Comment les grands décideurs immobiliers voient la métropole lyonnaise

L'Association des directeurs immobiliers organisait la semaine dernière un colloque à Lyon sur le thème "pourquoi choisir la métropole lyonnaise". Gérard Collomb s'est fait à cette occasion le VRP de l'agglomération.

La délégation lyonnaise de l’Association des directeurs immobiliers organisait la semaine dernière, mercredi 28 novembre, un colloque à destination de ses adhérents sur l’implantation en région lyonnaise. L’occasion de deux tables rondes sur ce thème où intervenaient commercialisateurs, investisseurs et utilisateurs.

Pour Christian Cléret, président de l’ADI« la problématique de la décision d’implantation est une problématique extrêmement complexe ». Selon lui, « le directeur immobilier est le fédérateur d’injonctions contradictoires au sein de l’entreprise», et celui-ci doit ainsi proposer à son dirigeant la solution la plus adéquate pour l’entreprise, ce qui suppose « la bonne compréhension des enjeux de l’entreprise, de sa culture, de ses enjeux économiques industriels et financiers et des conditions d’insertion de l’entreprise au cœur d’une collectivité locale».

La connaissance du marché, critère prépondérant

Fort de ce constat, l’association a par la suite dévoilé une étude qu’elle a réalisée auprès de conseil en entreprise, d’investisseurs, d’entreprises et d’administration. Pierre Philippot, le délégué régional de l’ADI en Rhône Alpes Auvergne, a notamment noté en préambule que la taille des agglomérations n’est pas un critère discriminant. « Les entreprises ne considèrent pas que les plus grandes villes soient celles où il faut être présent » note-t-il. En effet, si 20% des personnes interrogées répondent qu’il est important de s’implanter dans une métropole de plus 3 millions d’habitants, alors que 26% pensent qu’il est important de s’implanter dans une métropole de 1 à 3 millions d’habitants, quand 26% considèrent ce critère comme sans importance.

Sur la question des critères d’implantation, la connaissance du marché immobilier constitue selon l’étude, un « plus » pour 65% des personnes interrogées, loin devant la qualité de vie des collaborateurs (26%), la politique d’accueil des collectivités (4%) et les services proposés par la métropole (3%). « je relativiserai toutefois ce résultat dans le sens où ces deux critères interviennent largement dans la connaissance que peuvent avoir les directeurs immobilier du marché immobilier local et régional ».

La qualité de vie, autre élément important

Dans le détail, au sein du critère « connaissance du marché immobilier », l’information sur les immeubles récents (28%), l’information sur les loyers de marché (27%), l’information sur les surfaces tertiaires immédiatement disponibles (26%), ainsi que les informations en termes de terrains disponibles pour la construction de programmes est également importante. Au sein du deuxième critère, à savoir la qualité des vie des collaborateurs, les préoccupations se partagent également entre le critère du transport urbain (35%), de la restauration (30%), de la vie culturelle et de quartier (18%), et celui du logement (17%).

Quant à savoir quels sont les critères qui pourraient orienter le choix d’orientation des directeurs immobiliers en région lyonnaise, le critère du développement commercial est déterminant (40%), au même titre que la stratégie d’entreprise (40%). Le coût de l’immobilier (10%) n’intervient finalement que très peu (10%), tout comme celui du regroupement de services (7%) ou l’implantation au sein d’un pôle de compétitivité.

Le dialogue avec le Grand Lyon particulièrement souligné

Autre enseignement de l’étude : pour les directeurs immobiliers implantés en région lyonnaise, les atouts de la métropole sont le dynamisme économique de la région (21.47%), le dialogue constructif avec les dirigeants de la métropole (20.42%), la qualité de vie des collaborateurs (16.23%), la qualité des infrastructurelles (15.18%), la situation géographique (15.18%), et des coûts inférieurs à Paris (11.52%). En revanche, du côté des points négatifs, sont pointés l’absence d’offres immédiatement disponibles (21%), la visibilité de l’offre à court terme (19%), ainsi que le prix du marché de l’immobilier d’entreprise (19%), ainsi que la vision globale des pôles, zones d’aménagement (15%).

Enfin l’étude révèle la vision qu’ont les directeurs immobiliers du quartier de la Part Dieu. Pour eux, celui-ci évoque plus un quartier d’affaires (90.91%), un centre commercial (81.82%) ou un hub de transports (78.79%), qu’un centre de services (33.33%), ou la présence d’offres immobilières disponibles (24.24%). Le quartier est également l’une des trois zones prioritaires regardées en priorité par les directeurs immobiliers, avec les quartiers de Confluence et de Gerland.

Après deux tables rondes rassemblant utilisateurs et investisseurs sur le développement en région lyonnaise, Christian Cléret a laissé la parole à Gérard Collomb, qui, à cette occasion s'est fait le VRP de l'agglomération. « Il était bien naturel que, pour la première initiative en région dans ce domaine, nous nous tournions vers Lyon, qui est la première capitale économique régionale » a expliqué le président de l'ADI, qui a souligné la qualité des directeurs immobiliers la relation avec les dirigeants du Grand Lyon.

Le président du Grand Lyon a quant à lui insisté sur la constitution du pôle métropolitain avec Vienne et Saint Etienne « Nous sommes dans un ensemble qui fait 2.5 millions d’habitants » a expliqué Gérard Collomb, qui a noté  que ceci « donnait de la profondeur à l’action ». Il a par la suite, dans une longue intervention, expliqué la logique tertiaire de l’agglomération, avec les différents pôles d’attractivité de celle-ci, que sont notamment Confluence, Gerland, Carré de Soie et bien sûr la Part Dieu.

» Lyon, « une ville recherchée pour son rayonnement international »
» EDITO - Lyon et le fait métropolitain







Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le Collège de Paris prend 3.100 m² dans Vela Verde

nullCushman & Wakefield a conseillé cette institution et Arioste dans la location d’un campus étudiants à Lyon.


Vaulx-en-Velin :  Le Fourgon prend à bail 1.088 m²

nullValoris Real Estate a fait part d’une transaction dans la commune de l’Est lyonnais.


Colombier-Saugnieu : livraison du parc d’activité de l’Aéropostale

Sorovim proposait à la commercialisation les lots de ce bâtiment.


Le World Trade Center Lyon intègre le groupe Bel Air Camp

Après la reprise de la direction générale du centre d’affaires situé aux 27e et 28e étage de la tour Oxygène, le World Trade Center change de nom et devient « Bel Air Center ».


Pamela Favier devient directrice adjointe de NCT Lyon

La dirigeante avait intégré le conseil en immobilier d’entreprise en 2016.


Le chantier de réhabilitation des universités des quais Berthelot livré

Les bâtiments du site universitaire des quais ont fait l’objet d’un vaste programme de réhabilitation depuis 2014.


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Lyon 6 : ICMMS acquiert 812 m² de bureaux

Brice Robert Arthur Loyd a fait état de ses transactions au titre du mois d’avril.


« Pépites » : un 10ème anniversaire et 100 entreprises labellisées

Le programme de la Métropole de Lyon et de la CCI vise à un accompagnement sur-mesure pour les entreprises en situation d’hyper-croissance.


« Le lieu est emblématique. L’espace, il manque »

nullPhilippe Valentin est le président de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne. Nous évoquons avec lui la nouvelle édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon.


Le CIEL 2022 a été inauguré

Le Carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon Saint-Etienne Roanne a été inauguré en présence de la vice-présidente de la Métropole de Lyon, Émeline Baume.


« Un cap de 25 sites Newton Offices d’ici 2025 »

Guillaume Pellegrin est le président fondateur de Newton Offices. Après une première implantation à Lyon Gorge-de-Loup, l’entité se développe sur Limonest, avec l’édification par DCB International d’un immeuble de 12.000 m², « Lime », dont la première pierre va être posée ce jeudi 16 juin. Nous évoquons avec lui le développement et les ambitions du groupe.


Le CIEL 2022 ouvre ses portes

Le carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon 2022 ouvre ses portes ce mercredi après-midi, pour deux jours.


Genas : un institutionnel acquiert un entrepôt de 4.450 m²

Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.


Patrimoine réversible : Novaxia Neo acquiert 4 immeubles

La SCPI acquiert un portefeuille d’immeubles loués offrant un potentiel de recyclage urbain à terme. Un des immeubles est situé à Beynost.