Comment les grands décideurs immobiliers voient la métropole lyonnaise

L'Association des directeurs immobiliers organisait la semaine dernière un colloque à Lyon sur le thème "pourquoi choisir la métropole lyonnaise". Gérard Collomb s'est fait à cette occasion le VRP de l'agglomération.

La délégation lyonnaise de l’Association des directeurs immobiliers organisait la semaine dernière, mercredi 28 novembre, un colloque à destination de ses adhérents sur l’implantation en région lyonnaise. L’occasion de deux tables rondes sur ce thème où intervenaient commercialisateurs, investisseurs et utilisateurs.

Pour Christian Cléret, président de l’ADI« la problématique de la décision d’implantation est une problématique extrêmement complexe ». Selon lui, « le directeur immobilier est le fédérateur d’injonctions contradictoires au sein de l’entreprise», et celui-ci doit ainsi proposer à son dirigeant la solution la plus adéquate pour l’entreprise, ce qui suppose « la bonne compréhension des enjeux de l’entreprise, de sa culture, de ses enjeux économiques industriels et financiers et des conditions d’insertion de l’entreprise au cœur d’une collectivité locale».

La connaissance du marché, critère prépondérant

Fort de ce constat, l’association a par la suite dévoilé une étude qu’elle a réalisée auprès de conseil en entreprise, d’investisseurs, d’entreprises et d’administration. Pierre Philippot, le délégué régional de l’ADI en Rhône Alpes Auvergne, a notamment noté en préambule que la taille des agglomérations n’est pas un critère discriminant. « Les entreprises ne considèrent pas que les plus grandes villes soient celles où il faut être présent » note-t-il. En effet, si 20% des personnes interrogées répondent qu’il est important de s’implanter dans une métropole de plus 3 millions d’habitants, alors que 26% pensent qu’il est important de s’implanter dans une métropole de 1 à 3 millions d’habitants, quand 26% considèrent ce critère comme sans importance.

Sur la question des critères d’implantation, la connaissance du marché immobilier constitue selon l’étude, un « plus » pour 65% des personnes interrogées, loin devant la qualité de vie des collaborateurs (26%), la politique d’accueil des collectivités (4%) et les services proposés par la métropole (3%). « je relativiserai toutefois ce résultat dans le sens où ces deux critères interviennent largement dans la connaissance que peuvent avoir les directeurs immobilier du marché immobilier local et régional ».

La qualité de vie, autre élément important

Dans le détail, au sein du critère « connaissance du marché immobilier », l’information sur les immeubles récents (28%), l’information sur les loyers de marché (27%), l’information sur les surfaces tertiaires immédiatement disponibles (26%), ainsi que les informations en termes de terrains disponibles pour la construction de programmes est également importante. Au sein du deuxième critère, à savoir la qualité des vie des collaborateurs, les préoccupations se partagent également entre le critère du transport urbain (35%), de la restauration (30%), de la vie culturelle et de quartier (18%), et celui du logement (17%).

Quant à savoir quels sont les critères qui pourraient orienter le choix d’orientation des directeurs immobiliers en région lyonnaise, le critère du développement commercial est déterminant (40%), au même titre que la stratégie d’entreprise (40%). Le coût de l’immobilier (10%) n’intervient finalement que très peu (10%), tout comme celui du regroupement de services (7%) ou l’implantation au sein d’un pôle de compétitivité.

Le dialogue avec le Grand Lyon particulièrement souligné

Autre enseignement de l’étude : pour les directeurs immobiliers implantés en région lyonnaise, les atouts de la métropole sont le dynamisme économique de la région (21.47%), le dialogue constructif avec les dirigeants de la métropole (20.42%), la qualité de vie des collaborateurs (16.23%), la qualité des infrastructurelles (15.18%), la situation géographique (15.18%), et des coûts inférieurs à Paris (11.52%). En revanche, du côté des points négatifs, sont pointés l’absence d’offres immédiatement disponibles (21%), la visibilité de l’offre à court terme (19%), ainsi que le prix du marché de l’immobilier d’entreprise (19%), ainsi que la vision globale des pôles, zones d’aménagement (15%).

Enfin l’étude révèle la vision qu’ont les directeurs immobiliers du quartier de la Part Dieu. Pour eux, celui-ci évoque plus un quartier d’affaires (90.91%), un centre commercial (81.82%) ou un hub de transports (78.79%), qu’un centre de services (33.33%), ou la présence d’offres immobilières disponibles (24.24%). Le quartier est également l’une des trois zones prioritaires regardées en priorité par les directeurs immobiliers, avec les quartiers de Confluence et de Gerland.

Après deux tables rondes rassemblant utilisateurs et investisseurs sur le développement en région lyonnaise, Christian Cléret a laissé la parole à Gérard Collomb, qui, à cette occasion s'est fait le VRP de l'agglomération. « Il était bien naturel que, pour la première initiative en région dans ce domaine, nous nous tournions vers Lyon, qui est la première capitale économique régionale » a expliqué le président de l'ADI, qui a souligné la qualité des directeurs immobiliers la relation avec les dirigeants du Grand Lyon.

Le président du Grand Lyon a quant à lui insisté sur la constitution du pôle métropolitain avec Vienne et Saint Etienne « Nous sommes dans un ensemble qui fait 2.5 millions d’habitants » a expliqué Gérard Collomb, qui a noté  que ceci « donnait de la profondeur à l’action ». Il a par la suite, dans une longue intervention, expliqué la logique tertiaire de l’agglomération, avec les différents pôles d’attractivité de celle-ci, que sont notamment Confluence, Gerland, Carré de Soie et bien sûr la Part Dieu.

» Lyon, « une ville recherchée pour son rayonnement international »
» EDITO - Lyon et le fait métropolitain







Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 2 : l’«espace de santé et prévention» vendu à Alliance Santé Confluence


Ce groupement de trois opérateurs de santé et de la Banque des territoires a acquis auprès de Linkcity ce programme situé au cœur du quartier du 2ème arrondissement de Lyon.


Villeurbanne : prise à bail de 2.100 m² dans « Impulse »

L’école de cinéma Factory a pris ces surfaces au sein du programme développé par 6e Sens Immobilier et Promoval.


M Plus M vend un immeuble mixte de 6.500 m² à Lyon-Vénissieux

Cette vente à MIDI 2i a été réalisée en VEFA.


La nouvelle RE2020 présentée


La ministre de la Transition écologique et la ministre chargée du Logement ont fait part ce mardi des principales orientations de la réglementation environnementale 2020. L’une des principales mesures est l’élimination, à terme, du chauffage au gaz.


L’agence Kuehne+Nagel de Villefranche-sur-Saône a rouvert


Celle-ci avait, en juillet 2019, victime d’un incendie. La nouvelle agence de 6.800 m² a ouvert ses portes.


Après Epure, Youse planche sur 3 nouveaux dossiers


Alors qu’elle a livré sa première opération cet été à Lyon Gerland, la jeune société de promotion lyonnaise Youse mène aujourd’hui trois dossiers de front : People Connect à Grenoble, la Villa Monoyer à Lyon 3e ainsi que la All In Academy à Décines.
» La « All In Academy », conseillée par JLL


La SERL maintient ses mesures exceptionnelles pour ses locataires

Le Conseil d’Administration du Groupe SERL a décidé de poursuivre ses dispositions exceptionnelles en faveur de ses locataires


Les dernières transactions industrielles et logistiques de JLL en AURA

Le conseil en immobilier d’entreprise a fait part de ses dernières transactions en région Auvergne-Rhône-Alpes.


La « All In Academy », conseillée par JLL

Le spécialiste de l’immobilier d’entreprise conseille l’académie pour la réalisation de sa nouvelle structure à Lyon, qui comprendra un centre de formation et d’entrainement de tennis de haut niveau, et un country club.


Sofidy Pierre Europe acquiert les murs de « Triptyk »

Cet immeuble emblématique développe 3.830 m² dans le 8ème arrondissement de Lyon.


Une aide de l’Opac du Rhône pour les commerces

L’office ne demandera pas de loyer aux commerces « non essentiels » de son patrimoine en novembre.


Covid-19 : Bruno Bernard dévoile des mesures d’urgence


Le président de la Métropole de Lyon a tenu une visioconférence de presse ce jeudi pour présenter une quinzaine de mesures visant à accompagner le territoire.


Lyon 2 : 6e Sens Retail acquiert 1.100 m²

La filiale de 6ème Sens Immobilier a annoncé avoir acquis cette surface commerciale située place Bellecour.


Carré de Soie : Cogedim vend un immeuble de bureaux à EMH


Cogedim Grand Lyon annonce avoir vendu en VEFA à Est Métropole Habitat un immeuble de bureau de 6.000 m² au sein de « Ilot G » sur le secteur du Carré de Soie. Le bailleur en fera, à terme, son siège social.


City Real Estate, nouvel acteur du marché immobilier tertiaire à Lyon

La structure propose une approche à la fois expérimentée et moderne pour accompagner les entreprises de toutes tailles, basée sur 3 axes, à savoir le conseil, la transaction et l’investissement.