Recul du marché français des entrepôts

Le marché lyonnais capte seulement 5 % des m2 commercialisés en France depuis le début d’année 2018, selon la dernière note de JLL.

Le marché des entrepôts, sur 9 mois, est en recul en France. Le nombre de m2 commercialisés aux utilisateurs depuis le début d’année 2018 s’élève en effet à 2.055.000 m², contre 2.566.000 m2 à la même période l’année dernière. La moindre performance des grandes surfaces explique en partie ce fait. Le marché français des entrepôts de plus de 10.000 m2 voit en effet sa performance reculer de 20% en un an, après une performance record en 2017, à 3.775.000 m2 commercialisés sur l’ensemble de l’année.

« Malgré un léger fléchissement de la demande placée en tout début d’année, le marché de l’immobilier logistique français est de nouveau en pleine accélération après une année 2017 exceptionnelle. L’année 2018 s’annonce tout de même plus traditionnelle d’après l’indice français JLL de la Supply Chain, avec 3 000 000 de m2 qui seront commercialisés sur l’exercice 2018 », souligne Jean-Marie Guillet, directeur logistique de JLL France dans un communiqué.

JLL note que le marché de la promotion immobilière logistique s’octroie une place de 1er rang pour répondre aux nouvelles demandes des utilisateurs, le parc des entrepôts français étant de plus en plus vieillissant et de moins en moins adapté face au renouveau des stratégies. Le conseil révère que 54 % des m2 commercialisés sur le marché français des entrepôts de plus de 10 000 m2 sur les 3 dernières années ont concerné des bâtiments à construire. Cette tendance se maintient en 2018 avec près de 52 % des m² placés en cours de construction.

« Depuis 2015, nous dénombrons plus de 200 projets clés en main sur le marché français logistique, que ce soit sur du locatif ou en propre, signe du bon dynamisme de l’activité des promoteurs. Si les opérations de sale & lease back sont en légère augmentation, notamment grâce à notre accompagnement et à l’assimilation par nos clients du partage de la création de valeur, ce type de montage financier reste encore peu utilisé, voire même méconnu des utilisateurs puisque sur les 140 opérations développées en propre depuis 2015, seules 10 % ont été proposées à l’investissement. Il reste encore de nombreuses opportunités à aller chercher pour les investisseurs, un marché où la demande est fortement supérieure à l’offre disponible » explique Jean-Marie Guillet, directeur logistique JLL France.

Lyon à la peine

Géographiquement, on notera que les marchés principaux « reprennent un léger ascendant sur l’attractivité des projets logistiques », avec près de 56 % de la demande placée sur les neuf premiers mois de l’année 2018. Paris capte 25 % des m2 commercialisés en France, devant Lille, qui, avec 17% de la demande placée nationale s’oriente vers une année 2018 record. Le marché de Marseille bénéficie, lui, de la croissance du trafic du port de Marseille Fos, avec près de 9 % des m2 commercialisés sur le marché français. En revanche, le marché lyonnais souffre, avec seulement 5 % des m2 commercialisés en France depuis le début d’année 2018. Celui-ci a été très tôt à une pénurie des grandes surfaces.

On notera la bonne tenue des marchés secondaires reste importante par rapport aux années précédentes, avec 44 % des m² commercialisés depuis le début d’année 2018 ayant trouvé preneur en dehors des marchés principaux de la dorsale.

« En conséquence, la demande d’entrepôts XXL devrait rester forte hors des quatre principaux marchés. Cet éloignement des grands entrepôts logistiques continuera d’alimenter fortement la demande de petites unités logistiques à proximité des principales agglomérations françaises, en particulier autour de Paris et Lyon où la pression sur la mise en place de nouveaux modèles de logistique urbaine est forte. Notons aussi que la bataille du dernier kilomètre en milieu urbain est déjà bien engagée. Il ne pourra y avoir de stratégie nationale pour la logistique urbaine, c’est une bataille quotidienne qui est menée ville par ville par les utilisateurs», conclut dans sa note Jean-Marie Guillet, directeur de l’agence logistique France.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Nicolas de Driésen, directeur adjoint de 6e Sens Immobilier Entreprises

Le professionnel a rejoint l’équipe de Jacques Garces, directeur général associé de la filiale de 6ème Sens Immobilier.


La logistique fluviale arrive bientôt à Lyon

null
La société strasbourgeoise ULS a remporté le premier appel à projets lancé par VNF et la CNR pour la création d’un service de logistique fluviale à Lyon. Dès 2022, des bateaux circuleront entre le port Herriot et le pont Morand, sur le Rhône, pour transporter des marchandises qui seront ensuite livrées par des vélos cargo électriques.


Immobilier logistique : 2.468.000 m² commercialisés, selon JLL

Sur neuf mois, le marché de l’immobilier logistique de plus de 10 000 m² est en hausse de 29 % par rapport au volume de l’an dernier.


« Lyon est le marché où la croissance future est la plus probable »

Romain Nicolle est Partner chez Cushman&Wakefield, en charge des transactions investissement au sein de la ligne transactionnelle « Logistique et Industriel » en France. Ludovic Da Silva est Responsable du département « Activités et Logistique ». Nous évoquons avec eux les grandes tendances du marché de l’immobilier logistique.


Malgré le contexte sanitaire, le CIEL a connu une hausse de sa fréquentation


Le carrefour de l’immobilier d’entreprise Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne a rassemblé près de 1.500 visiteurs, soit davantage que lors de la première édition organisée au palais de la Bourse en 2019.


Le CIEL a été inauguré


Le carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon Saint-Étienne Roanne (CIEL) a été inauguré ce mercredi en présence de la vice-présidente de la Métropole de Lyon, Emeline Baume.


3eme édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon

Cet évènement, qui se tient mercredi et jeudi au Palais de la Bourse, rassemble les acteurs de l’immobilier professionnel de l’aire métropolitaine.


«On sent qu’il y a un basculement»

nullPhilippe Valentin est le président de la chambre de Commerce et d’industrie (CCI) Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne. Nous évoquons avec lui la troisième édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon qui se tient mercredi et jeudi à Lyon au Palais de la Bourse, et les mutations en matière d’espace de travail.


NCT, le nouveau nom de Nexity Conseil et Transaction

Le capital de NCT est désormais totalement détenu par les dirigeants et managers associés, grâce à la deuxième étape d’un Management Buy Out (MBO) initié il y a deux ans et demi.


Les travaux de l’Hôtel Logistique Urbain débuteront en novembre 2021

Les travaux vont débuter à l’automne sur le Port Edouard Herriot, à Gerland, dans le 7ème arrondissement de Lyon.


Jean-Marie Guillet rejoint 6e Sens Unik

L’ancien directeur France du département logistique de JLL intègre la toute nouvelle structure née de la joint-venture entre KSI filiale promotion d’APRC Group et 6e Sens Immobilier.


La Métropole de Lyon veut soutenir la transformation de l’industrie

nullA l’occasion du Salon Global Industrie 2021, la président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, a exposé les nouvelles orientations de la collectivité en matière de soutien à l’industrie. Le salon a également permis le lancement avec Saint-Étienne Métropole du fonds d’amorçage à impact environnemental et social, mais aussi de la Fondation pour la reconnexion industrielle.


La Métropole de Lyon participe au MIPIM 2021

La collectivité est présente au salon international de l’immobilier à Cannes.


Le MIPIM 2021 ouvre ses portes

Le salon international de l’immobilier se tient exceptionnellement en septembre, pendant deux jours.


Olivier Durif prend du galon chez JLL

Le professionnel a été nommé « Directeur France Transactions Supply Chain & Logistics Solutions », et est désormais en charge des équipes transactionnelles « Industrie et Logistique » basées sur les grands pôles de la dorsale.