Progression du taux de logements vacants en Suisse

L’Office fédéral de la statistique a fait état de ses statistiques sur la vacance dans la confédération.

75 323. C’est le nombre de logements vacants comptabilisés en Suisse au 1er juin, ce qui représente 1,66% du parc de logements de tout le pays, chiffre qui intègre les maisons individuelles. Ceci découle du recensement des logements vacants effectué par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Le parc compte 3.029 logements vacants de plus de l’année précédente, soit 4,2% de plus. Cette tendance prolonge celle qui a débuté il y a dix ans se poursuit donc. L’OFS précise que le nombre des logements vacants proposés sur le marché a augmenté dans cinq grandes régions.

Celles du Tessin et de l’Espace Mittelland affichent les plus fortes hausses, avec respectivement +0,27 et +0,16 point de pourcentage. Inversement, le nombre des logements vacants a baissé par rapport à l’année précédente dans la grande région de Zurich et dans la Région lémanique (respectivement –0,10 et –0,07 point de pourcentage).

Des différences par canton

Par canton, le nombre de logements vacants s’est accru dans 21 cantons et a diminué dans 5 cantons. On notera que le taux le plus haut a été observé, comme l’année dernière, dans le canton de Soleure, territoire il a augmenté de 2,98% à 3,40%. Il s’agit du seul canton à franchir la barre des 3%.

« Le taux de logements vacants était également élevé dans les cantons de Thurgovie (2,65%), du Jura et d’Argovie (2,59% dans ces deux cas). Cette année également, le taux le plus bas a été observé dans le canton de Zoug (0,42%). Les cantons de Genève (0,54%), d’Obwald (0,87%) et de Zurich (0,89%) ont également enregistré des taux de logements vacants inférieurs à la barre de 1% », note l’OFS.

En valeur absolue, le nombre de logements vacants a augmenté le plus fortement dans le canton du Tessin, avec une hausse de 708 logements vacants. On notera toutefois que le canton de Berne dispose du chiffre de logements vacants le plus élevé, à 10 581 unités. A contrario, l’offre de logements vacants a baissé dans les cantons de Zurich (–675 unités) et du Valais (–615 unités).

Par type de biens, 7.597 maisons individuelles étaient dénombrées au 1er juin parmi les logements vacants à louer ou à vendre, soit 405 unités ou 5,6% de plus qu’un an plus tôt. Le nombre des nouveaux logements vacants n'avait pratiquement pas changé (–2 unités). En tout, 10.146 nouveaux logements étaient vacants au jour de référence.

Des logements vacants à louer, ou à vendre

Par type de logements vacants, on distingue ceux à louer ou ceux à vendre. Le 1er juin, 62.825 logements à louer étaient vacants, soit une hausse de 3.101 unités ou de 5,2% par rapport à l’année précédente. Le nombre des logements vacants à vendre a légèrement diminué de 72 unités, à 12.498 logements (–0,6%).

« Par rapport au 1er juin 2018, le nombre de logements vacants a augmenté dans les catégories de logements (nombre de pièces) d’une à cinq pièces. La hausse la plus forte concerne les logements d’une ou de deux pièces (+6,8% dans les deux cas). Seul le nombre de logements vacants de six-pièces et plus a baissé (–3,0%) par rapport à l’année précédente. La plupart des logements vacants sont des trois-pièces (25 005 unités) ou des quatre-pièces (21 935 unités) », conclut l’OFS.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« La demande est bien trop importante par rapport à l’offre »

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Nous évoquons avec lui les chiffres de l’année 2019 en matière d’immobilier résidentiel à Lyon.


Réévaluation à la hausse de la note d’in’li

Elle devient, par cette note, la foncière européenne la mieux notée par S&P Global Ratings.


L’UNPI a présenté vendredi ses vœux pour 2020


L’Union des propriétaires immobiliers du Rhône organisait en fin de semaine dernière sa traditionnelle cérémonie de vœux.


La proposition de loi Nogal fait déjà débat

Le député a présenté sa proposition de loi visant à apaiser les relations entre locataires et propriétaires. Si la FNAIM semble plutôt favorable au texte, l’UNPI s’y montre très hostile.


Immobilier : la sensibilité aux prix va s’accroitre en 2020

EDITO – Les récentes évolutions en matière de politique monétaire auront un impact sur le marché immobilier. En France, et notamment à Lyon.


Délai technique pour les « APL en temps réel »

La CNAF a informé le ministre du Logement d’un besoin d’un délai technique pour appliquer la réforme. Initialement prévue au 1er janvier, le Gouvernement a décidé de décaler sa mise en œuvre d’un trimestre.


Nicolas Bouscasse, nouveau président de la FNAIM du Rhône

null
Le Conseil d’administration a élu ce lundi son nouveau président, qui dirigera la Chambre pendant trois ans.


La FNAIM du Rhône met en garde contre l’encadrement des loyers

Cédric Van Styvendael, candidat à l’élection municipale avec le mouvement « Villeurbanne à voix haute », a proposé l’instauration de l’encadrement des loyers, ce qui a fait réagir les professionnels.


Bron : une résidence dédiée aux seniors mise en location

null
Lyon Métropole Habitat a mis en location mardi cette nouvelle résidence, dénommée « les Confidences ».


Déjà 2.000 appels pour la plateforme «Info Logement Indigne»

Le ministère du logement a fait un point sur la plateforme lancée le mois dernier.


Les loyers pourront progresser de 1,20%


Comme chaque trimestre, l’indice de référence des loyers a été publié ce mardi par l’INSEE. Ce dernier sert de référence maximale pour la révision des baux en cours.
» L’indice de référence des loyers


Bron : inauguration de la résidence « Caravelle »


Étaient présents pour cette inauguration le vice-président de la Métropole de Lyon et le maire de Bron.


Un livre blanc présenté aux candidats avant les élections de 2020

En amont des élections métropolitaines et municipales, les fédérations professionnelles de l’immobilier, des TP, et de la construction ont présenté jeudi dernier leur livre blanc.


La colocation et le coliving en net essor à Lyon

Selon les professionnels de la FNAIM, la forte demande locative a peu à peu incité certains étudiants et autres personnes seules à la colocation. Mais celle-ci fait de plus en plus l’objet d’une démarche volontaire, et se structure.


La FNAIM du Rhône craint une multiplication des permis de louer

Le système a été mis en place dans certaines communes du département et de la Métropole de Lyon. L’absence d’uniformisation des procédures est toutefois pointée par la Chambre locale de la FNAIM.