Le multipôle Santé de Décines dévoilé

La Mutualité Française du Rhône dévoilait aujourd’hui les contours de cet ensemble immobilier centré autour de la thématique de la santé.

C’est aujourd’hui que la Mutualité Française du Rhône dévoilait les contours du multipôle Santé de Décines. Avec ses partenaires Em2c et Est Métropole Habitat, la mutualité a donc précisé le visage futur de cette ancienne friche industrielle, dont elle maîtrisait le foncier depuis 6 ans. Sur un terrain 10 hectares, un ensemble immobilier centré autour de la thématique de la santé s’établira demain en façade des avenues Jean Jaurès et Franklin Roosevelt, à l’entrée Ouest de la ville. C’est Sud Architectes qui assure la conception architecturale du site.

3 îlots

3 îlots distincts seront développés au sein de ce multipôle. Le premier, Visage, proposera une offre de santé de proximité répondant aux besoins de la population décinoise et de l’Est lyonnais, de la petite enfance aux personnes âgées. Ce village Santé des Générations de la Mutualité Française développera 19 000 m² de surface de plancher.

Un autre îlot accueillera un parc d’activités mixte développé par le Groupe Em2c, sur 38 000 m² de surface de plancher. Il vise à offrir une réponse aux entreprises de toutes tailles et aux laboratoires sur la thématique de la Santé.

Enfin, le troisième îlot accueillera un Pôle Logement sous la conduite d’Est Métropole Habitat (11 200 m²). Il accueillera des programmes de logement libre, logement pour jeunes, et logement social (adapté aux personnes âgées). La transformation du site va couvrir les prochains mois. La livraison du premier bâtiment, l’Ephad Morlot, d’une capacité de 80 lits, est prévue  pour l’an prochain. Les premiers bâtiments Sanatys seront quant livrés en 2016 La partie logement sera elle livrée dès 2017.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Communiqué de presse de Michel BURONFOSSE, candidat de la gauche aux élections municipales à Décines-Charpieu

Ce matin, la Mutualité française du Rhône et le candidat-maire Jérôme STURLA ont présenté, à quelques semaines des élections municipales, un projet destiné à faire oublier l’échec du Pôle santé de Décines.

A l’évidence, ce projet n’a rien de nouveau.

En fait, il s’agit de regrouper à Décines les seuls « restes » dont le groupe CAPIO n’a que faire dans l’équipement hospitalier qu’il va implanter à Villeurbanne avec la Mutualité.

Très clairement, nous assistons à une opération de récupération, qui n’a d’autre ambition que de permettre à la Mutualité de retrouver les 16 millions d’euros qu’elle a imprudemment investi sur le site, et à Jérôme STURLA d’essayer de reprendre la main sur un dossier qui a capoté faute de volonté politique.

Nous considérons qu’une offre de soins doit être maintenue à Décines sur l’actuelle Clinique du Grand Large, qui ne doit pas être démantelée, et que le site d’Archémis doit faire l’objet d’un projet novateur, porteur d’avenir et d’emplois pour la ville de Décines.

C’est dans ce sens que je rencontrerai le Préfet du Rhône, le Président du Grand Lyon, les responsables économiques et universitaires de l’agglomération, afin de faire valoir l’intérêt exceptionnel de ce site, unique par son étendue et sa situation stratégique.

Dès à présent, j’invite les Décinois à nous rejoindre le mercredi 19 février à 18h devant l’entrée de la friche Archémis (avenue Jean Jaurès) pour apposer une plaque rappelant les ambitions que nous avons pour ce site.

MB

Signaler un abus

Ce matin, Jerome STURLA, maire de Décines-Charpieu, et la directrice du groupe « Mutualité Française » présentaient à la presse un projet alternatif au Pôle santé.

Ce n’était en fait qu’un avant-projet, sans réelles perspectives, avec juste des intentions de réalisation.

Ce « Multipôle Santé » n’a de « santé » que le nom car il ne répond en rien à la demande de préserver un pôle de consultation sur la commune après le départ de la Clinique du Grand Large.

Ce sera avant tout un pôle économique, sur plus de la moitié des 10 hectares disponibles, accueillant des activités tertiaires auxquelles seraient adossées de la restauration et des commerces.
Le second pôle se restreint à 225 logements sociaux, ne laissant que 2,6 hectares à la part « santé ».

On s’étonne surtout que cette présentation se fasse à quelques semaines des élections municipales, lui donnant un goût de « propagande électorale »

Laurence FAUTRA

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Modification du PLU-H de la Métropole de Lyon : début de la concertation

null
La concertation s’est ouverte ce mardi. Les progressistes appellent à ne pas faire du plan local d’urbanisme et de l’habitat un outil pour limiter la création d’emplois dans la Métropole.


Clermont-Ferrand : des fouilles archéologiques sur le site de l’Hôtel-Dieu

nullClermont Auvergne Métropole organisait mercredi dernier une visite des fouilles archéologiques sur préalable au chantier de construction de la future bibliothèque métropolitaine.


Campus Lyontech La Doua : réaménagement de l’entrée Einstein

Cette opération va s’étaler du 12 avril au mois de septembre.


La démolition de la barre Monmousseau, acte majeur du NPNRU à Vénissieux

Ce vendredi 2 avril était un jour majeur pour le plateau des Minguettes, à Vénissieux. La barre Monmousseau a en effet été détruite par implosion à Vénissieux. Une opération qui s’inscrit dans le NPNRU 2020/2030.


La barre Monmousseau détruite par implosion à Vénissieux

nullInscrite dans le NPNRU, l’implosion de la barre Monmousseau d’ICF Sud-Est Méditerranée, sur le plateau des Minguettes, a eu lieu ce vendredi, peu après 10h30.


Lyon Confluence : la rénovation du bâtiment porche est en cours

null
Au terme de cette opération menée par la SPL Lyon Confluence, la salle du « Marché Gare » rouvrira ses portes en 2022.


Inauguration de l’arboretum de Sathonay-Camp

nullCet arboretum est situé en lisière de la ZAC Castellane, développée depuis 10 ans par la Métropole de Lyon et la Ville. Après une déambulation au sein de la zone aménagée, il a été inauguré vendredi par le maire et le président de la Métropole de Lyon.


Le recyclage des friches inscrit dans l’accord territorial de relance

Au sein de l’accord territorial de relance de la métropole de Lyon signé dans la semaine avec l’État, était inscrit le recyclage des friches.


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Villefranche-sur-Saône, Chambéry, Roanne dans le top 10 des centres-villes dynamiques

Villes de France, une association d’élus fédérant les villes moyennes, et Mytraffic, leader européen de l’analyse du flux piéton, ont publié le premier palmarès des centres-villes dynamiques.


«Le navire Opac est robuste. Il tient bien la mer »

nullXavier Inglebert est le nouveau directeur général de l’Opac du Rhône. SAC avec Loire Habitat, diversification des sources de financement, nouvelle convention d’utilité sociale avec l’Etat: nous évoquons avec lui les enjeux de l’office public de l’habitat du département du Rhône.


La ZFE va être renforcée dès 2022

Le conseil métropolitain a acté un durcissement progressif de la zone à faibles émissions dans la Métropole de Lyon à partir de 2022. Le diesel sera, lui, banni dès 2026. D’autres sujets urbains étaient également à l’ordre du jour.


Les habitants invités à se prononcer sur le tracé du T6 à Villeurbanne

nullUne nouvelle concertation va débuter le 15 mars, afin d’éclairer le choix du Sytral entre deux tracés visant à prolonger au nord la ligne de tramway T6.


Reconversion des friches polluées: 192 candidatures pour le 1er appel à projets

Lancé par l’ADEME, cet appel à projets dédié à la reconversion de friches polluées issues d’anciens sites industriels ou miniers s’inscrit dans le cadre du plan de relance. Il vient de se clôturer.


Villeurbanne Saint-Jean : une balade pour discuter du projet urbain

La Ville de Villeurbanne et la Métropole organisent cette balade urbaine pour dialoguer avec les habitants du quartier sur les éléments du programme, avant de désigner l’aménageur de la ZAC.