Carré de Soie : nouvelle étape dans le projet urbain

3 délibérations ont été votées lundi par le Grand Lyon sur le Carré de Soie. La ZAC Villeurbanne La Soie a été créée.

Le Carré de Soie poursuit sa mue. Après la reconversion de l'usine Tase, c’est désormais au tour de l’ancienne emprise Yoplait, située sur la partie villeurbannaise du site, de se mettre en mouvement dans ce vase projet urbain, qui s’étendra à terme sur 400 hectares. « Le Carré de Soie, c’est à peu près aussi grand que ce qui se fait à Confluence », a noté Gérard Collomb.

C’est même une opération qui « à terme, sera plus importante que la Confluence, puisque l’on travaille sur 400 hectares, alors que la Confluence c’était, au-delà des voutes, 150 hectares. Il faut bien voir l’immensité de ce qui est en train de se faire, programme par programme » a expliqué le président du Grand Lyon.

Nouvelle ZAC

Après l’inauguration du Pôle de Commerces et de Loisirs et le réaménagement de l’usine Tase « on peut considérer que c’est une deuxième étape importante dans le développement du Carré de Soie » a expliqué Roland Crimier, vice président en charge du pilotage des grands projets d’agglomération. Trois délibérations ont en effet été portées à l’attention des élus communautaires, portant à la fois sur la création de la ZAC Villeurbanne La Soie et sur la modification du programme d'aménagement (PAE) sur le secteur de l’ex usine Tase à Vaulx-en-Velin.

Le secteur Villeurbanne La Soie, ex Yoplait, compte 25 hectares au total. Une première phase d’aménagement est prévue sur 11 hectares avec la création de la Zone d’aménagement concertée (ZAC). Celle-ci est délimitée au nord, la rue Léon Blum, au sud, la ligne de tram T3/Rhône Express, à l’est, par la rue de la Poudrette, et à l’ouest par la rue de la Soie et pour partie la rue Francia.

11 hectares

La nouvelle ZAC ne comprendra toutefois pas le secteur dit de l’Amande, un secteur résidentiel situé entre les rues Decomberousse et La Soie. Elle vise une mixité des fonctions entre offre de logements mais aussi de bureaux et d’activités artisanales. Elle vise également à optimiser des ressources foncières disponibles afin de contribuer à limiter l’étalement urbain en grande périphérie, tout en respectant et mettant en valeur le patrimoine faubourien existant et habité dit de "l’amande".

Sur ces 11 hectares, 200 000 mètres carrés SHON seront constructibles, dont la majeure partie -116 000 mètres carrés - sera dédiée au logement. 1 650 logements sont ainsi prévus, dont une partie significative (41,5 %) sera développée en produits aidés (logement social PLUS PLAI, logement intermédiaire, PLS et accession sociale réglementée). En outre, une partie de la ZAC sera en zone de TVA réduite, au titre du périmètre de la zone urbaine sensible Villeurbanne Les Brosses.

48 millions d'euros

Le reste de la ZAC sera partagé entre activités tertiaires (75 000 mètres carrés), commerces (2000 mètre carrés), et équipements publics (7 000 mètres carrés), dont un groupe scolaire, une crèche, un gymnase de quartier et un terrain de proximité.

Le coût de la ZAC est estimé à 48 millions d’euros hors taxes, qui se partagent entre des espaces publics de différentes envergures (esplanade pour les programmes tertiaires, espaces verts, square de 5000 m², etc…) et un réseau de voiries primaires qui créera les connexions de circulation avec les quartiers villeurbannais situés au sud de la ligne T3 (Bel Air, les Brosses), le reste du Carré de Soie et le centre‐ville de Villeurbanne, et de voiries secondaires qui permettront la desserte des ilots de la ZAC.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour
Surprenant un projet audacieux pour l’écologie,
Mais aussi très douteux sur la véracité pour la pollution à proximité comme les grosses entreprises ,métallurgie, 2 concessions automobiles Peugeot Renault, station station-service total, celle-ci son pas concerné dans le programme, ????.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La nouvelle vision du maire de Lyon pour la Part-Dieu

null
À l’occasion de l’inauguration d’«Orange Lumière», Grégory Doucet, maire de Lyon et président de la SPL Lyon Part-Dieu, a présenté le nouveau cap qu’il entend insuffler pour ce quartier.


Confluence: Rue Royale / Petitdidierprioux désignés lauréats de l’îlot ICF


Au nord du quartier, non loin de Perrache, le binôme lyonnais Rue Royale et Petitdidierprioux ont été désignés lauréats de l’îlot ICF Habitat Sud-Est Méditerranée.


Bruno Bernard a rencontré Jean Castex ce jeudi

Le président de la Métropole a rencontré ce jeudi le Premier ministre, en présence de Grégory Doucet, le maire de Lyon pour évoquer la crise sanitaire. Ce vendredi, il rencontrera le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau.


Politique de la ville : hausse de 46 millions d’euros des moyens en 2021

Le projet de loi de finances pour 2021 se traduit par une hausse des moyens pour la politique de la ville.


Renaud Payre, nouveau président de l’OFS métropolitain

Le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à l’habitat, au logement social et à la politique de la ville, a été élu ce lundi président de l’organisme de foncier solidaire métropolitain.


«Il y aura un plan piéton métropolitain»


Bruno Bernard est le président de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’opération de pétionisation « la voie est libre », organisée ce week-end à Lyon et Villeurbanne.


Et Perrache s’ouvrit au sud…


Le pavillon sud de la gare de Perrache, qui permet un accès direct aux quais par la place des archives, a été inauguré ce mardi.


Villeurbanne veut l’encadrement des loyers au 1er janvier

null
Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, organisait ce jeudi une conférence de presse durant laquelle il a évoqué diverses thématiques.


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne

Après plusieurs mois de report en raison de la Covid, l’inauguration de ce centre commercial majeur de l’entrée Est de la ville a été réalisée ce mercredi.


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.