Lyon Parc Auto : un bilan satisfaisant en 2017

De nombreux chantiers sont en cours pour la SEM. Parmi les points de satisfaction, l’activité d’autopartage est arrivée au point d’équilibre.

Lyon Parc Auto (LPA) faisait mardi le bilan de son exercice 2017, et a fait le point sur les divers pans de son activité. La société d’économie mixte (SEM) a fait état d’un chiffre d’affaires en baisse à 54,7 millions d’euros, tout en dégageant un résultat d’activité stable sur la période, à 21,1 millions d’euros et un résultat net de 4,7 millions d’euros.

La baisse des ventes s’explique par la fermeture d’un des parcs importants en termes de fréquentation à Lyon, à savoir celui du centre commercial de la Part-Dieu, également appelé « parking 3000 ». La fréquentation de ce parc était en effet très importante avec 1.523.000 passages en 2016. Sa fermeture a donc impacté le nombre total de passages sur l’ensemble des parcs, avec 5.205.0000 unités en 2017 contre 6.676.000 en 2016.

Une dette saine

Didier Copy, directeur financier de LPA, a développé les chiffres financiers, en indiquant que la capacité d’autofinancement restait inchangée à 14 millions d’euros. Il a souligné que la dette résiduelle, de l’ordre de 50 millions d’euros, provenait d’anciens programmes d’investissement de la fin des années 2000. « De mémoire, en 2008, le bilan comprenait 152 millions de dette. On a un désendettement assez rapide », a mis en avant le dirigeant, qui a souligné que cette dette résiduelle, majoritairement à taux fixe et bien notée, était saine. Sur les 4,7 millions de résultat net, 4,3 millions d’euros ont été portés en réserve, et 400.000 euros ont été distribués sous forme de dividendes aux actionnaires.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 2 : 6eme sens retail acquiert un immeuble place Bellecour

nullLa structure devient propriétaire d’un immeuble mixte.


Nicolas de Driésen, directeur adjoint de 6e Sens Immobilier Entreprises

Le professionnel a rejoint l’équipe de Jacques Garces, directeur général associé de la filiale de 6ème Sens Immobilier.


Le site Fagor-Brandt sera transformé en centre de remisage pour le SYTRAL

Dès 2024, l’ancienne friche, qui fait pour l’heure l’objet d’une démarche d’urbanisme temporaire, sera aménagé en centre de remisage et de maintenance.


Saint-Fons : em2c lance Booster

nullCet ensemble mixte de laboratoires et bureaux sera situé au coeur de la « Vallée de la chimie ».


Dardilly : Radioproptech prend à bail des locaux

La société Rudigoz et Associés – Knight Frank était conseil de la transaction.


La Région en soutien d’une implantation de l’IVI

Un projet d’implantation d’un siège européen de l’ organisation internationale « International Vaccine Institute » est actuellement en cours.


Champagne-au-Mont-d’Or : Premium Finance acquiert un plateau de bureaux

nullValoris Real Estate était conseil de cette opération.


La logistique fluviale arrive bientôt à Lyon

null
La société strasbourgeoise ULS a remporté le premier appel à projets lancé par VNF et la CNR pour la création d’un service de logistique fluviale à Lyon. Dès 2022, des bateaux circuleront entre le port Herriot et le pont Morand, sur le Rhône, pour transporter des marchandises qui seront ensuite livrées par des vélos cargo électriques.


Immobilier de bureaux à Lyon : une demande placée de 180.531 m² sur 9 mois

nullAvec une progression de 12% sur un an, le rythme de commercialisation en 2021 revient à ses niveaux enregistrés avant 2018. JLL, qui a analysé le marché, prévoit sur l’année un niveau de demande placée assez proche de celui de 2020.


La Ville de Lyon et la Chambre des métiers signent une convention

Une visite d’acteurs de l’artisanat local du 9ème arrondissement était organisée par la Ville de Lyon et la Chambre des métiers et de l’artisanat, préalablement à la signature de cette convention visant à un développement économique local durable, créateur d’emplois et d’animation de proximité.


Le dispositif « loyers » autorisé par la Commission Européenne

Bercy s’est félicité de cette annonce.


Notapierre acquiert les parts de « Silky Way »

null
La SCPI a réalisé cette acquisition de parts de l’immeuble situé à Villeurbanne, dans le quartier du Carré de Soie. Une transaction réalisée par le département Capital Market de BNP Paribas Real Estate.


Immobilier logistique : 2.468.000 m² commercialisés, selon JLL

Sur neuf mois, le marché de l’immobilier logistique de plus de 10 000 m² est en hausse de 29 % par rapport au volume de l’an dernier.


JLL note un retour à la quasi normale sur le marché tertiaire parisien

406.000 m² ont été commercialisés au cours de l’été sur le marché locatif, a indiqué le conseil, qui a commenté les chiffres Immostat.


Fleurieux-sur-l’Arbresle : Safe Medical inaugure son « CIPI »

Safe Medical a inauguré son centre d’innovation et de production intégré sur le site industriel de cette commune de l’ouest lyonnais.