Saint-Etienne gagne en population

La ville a gagné 636 habitants en un an, selon les chiffres 2016 publiés ce jour. Le maire de Saint-Etienne s’est satisfait de cette évolution.

Saint-Etienne a gagné en population, avec, selon l’INSEE, une population totale de 174.298 habitants en 2016, dont 171.924 en population municipale et 2.374 comptés à part. L'année dernière, la préfecture de la Loire comptait 173.662 habitants (recensement de référence 2015), dont 171.057 en population municipale et 2.605 comptés à part.

Sur 5 ans, le taux de variation annuel – positif - s’établit à 0,2 % par an. On notera toutefois que le taux de variation annuel dû au solde naturel, à 0,4 %, sur cette période de 5 ans, contrebalance largement le taux de variation annuel dû au solde migratoire apparent, toujours négatif, à -0,2 %.

Gaël Perdriau satisfait

Cette augmentation de la population satisfait les élus, au premier rang desquels on trouve Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole. Celui-ci s’est félicité que la ville gagne encore des habitants cette année.

« Nous dépassons désormais les 174.000 habitants en étant précisément 174.298 contre 173.662 l'année dernière. Nous gagnons 636 habitants. C'est une réelle satisfaction car le redressement de la courbe démographique à Saint-Etienne se confirme année après année, et devient structurelle, même s'il convient de rester vigilant car rien n'est jamais acquis. C'est, en tout cas, de bon augure pour l'avenir de notre territoire que nous construisons pas à pas, mais avec détermination », a indiqué l’édile dans un communiqué.

Selon lui, ces chiffres encourageants confortent l’action politique engagée par son équipe et la direction prise depuis 2014 pour redresser la situation, « plus particulièrement en matière d'urbanisme et d'attractivité, et que nous devons poursuivre au service des Stéphanois. L'ouverture, chaque rentrée scolaire, de classes supplémentaires est également un bon indicateur du dynamisme recouvré de notre ville».

Ces chiffres confortent en outre, selon lui, le choix de transformation de l’ancienne communauté d’agglomération en une Métropole. « Au plan national, les territoires connaissant une plus forte progression profitent de la présence d'une métropole. Cela démontre, s'il en était besoin, que le combat que j'ai mené avec le soutien des maires de l'agglomération stéphanoise pour obtenir ce statut si exigeant de Métropole, et que beaucoup voyaient comme perdu d'avance, permet aujourd'hui d'irriguer bien au-delà de ses seules limites administratives. C'est une satisfaction supplémentaire pour tout Loire Sud», note le maire.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il y a en effet eu des changements positifs dans le paysage stefanois comme la rénovation du quartier de Châteaucreux qui plaît aux touristes, la rénovation des tramways (bien que je ne comprends pas pourquoi garder les anciens tram qui ont leurs places dans un musée). Mais en quatre ans c’est peu. Beaucoup de magasin ferme, nous avons perdu un centre commercial bien situer. La ville manque de modernités et d’attractivité. La cité du design sous ses airs de zone fantôme n’aide en rien. Nos monuments sont vétustes et pas entretenues. Que dire des routes… L’immobilier accessible reste l’un des facteurs principales à la hausse de la population.

Signaler un abus

Sainté attire car le loyer n’est pas cher. Mais il n y a pas d’emplois ni beaucoup de loisirs pour les jeunes à sainté. Et aussi l’insécurité, des agressions trop souvent dans les sorties de bars et de boites. Bref, sainté on s’ennuie et y a pas d’activités pour les jeunes ou de boulot.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Loi SRU : le ministère communique le bilan triennal 2017-2019

Le ministère chargé du logement a fait part de son bilan triennal 2017-2019 sur les objectifs en matière de production de logements sociaux.


Polémique sur la prolongation de la centrale nucléaire du Bugey

Les écologistes de la Métropole et de la Ville de Lyon demandent à l’Autorité de sûreté nucléaire de refuser la prolongation de 10 ans, tandis que la droite s’insurge contre cette prise de position.


Un appel a candidatures pour lutter contre la vacance des logements

Celui-ci vise à accompagner des collectivités dans leurs démarches de lutte contre la vacance des logements.


Auvergne-Rhône-Alpes emprunte à taux négatif

null
La Région est ainsi la première collectivité française à emprunter sur le long terme à taux négatif.


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.