Tarare : pose de la première pierre des «Terrasses de Bel-Air »

Spirit Immobilier et l’OPAC du Rhône ont posé la première pierre de cette résidence de 52 logements située dans le quartier de la gare, à Tarare.

Spirit Immobilier, a posé vendredi 15 avril la première pierre de la résidence « Les Terrasses de Bel-Air », place Camille Godde, à Tarare, non loin de la gare. Etaient présents pour cet évènement le directeur régional du promoteur, Philippe Layec, mais aussi Bruno Peylachon, maire de Tarare, vice-président de la COR et du conseil départemental du Rhône, Christophe Guilloteau, député, président du conseil départemental et de l’OPAC du Rhône, ainsi que Michel Micoulaz, directeur général de l’office public de l’habitat.

Spirit Immobilier intervient dans cette résidence en tant que maitre d’ouvrage, cette résidence de 52 logements conventionnés ayant été vendue à l’OPAC du Rhône. On compte au sein de celle-ci 19 T2 et 24 T3, mais aussi huit T4 et un T5.

Une nouvelle opération pour Spirit sur le secteur

Philippe Layec a notamment, dans son discours, évoqué une précédente opération réalisée à Tarare : « cela marque la réussite du partenariat inscrit dans la durée avec la ville de Tarare. C’est notre deuxième opération. Nous avons livré 60 logements sur le site Thivel, déjà un site textile. Nous avions 30 logements en accession et 30 logements vendus à l’OPAC du Rhône. C’est également une longue histoire de partenariat avec l’OPAC du Rhône. Un partenariat réussi» a souligné le dirigeant.

Il a par la suite rappelé que l’acquisition avait été effectuée auprès de l’EPORA, et s’est également félicité du partenariat avec l’OPAC, office auquel le promoteur a livré 125 logements en 5 ans. Il a également affirmé vouloir contribuer à œuvrer pour le développement économique du territoire de la ville. Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous « Un chantier comme cela, c’est plus de 15 entreprises, des emplois maintenus, des emplois créés, des jeunes formés » a fait remarque Philippe Layec.

De nombreux chantiers en cours sur la ville

Pour l’architecte Fabien Jallon, l’objectif était de pouvoir accompagner le développement urbain mené par la ville de Tarare. « Ce qui était important pour nous, c’était de pouvoir s’appuyer sur les investissements qui sont faits au niveau de la qualité urbaine sur le boulevard, et que l’on puisse, avec les espaces publics qui sont créés, profiter de ce projet pour améliorer la qualité des logements» a indiqué le dirigeant de l’agence XXL Atelier - Civita

Le maire, Bruno Peylachon, s’est félicité de cette opération et a profité de cette occasion pour vanter le développement de sa ville « C’est une ère nouvelle qui s’ouvre à Tarare. Pour ceux qui ne me croiraient pas, il suffit qu’ils lèvent la tête, nous avons dénombré 7 grues à Tarare et ce n’est qu’un début, puisque dans quelques mois, nous en compterons une dizaine. C’est une ville qui bouge, qui va connaitre une nouvelle attractivité » a indiqué l’édile.

Il a par la suite évoqué le quartier de la gare, qui s’avère être en pleine mutation. « Nous sommes au bord d’un quartier en pleine mutation. Nous avons dénombré 6 projets dans ce quartier ».  Parmi eux, on trouve la future maison médicale qui se situera juste en face de ces immeubles, une résidence sénior, la nouvelle caserne des pompiers à l’horizon 2018, et la réhabilitation du centre municipal de loisirs.

Un potentiel foncier

Il a également mis en avant le potentiel important  que recèle Tarare, notamment d’un point de vue foncier. « On a beaucoup d’atouts. On a eu des faiblesses qui s’expliquent par la désindustrialisation et la mondialisation du secteur textile, qui ont créé des friches. Il faut se préoccuper de ces friches pour les transformer et pour embellir à nouveau la ville » a déclaré l’élu LR, arrivé en 2014 à la tête de la commune.

Jean Guillet, Directeur général de l'Epora, a également évoqué le foncier, en rappelant que l’établissement public avait fait le pari il y a 5 ans d’acheter ce terrain, sur lequel on trouvait une ancienne usine : « nous intervenons beaucoup à Tarare. Nous sommes intervenus pour permettre la réalisation de l’hôpital en cours. Nous travaillons sur les projets qui vont pouvoir prendre place sur l’emplacement de l’ancien hôpital. Nous avons un très beau challenge à l’ouest de Tarare, à proximité de la rivière, pour vous aider à remettre de l’activité économique dans tout ce secteur ».

L’OPAC, un acteur historique à Tarare

Christophe Guilloteau a, pour sa part, salué la dynamique insufflée par Bruno Peylachon sur Tarare mais aussi au sein de la COR (Communauté de l’ouest rhodanien). Il a par la suite évoqué l’opération faisant l’objet de la pose de première pierre. Il rappelé l’importance du parc de l’OPAC du Rhône sur la ville : « ici, nous n’avons pas de problème de quota: il est à 25% et nous sommes ici, à Tarare, à 40% (de logements sociaux). Le logement social à Tarare, c’est l’histoire. Les premiers logements de l’OPAC du Rhône ont été construits à Tarare en 1928 ».

Le président du conseil départemental prévoit en tout cas, au vu des chantiers en cours, de revenir participer à de nouvelles inaugurations : « je vois Tarare évoluer, nous reviendrons bientôt pour le SDIS, pour l’hôpital… » a indiqué Christophe Guilloteau.[/s2If






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


Une nouvelle résidence seniors à la Croix-Rousse

Lyon Métropole Habitat a ouvert cette résidence qui a accueilli ses locataires ce mercredi.


L’Autre Soie : début de la pose des habitats modulaires


Ces derniers sont destinés à accueillir les familles hébergées au centre d’hébergement d’urgence.


Fin de la trêve hivernale

Avant la fin de la trêve hivernale induite par la fin de l’urgence sanitaire, la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a reçu jeudi les associations du secteur de l’hébergement d’urgence et du logement adapté.


La CGL s’inquiète de la séparation entre les ministères du Logement et celui de la Ville

Le fait que le logement soit désormais séparé de la politique de la ville inquiète profondément la Confédération Générale du Logement.


Cédric Van Styvendael, nouveau maire de Villeurbanne


Le nouveau conseil municipal de la ville se réunissait ce samedi.


Convention entre Est Métropole Habitat et APF France handicap


Ce partenariat porte sur la future résidence Anatole France.


Action Logement lance Enéal, une foncière dédiée aux EHPAD

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’investissement volontaire conçu au printemps 2019.


Alila a réalisé 611 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Le groupe a fait part de ses résultats financiers annuels. 7.519 logements ont réservés l’an dernier.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


Crédit Logement garantit désormais le bail réel solidaire


Le spécialiste de la garantie du prêt immobilier soutient l’accession à la propriété en étendant désormais la garantie du BRS, outil de l’accession abordable via la dissociation du foncier et du bâti.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.