Politique de la Ville : Gaël Perdriau s’inquiète des coupes budgétaires

Le maire de Saint-Etienne s’inquiète de la baisse des enveloppes pour le ministère de la ville, qui risque de fragiliser certains dispositifs.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole, s’est insurgé mardi contre les coupes budgétaires annoncées par le gouvernement. Et pour lui, le message est clair, il faut arrêter de réduire les quartiers et les zones rurales, à des « variables budgétaires ».

« En quelques jours le Gouvernement a pris des décisions, sur le plan budgétaire, pour le moins incompréhensibles et qui interpellent les élus locaux. Des orientations concernant à la fois les quartiers relevant de la politique de la ville mais aussi les petites et moyennes communes des zones rurales et périurbaines. Ces choix viennent peser lourdement sur le budget des collectivités et interrogent sur le concept même de justice sociale et équité territoriale telle que voulue par le Premier Ministre », a indiqué Gaël Perdriau dans un communiqué.

Réductions d’enveloppes pour la ville

Il souligne notamment que le décret pris le 20 juillet dernier, qui détaille les réductions d’enveloppes des différents ministères, a fait état de la baisse pour celui de la politique de la ville, qui sera amputé de 46,5 millions d’euros, soit plus de 11% du budget initial. « Bien entendu, la Ville de Saint-Etienne et son agglomération sont aussi concernées par ces réductions budgétaires », indique le maire.

Et de poursuivre : « de telles diminutions pourraient signifier, un peu partout en France, très concrètement, l'arrêt de dispositifs utiles se traduisant par une plus grande fragilisation des habitants des quartiers concernés. Cette situation est inacceptable car elle porte atteinte à l'idée même de solidarité qui doit être la nôtre si nous voulons rester fidèles à nos valeurs républicaines. »

Inquiétude pour les zones rurales et périurbaines

L’élu rappelle notamment que les zones rurales et périurbaines se sont vues, au cours de la conférence territoriale, signifier une baisse des dotations de 13 milliards d’euros. Un nouveau décret a également fait part d’une diminution de 216 millions d’euros des dotations par la diminution de la dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR) et du fonds de soutien à l'investissement local (FSIL). Or « ces deux enveloppes budgétaires soutiennent prioritairement les petites et moyennes communes et, plus globalement, les zones rurales », indique l’élu.

Il indique ainsi que ceci pourrait se traduire, notamment en ce qui concerne la DETR, par la suspension immédiate des cofinancements avec l'Etat. Ceci plongera nombre de communes « dans des difficultés budgétaires les conduisant à l'abandon de projets pourtant bien avancés pour certains d'entre eux ».

« Dans ces conditions, quel crédit, les élus locaux que nous sommes, pourraient apporter aux appels au dialogue, fondement d'une nouvelle collaboration entre les collectivités et l'Etat, si par ailleurs de telles décisions sont prises sans aucune concertation ? », s’interroge-t-il

Quels moyens pour l’agence nationale pour la cohésion des territoires ?

Le maire de Saint-Etienne s’inquiète des futurs moyens de l’agence nationale pour la cohésion des territoires, laquelle doit relever les défis posés par la désertification médicale, le déploiement du numérique sur les territoires ruraux ou le soutien au développement économique. Pour Gaël Perdriau, le Gouvernement doit engager, aussi rapidement que possible, « un vrai dialogue avec l'ensemble des associations représentatives des collectivités ».

Pour lui, il est nécessaire « de définir de nouvelles orientations politiques afin de définir, en collaboration avec les élus locaux et nationaux concernés, une stratégie globale ne se réduisant pas aux seules coupes budgétaires mais capable d'ouvrir la réflexion sur une nouvelle espérance au service des habitants ». Si tel n’était pas le cas, le risque serait grand de voir la cassure entre l'Etat et les collectivités locales, mais aussi entre l’Etat et les quartiers, devenir « irrémédiable », selon lui.

« La politique de modernisation et de maîtrise budgétaire est certes indispensable mais en réduisant les quartiers, les zones rurales et périurbaines de même que l'ensemble de leurs habitants, à de simples variables d'ajustement comptable on s'éloigne de l'idéal républicain et on tourne le dos à l'histoire de notre pays », conclut-il.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Je serais très heureux que la Saulaie nous soit confiée »

A l’occasion des 60 ans de la SERL, Lyon Pôle Immo a rencontré son président, Jean-Luc da Passano, et son directeur général, Vincent Malfère. Nous évoquons avec eux le développement géographique de la société, ses filiales, et ses perspectives.


« La SERL a su se transformer tout au long de ces 60 années »

null
A l’occasion des 60 ans de la SERL, Lyon Pôle Immo a rencontré son président, Jean-Luc da Passano, et son directeur général, Vincent Malfère. Nous évoquons avec eux l’évolution et la diversification de l’activité de cette société d’économie mixte.
» La SERL a fêté ses 60 ans
» « Je serais très heureux que la Saulaie nous soit confiée »


La SERL a fêté ses 60 ans

null
La société d’équipement et d’aménagement a fêté ses 60 ans à l’hôtel de ville de Lyon, en présence de nombreux élus, dont le maire, Georges Képénékian, et le président de la Métropole, David Kimelfeld.


La Métropole et l’Etat présentent la transformation de l’axe A6/A7 déclassé

null
Le président de la Métropole de Lyon et le préfet de Région ont évoqué la transformation à venir de l’axe A6/A7, déclassé depuis le 1er novembre.


Réunion des villes centres de la région Auvergne-Rhône-Alpes à Clermont-Ferrand

Comme ils le font régulièrement, les maires et présidents des communautés et métropoles des 9 grandes villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes se sont réunis ce lundi.


Début de la concertation pour l’aménagement du «Vallon des hôpitaux»

Le site est situé sur la commune de Saint-Genis-Laval, et accueillera à terme le futur terminus de la ligne B du métro à horizon 2023.


Julien Denormandie s’est rendu à Vénissieux et Lyon ce lundi

Le secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires était en déplacement sur les thèmes de la politique de la ville, de la rénovation énergétique, et du sport dans la ville.


Le « Jardin des trembles » a été inauguré

Ce nouvel espace vert, situé dans le quartier de l’industrie, au nord de Vaise, a été inauguré mardi dans le 9ème arrondissement de Lyon.
» Lyon 9 : le parc des Trembles, future centralité du quartier de l’industrie
» Le nouveau quartier de l’industrie, ou la reconquête de l’ouest
» Saôn’Shine, premier programme résidentiel du quartier de l’industrie


Poursuite des travaux pour le C3 : des travaux dans le secteur Grandclément

David Kimelfeld s’est félicité lundi des travaux de réaménagement de la place Grandclément, dans l’optique du chantier visant à la création d’un double site propre entre le pont Lafayette de Lyon et le pôle Laurent Bonnevay.


Rillieux-la-Pape : pose de la 1ère pierre des « Cabanes de Sermenaz »

Elus de la Métropole et de la ville étaient aux côtés des professionnels mardi pour acter le début de la construction du premier ilot du projet des balcons de Sermenaz, dans la quartier de la Velette. Celui-ci est développé par Pitch Promotion.


« A moyen terme, il faudra pousser le métro vers l’est »

null
Laurence Fautra est maire de Décines-Charpieu. Nous évoquons avec elle le développement de sa ville, et les besoins en infrastructures.
» Décines-Charpieu : inauguration de l’EHPAD Albert Morlot
» «Les loges», futur ensemble tertiaire de 5.280 m² du Groupama Stadium


Vénissieux : lancement du « grand rendez-vous »

Michèle Picard a ouvert hier cet évènement qui se tient sur quatre jours, du 4 au 7 octobre.


Rillieux-la-Pape : inauguration endeuillée pour l’accueil Marcel André

L’inauguration de l’accueil Marcel André, prévue ce mardi en fin de journée, a été l’occasion pour la population rilliarde de rendre un hommage à Laura, tuée dimanche à Marseille en gare Saint-Charles.


Villeurbanne : concertation pour l’aménagement de plusieurs rues

Le projet d’aménagement des rues de la Feyssine, du 8 mai 1945 et de la Boube prolongée, prévu à partir de 2021, fait l’objet d’une concertation.


« Le défi était de remembrer l’ensemble du site »

Alexandre Vincendet est le maire de Rillieux-la-Pape. Il évoque le programme Everial et le PLU-H de la Métropole.