Lyon, l’une des lauréates de « Territoires d’innovation de grande ambition »

La collectivité se félicite d’être la seule métropole lauréate avec l’industrie de demain au cœur de son projet parmi les lauréats de l’appel à manifestation d’intérêts.

La Métropole, associée à plus de 30 partenaire publics et privés, fait partie de la liste des 24 lauréats de l’appel à manifestation d’intérêts « Territoires d’innovation de grande ambition », annoncée par le Premier Ministre le 4 janvier dernier. La Métropole avait, lors de cet appel, défendu un projet intitulé « L’industrie intégrée et (re)connectée à son territoire et ses habitants » « Cette ambition collective, co-construite avec les partenaires publics et privés du territoire a su se démarquer parmi les 117 participants en lice », se targue la Métropole dans un communiqué.

Cette sélection va ouvrir une enveloppe de financement en ingénierie de 400.000€. Ceci est une première étape en vue d’affiner ce projet ambitieux en faveur du maintien et du développement du tissu industriel en milieu urbain.

L’industrie de demain comme levier d’innovation pour le territoire

Fait notable et caractéristique parmi les 24 projets sélectionnés : la Métropole de Lyon se démarque en intègrant, avec l’ensemble des partenaires engagés, l’industrie de demain comme levier d’innovation essentiel pour le territoire et ses habitants. Pour David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, « le maintien et la transformation du socle industriel, historiques sur notre territoire, est un choix politique fort que nous portons une nouvelle fois à travers ce projet sélectionné et soutenu par l’État. Il illustre concrètement la continuité de notre engagement en faveur du développement d’une industrie performante et innovante, respectueuse de l’environnement, au plus près des habitants ».

3 grands axes

Pour répondre à l’ensemble des enjeux sociétaux, urbains et environnementaux un portefeuille d’actions concrètes a été identifié dans ce projet autour de trois grands axes : l’industrie intégrée au territoire, des réseaux industriels intelligents et sécurisés, et l’individu au cœur du système industriel.

Concernant l’industrie intégrée au territoire, plusieurs solutions physiques et numériques vont être développées pour intégrer et renforcer les synergies entre les activités urbaines et industrielles : « un outil de modélisation et d’intégration urbaine de l’industrie, une plateforme industrielle favorisant la valorisation des déchets industriels et la production d’énergie locale, mais aussi la création d’un réseau de « fablabs » à vocation économique permettant de prototyper et tester des innovations » liste la Métropole.

Concernant les réseaux industriels intelligents et sécurisés, les réseaux d’information vont être développés pour une communication plus sûre entre les différentes entités du territoire. Ceci passera par un certain nombre d’outils, dont un opérateur territorial de données énergétiques, des dispositifs de mesure de production d’énergie renouvelable et de consommation locale ainsi qu’un centre opérationnel de sécurité des systèmes d’information industriels et urbains.

Enfin, concernant l’individu au cœur du système industriel, la construction et l’optimisation des liens entre les activités industrielles et la population est une priorité. « Afin d’intégrer au plus près les habitants sur cette dynamique d’innovation, des actions de sensibilisation vont être réalisées ainsi qu’un accompagnement sur les transformations en matière de formation, de compétences et d’emplois », indique la Métropole. Celle-ci vise à terme la création d’un réseau territorial des compétences, qui réunit tous les acteurs de l’emploi et de la mobilité professionnelle. Des actions innovantes de médiation auprès du grand public sur la culture industrielle vont être organisées. Enfin, un indicateur de bien-être sera créé. « Mesuré à partir de données issues de capteurs (bruit, luminosité, qualité de l’air) et des avis des habitants, participants actifs dans la conception de l’indicateur et dans sa mesure », indique la Métropole.

Celle-ci précise que l’ensemble des actions au sein de ce projet représente un budget estimé de 126 millions d’euros. Il sera développé et approfondi afin de répondre à l’appel à projets « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » lancé mi-2018 par l’État.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Thomas Vantorre et Emmanuel Mazille reprennent Malsch

Les deux dirigeants s’associent pour reprendre le cabinet de conseil en immobilier d’entreprise dans la région Auvergne Rhône-Alpes.


6e Sens Immobilier s’offre les conseils de Sonny Anderson

null
L’ancien international brésilien devient ambassadeur sponsoring et mécénat du groupe. Ce dernier fait appel à l’ancien joueur lyonnais pour le conseiller dans le cadre de ses différents partenariats.


CBRE s’engage dans une réduction drastique de ses émissions

null
Le conseil en immobilier d’entreprise a annoncé ce mercredi la validation par l’initiative Science Based Targets (SBTi) de ses objectifs de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.


Les Jardins du LOU, Lauréat du Grand Prix SIMI 2020

Le projet porté par AIA Life Designers et Albert Constantin pour le compte de Foncière Polygone, 6ème Sens Immobilier et le Lou Rugby, a a été récompensé par le Grand Prix SIMI 2020 dans la catégorie parc de bureaux de plus de 10.000 m².


Gifrer: aucune transaction n’est en cours

Suite à la communication de la Métropole de Lyon, Gifrer a tenu à préciser qu’aucune transaction n’était pour l’heure en cours s’agissant des biens fonciers de l’entreprise.


La Métropole veut racheter le foncier du site de Gifrer à Décines

Ce rachat par la Métropole de Lyon vise à permettre le maintien des activités productives du site et tenter de sauver les 125 postes menacés de suppression.


Lyon 2 : l’«espace de santé et prévention» vendu à Alliance Santé Confluence


Ce groupement de trois opérateurs de santé et de la Banque des territoires a acquis auprès de Linkcity ce programme situé au cœur du quartier du 2ème arrondissement de Lyon.


Villeurbanne : prise à bail de 2.100 m² dans « Impulse »

L’école de cinéma Factory a pris ces surfaces au sein du programme développé par 6e Sens Immobilier et Promoval.


M Plus M vend un immeuble mixte de 6.500 m² à Lyon-Vénissieux

Cette vente à MIDI 2i a été réalisée en VEFA.


Après Epure, Youse planche sur 3 nouveaux dossiers


Alors qu’elle a livré sa première opération cet été à Lyon Gerland, la jeune société de promotion lyonnaise Youse mène aujourd’hui trois dossiers de front : People Connect à Grenoble, la Villa Monoyer à Lyon 3e ainsi que la All In Academy à Décines.
» La « All In Academy », conseillée par JLL


La SERL maintient ses mesures exceptionnelles pour ses locataires

Le Conseil d’Administration du Groupe SERL a décidé de poursuivre ses dispositions exceptionnelles en faveur de ses locataires


Les dernières transactions industrielles et logistiques de JLL en AURA

Le conseil en immobilier d’entreprise a fait part de ses dernières transactions en région Auvergne-Rhône-Alpes.


Lyon 2 : 6e Sens Retail acquiert 1.100 m²

La filiale de 6ème Sens Immobilier a annoncé avoir acquis cette surface commerciale située place Bellecour.


Genas : MNA automobile prend à bail 2.446 m² de locaux d’activité


L’immeuble est situé au sein de la Zone industrielle Mi-Plaine.


Genay : GLS France prend à bail un local industriel de 3.880 m²

Ces locaux ont été commercialisés au nord de Lyon par Valoris Real Estate.