La Région s’apprête à lancer l’acte 2 du plan Montagne

Laurent Wauquiez était lundi en Savoie, à Notre-Dame-de-Bellecombe pour présenter le deuxième acte de ce plan, qui vise à apporter un soutien à l’offre d’hébergement des stations.

Laurent Wauquiez était lundi en Savoie, à Notre-Dame-de-Bellecombe, pour présenter l’acte 2 du plan Montagne. La région Auvergne-Rhône-Alpes est, avec plus de 75% de la montagne française, la première région montagnarde de France. Elle a donc mis en place une stratégie d’ensemble à travers un plan montagne.

« Le ski doit être accessible à tout le monde et non devenir une discipline élitiste. C'est un enjeu fondamental auquel doit répondre l'acte 2 du plan montagne. La montagne est autant un lieu de vie que de développement économique. Nous avons donc pour objectif de répondre à tous ses enjeux qu’il s’agisse d’enneigement, de mobilité et d’accès aux stations, ou encore de numérique» détaille Laurent Wauquiez , président d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Un acte 1 visant à « sécuriser les 120.000 emplois sur le territoire »

L’acte 1 du plan Montagne, qui consistait à accompagner les stations dans leur équipement en enneigeurs, avait permis de soutenir 107 stations, soit 91% des 118 stations, pour un montant d’aide régionale de 33 millions d’euros (sur 130 millions d’euros d’investissements). Il concernait notamment les enneigeurs, afin de sécuriser les 120.000 emplois sur le territoire qui dépendent de l’économie de montagne, en divisant par trois l’exposition des domaines skiables aux aléas climatiques. Une dizaine de dossiers supplémentaires est en cours d’instruction et les stations peuvent toujours demander un soutien à la Région à hauteur de 30% pour leurs enneigeurs.

Pour Gilles Chabert, conseiller spécial de la région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à la montagne, « la volonté régionale a été d’apporter un soutien spécifique à nos stations, en plus de l’accompagnement renforcé des communes via les Contrats Ambition région et les aides aux bourgs-centres ».

Un acte 2 centré sur l’hébergement

L’acte 2 de ce plan vise ainsi à apporter un soutien à l’offre d’hébergement des stations. La Région s’apprête à lancer cette nouvelle phase, dont les dispositifs seront votés dès la prochaine commission permanente du 18 janvier. Il comprendra un soutien en investissement de 20 millions d’euros sur la période 2018-2021 pour l’hébergement de montagne, et comprendra trois leviers, à savoir le logement des saisonniers, la réhabilitation des centres de vacances, et un soutien aux démarches locales de maintien des lits chauds en station.

Tout comme les nouveaux contrats ambition Région, l’institution dialoguera directement avec les maires. « En tant qu’élus de proximité, ils se situent au cœur du dispositif régional et sont les plus à même de connaître les projets les plus pertinents pour leurs communes », explique la Région. Les projets peuvent ainsi d’ores et déjà être déposés auprès de la Région, et les nouveaux dispositifs seront proposés au vote de l’Assemblée régionale à la prochaine commission permanente de ce mois.

Loger les saisonniers

L’une des trois priorités régionales de l’acte 2 du plan montagne est le logement des saisonniers. La Région va ainsi soutenir la création et la réhabilitation d’hébergements collectifs à hauteur de 40%, et apportera également son aide aux travaux d’aménagement et de sécurisation des aires de camping-cars pour les saisonniers à hauteur de 80%. Le logement des saisonniers peut en effet être un frein à l’embauche de ces derniers en raison des difficultés de logement sur place : 5.800 places d’hébergement leur sont dédiées alors même que le territoire régional compte un total de 24.000 emplois saisonniers en montage.

L’une des deux autres priorités concerne les hébergements collectifs, notamment pour les classes de neige. Celles-ci ont, en 10 ans, baissé d’un cinquième. « Pour contrer cette baisse, la Région soutiendra à 40% des acquisitions foncières ou immobilières et jusqu’à 30% des travaux de création et de réhabilitation des hébergements collectifs (comprenant notamment un bonus jusqu’à 150 000€ pour les structures accueillant des classes de neige) », annonce l’institution.

Lutter contre le « refroidissement des lits »

La troisième mesure consiste en un soutien aux démarches locales de maintien des lits chauds en station. L’hébergement de loisirs peut constituer jusqu’à 50% du chiffre d’affaires d’une station. Or l’augmentation du nombre de « lits froids » est pour elles une véritable problématique, du fait des nombreuses résidences secondaires retirées du marché locatif. Il s’agit donc pour lutter contre le « refroidissement des lits » et l’érosion du parc d’hébergement touristique marchand, d’apporter un soutien financier.

La Région va ainsi soutenir à 40% les investissements des communes pour créer des « espaces propriétaires » destinés à les aider à louer leur bien. Il en existe déjà en Savoie, aux Ménuires. Elle va en outre soutenir 40% des rachats de résidences touristiques par des communes et financera la rénovation de 40 appartements par station dans le cadre des dispositifs mis en place par les communes.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Succès pour le déploiement des nouveaux Vélo’v


JCDecaux, a déployé cette nuit les 4 000 nouveaux Vélo’v sur le territoire de la Métropole de Lyon.


Lyon 9 : importante transaction pour 6e Sens Immobilier

Le promoteur a annoncé avoir cédé plus de 3.000 m² de bureaux à une filiale du Crédit Agricole Centre-Est.


Crédit immobilier : des taux de nouveau très bas en juin

null
L’observatoire CSA/Crédit Logement a présenté ce mardi de son point trimestriel. Des courtiers en crédit ont également fait part, en ce début de semaine, de leurs baromètres régionaux en juillet.


Saint-Quentin-Fallavier : un entrepôt multi-clients bientôt disponible

Rhenus Logistics va ouvrir en octobre un entrepôt de 13 000 m² sous température dirigée.


Nombreux travaux d’été dans la Métropole

Sur le territoire de Lyon et dans son agglomération, plusieurs chantiers de rénovation de ponts et talus vont être lancés dans le cadre des travaux d’entretien.


Magma cultura choisi pour l’exploitation de la cité de la gastronomie

null
Le groupe espagnol spécialiste de la médiation culturelle a été choisi face à deux groupes français.


Installation du comité «Grand site de Fourvière»

Le maire de Lyon et la président de la Métropole ont installé vendredi ce comité en présence du préfet. Une démarche qui vise à la valorisation du site et, à terme, à l’obtention de la labellisation «Grand Site de France ».


Pas d’envolée des prix de l’immobilier à Lyon

null
Le président de l’agence d’urbanisme, Michel le Faou, et le représentant des notaires, Pierre Bazaille, présentaient mardi les chiffres de l’observatoire partenarial habitat. Si les prix s’avèrent être haussiers, ils ont insisté sur l’absence d’envolée à deux chiffres, contrairement à ce qu’indiquent certains réseaux.


Plan biodiversité : la LCA-FFB s’interroge

La fédération a réagi au plan Biodiversité annoncé mercredi par le Gouvernement.


Des taux d’emprunt toujours bas

Les intermédiaires en crédit ont, cette semaine, fait état des tendances en matière de crédit immobilier.
» La production de crédit à l’habitat reste stable


Lyon 2 : travaux de remise en état pour la rue Franklin

Des travaux de de remise en état de la rue, située dans le deuxième arrondissement de Lyon ont été engagés par la Métropole de Lyon. Elle sera donc fermée temporairement pendant l’été du 9 juillet au 31 août.


Le parking du marché gare a ouvert ses portes

null
Le nouveau parking souterrain situé quai Perrache, à proximité du coeur de Lyon Confluence, a ouvert ses portes ce vendredi.


Expulsions locatives : les arrêtés de Michèle Picard ce lundi devant le tribunal

Les arrêtés interdisant les expulsions locatives, les coupures d’énergies et les saisies mobilières pris par l’élue de Vénissieux avaient été attaqués par le préfet du Rhône.


Les premiers CPE globaux en copropriété de la région livrés par Operene

null
La société d’ingénierie a réalisé les deux premiers contrats de performance énergétiques (CPE) globaux en copropriété de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Deux groupements d’entreprises locales ont réhabilité énergétiquement deux copropriétés l’une à Lyon, l’autre à Miribel avec une obligation de résultat.


Gare Lyon Part-Dieu : premières démolitions

Le réaménagement du pôle d’échanges entre dans une nouvelle phase, avec le démarrage des premières démolitions.