Logement social : fracture au sein des sénateurs PS

Lors de la discussion du projet de loi de finances pour 2013, certains sénateurs socialistes se sont opposés sur les taux applicables en matière de TVA sur le logement social.

La TVA sur le logement social fait débat. Après l’annonce d’une hausse du taux intermédiaire de TVA de 7% à 10% en 2014, les bailleurs sociaux avaient immédiatement appelé à une baisse du taux applicable aux logements sociaux, via un communiqué de l’Union Social pour l’Habitat (USH). Le sujet s’est invité samedi au Parlement, lors de la discussion du projet de loi de finances pour 2013 (PLF), provoquant une césure entre l’aile gauche et l’aile plus centriste de la majorité socialiste.

La présidente de l’Union Sociale pour l’Habitat et par ailleurs sénatrice, Marie-Noëlle Lienemann, a ainsi déposé un amendement afin de faire passer le taux de TVA à 5.5%, indiquant que l'objectif de 150 000 logements ne pourrait pas être atteint sans cette modification de la fiscalité. Le surcoût découlant  la hausse de 5.5% à 7% a été, selon la sénatrice Marie-France Beaufils (CRC) auteure d’un amendement allant également dans le sens d’une réduction du taux, « rendu plus difficile le montage des opérations nouvelles de construction de logements sociaux pour les organismes HLM et plus chers les loyers pour les locataires, alors que le pays connaît un fort déficit de logements à loyer abordable».

Un produit de 1ère nécessité

Joël Labbé, du groupe écologiste, a indiqué que le taux de TVA réduit à 5,5 % « s'appliquait aux produits et services de première nécessité en général. Nous estimons que la production de logements sociaux relève bien évidemment de la première nécessité ».

Le rapporteur du texte François Marc et le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, ont demandé le retrait de l’amendement, les sénateurs devant selon le sénateur « débattre dans les prochaines semaines, lors de l'examen du projet de loi de finances rectificative » des taux de TVA.

Marie-Noëlle Lienemann a toutefois refusé, le problème se posant, selon elle, dès cette année. « La construction d'un logement HLM demande au moins trois ans. Je tiens donc à attirer l'attention du Gouvernement sur le fait que l'objectif de construire 150 000 logements par an sur toute la durée du mandat ne pourra être respecté si les organismes HLM ne disposent pas, dès cette année, des financements adéquats » a indiqué la sénatrice, expliquant que nous ne pouvions pas prendre du temps.

Le gouvernement ne veut pas anticiper

Jérôme Cahuzac a alors renchéri : « Anticiper sur les propositions du Gouvernement ou sur le vote du Parlement – ce qui revient à préjuger de l'équilibre global de cette réforme – ne me paraît ni de bonne pratique ni de bonne politique ».

Mme Marie-Noëlle Lienemann a pour sa part rétorqué que « le retour à une TVA à 5,5 % est une demande constante des groupes de gauche de cette assemblée et du mouvement HLM. Elle est bien antérieure à tout le débat sur l'évolution du taux de TVA, qui semblait bien peu à l'ordre du jour ces derniers mois ».

Jérôme Cahuzac, qui a récemment été mis en minorité au Sénat sur la loi des plus-values de cession, a toutefois clos le débat en indiquant que « l'équilibre de cette loi de finances est déjà compromis par le rejet de l'article 6, par le vote conjoint de la droite et du groupe CRC. N'allons pas en rajouter ».

L’amendement déposé par Marie Noëlle Lienneman a ainsi été rejeté par la Chambre Haute, avec les voix de la droite, et une partie des socialistes.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


Une nouvelle résidence seniors à la Croix-Rousse

Lyon Métropole Habitat a ouvert cette résidence qui a accueilli ses locataires ce mercredi.


L’Autre Soie : début de la pose des habitats modulaires


Ces derniers sont destinés à accueillir les familles hébergées au centre d’hébergement d’urgence.


Fin de la trêve hivernale

Avant la fin de la trêve hivernale induite par la fin de l’urgence sanitaire, la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a reçu jeudi les associations du secteur de l’hébergement d’urgence et du logement adapté.


La CGL s’inquiète de la séparation entre les ministères du Logement et celui de la Ville

Le fait que le logement soit désormais séparé de la politique de la ville inquiète profondément la Confédération Générale du Logement.


Cédric Van Styvendael, nouveau maire de Villeurbanne


Le nouveau conseil municipal de la ville se réunissait ce samedi.


Convention entre Est Métropole Habitat et APF France handicap


Ce partenariat porte sur la future résidence Anatole France.


Action Logement lance Enéal, une foncière dédiée aux EHPAD

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’investissement volontaire conçu au printemps 2019.


Alila a réalisé 611 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Le groupe a fait part de ses résultats financiers annuels. 7.519 logements ont réservés l’an dernier.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


Crédit Logement garantit désormais le bail réel solidaire


Le spécialiste de la garantie du prêt immobilier soutient l’accession à la propriété en étendant désormais la garantie du BRS, outil de l’accession abordable via la dissociation du foncier et du bâti.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.