Pour Gaël Perdriau, la baisse des APL est « brutale »

Le maire de Saint-Etienne a fustigé la méthode employée par le gouvernement concernant la baisse de 5 euros des aides personnalisées au logement.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, a, ce matin, tenu à réagir à la baisse des APL (aides personnalisées au logement). Selon lui, la décision du Gouvernement de baisser ces aides de 5 euros, « ne peut que susciter de profondes interrogations ». Il rappelle en outre que 800.000 étudiants comptent parmi les principaux bénéficiaires, et que cette mesure générerait 32,5 millions d’euros d'économies mensuelles soit, en année pleine, 390 millions d’euros.

« Il faut rappeler, qu'au-delà des étudiants, notre modèle économique et social tolère que 17% des jeunes âgés entre 15 et 30 ans se retrouve sans emploi, sans formation et sans programme d'études et que 22% d'entre eux sont considérés comme pauvres », a souligné celui qui est aussi président de Saint-Etienne Métropole.

Il faut « corriger les effets pervers »

Il acquiesce que, « certes, l'APL ne produit pas nécessairement les effets escomptés et il faut en revoir les mécanismes pour la rendre plus équitable, donc juste, afin d'éviter qu'elle ne soit uniformément distribuée ».

Il admet aussi « qu'il soit indispensable d'en corriger les effets pervers, notamment en matière de fixation des loyers dont le rythme de progression excessif est aussi entretenu par l'APL ». Mais la méthode employée « n'en demeure pas moins brutale » selon lui, « car ne laissant aucune place au dialogue ».

Une mesure « inquiétante par sa portée »

« Qu'en sera-t-il demain pour les chantiers pourtant essentiels que sont la formation professionnelle ou les dépenses liées à la protection sociale ? Le Gouvernement entend-il s'en tenir à une approche strictement comptable ? L'effort d'explication doit être porté avec constance sous peine de voir les Français s'éloigner de l'action gouvernementale faute de la comprendre ce que les dernières enquêtes d'opinion semblent mettre en évidence ».

L’élu s'interroge ainsi sur le bien-fondé de cette première mesure « qui vient toucher directement une catégorie fortement fragilisée et vivant déjà en situation d'insécurité sociale ».

Pour lui, le Gouvernement devrait déployer ses efforts « vers une réflexion globale permettant de donner une nouvelle impulsion à l'ensemble de notre modèle social, mis à mal par les évolutions structurelles de l'économie et de la société ». La mesure est « inquiétante par sa portée », indique le maire de Saint-Etienne, « mais aussi par la méthode qui la sous-tend et qui l'assimile plus à une décision unilatérale qu'à une approche partagée et donc fruit d'un dialogue social indispensable, en France, après une crise qui dure depuis 10 ans ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les journées de l’immobilier chez SLCI

null
Le groupe SLCI profite de ce deuxième temps fort habitat pour réaliser, tout au long de cette semaine, des portes ouvertes et offres commerciales.


Logement et immobilier : ce que prévoit la loi de finances

Le projet de loi de finances 2018 valide les annonces réalisées il y a quelques jours par le ministre du logement, Jacques Mézard, dans le cadre du plan logement. Lyon Pôle Immo a listé les principales mesures contenues dans ce « PLF 2018 ».


Un marché locatif plutôt stable à Lyon

La Chambre du Rhône de la FNAIM a fait un point lundi sur le marché locatif en région lyonnaise. Les loyers restent, selon la fédération, raisonnables.


La FNAIM appelle à un Grenelle du Logement

null
La FNAIM nationale et la Chambre du Rhône sont plutôt satisfaites des annonces faites mercredi. Selon la fédération, l’organisation d’un Grenelle pourrait permettre de repartir sur de bonnes bases, et d’aboutir à une grande loi logement.


Une stratégie logement « de bon sens », selon Bernard Cadeau

Selon le président du réseau Orpi, les mesures annoncées au sein du plan logement va dans le bon sens, même s’il note des carences dans le logement ancien.


Recentrage du Pinel, réforme des APL : le plan du gouvernement

Jacques Mézard et Julien Denormandie ont présenté ce mercredi la stratégie logement du Gouvernement.
» La FFB déplore la fin du PTZ et du Pinel en zone détendue
» La LCA-FFB indignée par la disparition du PTZ et du Pinel dans certaines zones
» Une stratégie logement « de bon sens », selon Bernard Cadeau


« Il n’est pas raisonnable de fragiliser le secteur du logement social »

Cédric Van Styvendaël est le directeur général d’Est Métropole Habitat et président de Housing Europe. Il évoque l’impact, pour son office et pour l’ensemble des bailleurs sociaux, d’une possible baisse des loyers consécutive à une diminution des aides personnalisées au logement.


Le calcul des APL va être réformé

Julien Denormandie, secrétaire d’Etat chargé du logement au sein du ministère de la Cohésion des territoires, a confirmé au JDD que le calcul des APL allait être modifié, avec à la clé un milliard d’euros d’économie.


Recentrage du PTZ : les organisations professionnelles donnent de la voix

null
Les premières mesures ayant filtré du plan logement qui sera annoncé la semaine prochaine suscitent des craintes de la part des lotisseurs et des promoteurs.
» PEL : Familles de France fustige la hausse de la fiscalité
»Baisse des APL : l’inquiétude monte chez les bailleurs sociaux


Propriétaires et politiques fustigent l’appel de Macron sur les APL

null
Pour le président de la République, les propriétaires doivent participer à l’effort financier imposé par la baisse des aides personnalisées au logement.


Evolution contrastée pour les loyers dans le Grand Lyon

Clameur a fait état ce mardi de sa note sur la conjoncture du marché locatif privé, relatant les loyers de marché à fin août 2017. Les variations des loyers sont éparses au sein de la Métropole.


La mobilité résidentielle et les loyers reculent en France

Clameur a dévoilé ce mardi sa note de conjoncture, qui montre un affaiblissement du marché locatif. Lyon marque toutefois sa différence avec des loyers en assez nette hausse.
» Evolution contrastée pour les loyers dans le Grand Lyon


Logement : à Lyon et Paris, Macron veut « un système d’exception pour réduire les coûts »

Dans une interview au Point, Emmanuel Macron s’est expliqué sur la baisse des APL. Pour lui, la politique de subvention via ces aides explique l’augmentation des loyers.


Etudiants: les loyers repartent nettement à la hausse

null
La rentrée est marquée par une assez forte hausse des loyers dans les principales villes étudiantes françaises, selon location-etudiant.fr, et notamment à Lyon, Clermont-Ferrand et Grenoble.


Les prix des loyers pour les étudiants en hausse à Lyon

Le syndicat étudiant a dévoilé dimanche son enquête annuelle sur le coût de la vie étudiante.