Immobilier : hésitation en ce début d’année, selon les notaires

Immonot.com a, publié, comme tous les deux mois, son enquête nationale réalisée début janvier 2019.

La crise politique de la fin 2018 semble avoir un impact sur le moral des notaires ce début d’année, selon les notaires interrogés par Immonot.com lors de son enquête nationale réalisée début janvier 2019 auprès d’études notariales réparties sur toute la France. Les notaires semblent plus hésitant en ce début d’année pour les deux prochains mois après une activité plutôt soutenue fin 2018.

Les correspondants négociateurs semblent, selon Immonot.com, avoir été « touchés par l’ambiance assez morose qui règne actuellement en France, les nouvelles tant sur le plan économique que politique n’étant pas particulièrement réjouissantes ».

« Alors que leur activité durant les derniers mois de l’année 2018 a été soutenue avec un parfait équilibre entre ceux ayant enregistré un léger déclin et ceux constatant son amélioration, les prévisions pour les deux mois à venir dénotent plus de pessimisme. Moins de 10 % d’entre eux anticipent dorénavant une amélioration des affaires contre 26 % leur détérioration, les autres pariant pour une stabilité du volume des transactions », note le professeur Bernard Thion pour Immonot.com.

Baisse des prix

Sa note indique que les récents évènement semblent avoir des répercussionssur les prix et notamment sur ceux du commerce, « comme si les débordements observés chaque samedi pouvaient avoir une incidence sur le niveau d’activité et donc sur le prix des commerces ». Sur le front des logements, les notaires correspondants sont peu confiants pour le début de l’année. La proportion des négociateurs à prévoir une hausse des prix des logements tombe à 5 % en deux mois, contre 13 %. La proportion des négociateurs prévoit un repli qui se stabilise à 24%. Quant aux terrains constructibles, les chiffres sont en faible évolution avec 26 % de pessimistes et 14 % d’optimistes.

Les correspondants d’Immonot.com s’orientent donc vers une baisse des prix plutôt que vers leur stabilité. Ceci les conduit « naturellement et dans leur très grande majorité à privilégier la vente en premier pour les logements ». Quant aux terrains, « les dispositions prises par le gouvernement en matière de construction avec la loi ELAN devraient avoir une incidence positive sur le prix des terrains. D’où une répartition plus équilibrée entre les partisans de la vente 60 % et ceux de l’achat 40 % ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Accélération de la hausse des prix de l’immobilier au 4ème trimestre


L’Insee a dévoilé les indices des prix des logements anciens au 4ème trimestre, réalisés avec les notaires. Les prix ont augmenté de 3,7% en 2019 et les volumes dépassent très nettement le million de transactions.


Xerfi prévoit une accalmie pour le marché immobilier en 2020

Le marché de l’immobilier résidentiel va connaître une relative accalmie, selon le cabinet spécialisé dans les études économiques sectorielles.


Immobilier : des tensions qui s’affirment sur les prix dans de nombreuses villes

LPI Seloger a publié cette semaine son baromètre des prix de l’immobilier.


Lyon : une année 2019 très dynamique dans l’immobilier ancien

La Chambre du Rhône a dévoilé des premiers chiffres à l’occasion de la présentation vendredi par le CECIM des chiffres du logement neuf dans la Métropole de Lyon.


« La demande est bien trop importante par rapport à l’offre »

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Nous évoquons avec lui les chiffres de l’année 2019 en matière d’immobilier résidentiel à Lyon.


L’activité du marché immobilier à des sommets en 2019 dans le Rhône et à Lyon


Les prix des appartements ont progressé, l’an dernier, de 5,7% à Lyon et de 6,8% dans le Rhône.


La hausse des prix de l’immobilier se renforce sur Lyon, selon LPI-Seloger

La hausse des prix accélère dans de nombreuses villes périphériques des métropoles. Dans la Métropole de Lyon, le phénomène est perceptible dans certaines villes, mais aussi dans la ville centre.


Lyon : les prix des appartements approchent des 4.500€ le m²


Selon les notaires de France, les prix médians des appartements anciens ont continué d’augmenter en Auvergne-Rhône-Alpes, et notamment à Lyon.


Le nouveau président de la FNAIM du Rhône a présenté jeudi ses vœux

Nicolas Bouscasse, qui préside depuis début janvier la Chambre du Rhône, a présenté jeudi ses vœux aux adhérents et à ses partenaires, en présence du président fédéral, Jean-Marc Torrollion.


«La clé en 2020 sera la politique bancaire au premier trimestre»


Jean-Marc Torrollion est le président de la FNAIM. Présent jeudi aux vœux de la Chambre du Rhône, nous l’avons interrogé sur la dynamique à venir du marché immobilier en 2020.


Très forte hausse des prix à Lyon sur un an au 3ème trimestre

L’INSEE a mis à jour cette semaine ses indices de prix de l’immobilier.


Forte hausse de l’investissement locatif à Lyon


EXCLUSIF –
Century 21 a publié lundi son bilan immobilier de l’année 2019 en France, marquée par une hausse de l’investissement locatif. A Lyon, cette tendance est également observée. 


Lyon parmi les villes où les prix de l’immobilier ont le plus augmenté

Lyon fait, avec Nantes et Villeurbanne, partie des villes ayant connu les plus fortes augmentations de prix en 2019, selon Meilleursagents.


Immobilier : des prix en hausse de 5,7% à Lyon en 2019, selon la FNAIM

Selon la fédération, les ventes ont augmenté de 11,4% sur un an en France, tandis que le prix du mètre carré s’établit à 2.700 €, en progression de 3,1%. A Lyon, les prix sont plus élevés.


Immobilier : la sensibilité aux prix va s’accroitre en 2020

EDITO – Les récentes évolutions en matière de politique monétaire auront un impact sur le marché immobilier. En France, et notamment à Lyon.