Rénovation énergétique : un nouveau service d’accompagnement

Elisabeth Borne, Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon ont annoncé le lancement de ce service et la mobilisation de 200 millions d’euros.

Dans le cadre de l’ambition de rénovation énergétique des logements et de lutte contre les passoires thermiques, Elisabeth Borne, Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon ont annoncé le lancement d’un nouveau programme : le « service d’accompagnement pour la rénovation énergétique », qui vise à aider les Français à se repérer et à se faire conseiller, et ainsi savoir quels travaux effectuer pour améliorer leur confort tout en réduisant leurs factures de chauffage.

Il s’agit là d’« une priorité du Gouvernement » qui répond à un triple enjeu : climatique, de pouvoir d’achat et de qualité de vie, rappellent les ministères. Ils précisent en outre que le déploiement de ce programme sur tout le territoire reposera sur une implication forte des collectivités territoriales volontaires, et prioritairement des régions.

Enveloppe dédiée de 200 millions d’euros sur 5 ans

L’enveloppe dédiée à ce nouveau programme pourra atteindre 200 millions d’euros sur la période 2020-2024. Elle permettra de cofinancer les montants engagés par les collectivités territoriales pour la réalisation de trois missions essentielles, à savoir soutenir le déploiement d’un service d’accompagnement des particuliers, la création d’une dynamique territoriale autour de la rénovation, et le soutien à un déploiement d’un service de conseil aux petits locaux tertiaires privés.

Pour le soutien au déploiement du service d’accompagnement, des audits énergétiques pourront notamment être réalisés pour poser les bons diagnostics avant d’engager les travaux de rénovation des logements. Concernant la création une dynamique territoriale autour de la rénovation, des actions de sensibilisation, de mobilisation des professionnels et acteurs concernés peuvent être cofinancées, pour accompagner la montée en compétence des professionnels. Enfin, sur le volet du déploiement d’un service de conseil aux petits locaux tertiaires privés, le programme accompagnera la rénovation des bâtiments du « petit tertiaire privé » (commerces, bureaux, restaurants…), pour que les propriétaires disposent du même guichet d’information et de conseil de proximité, comme l’envisageait le plan de rénovation énergétique des bâtiments adopté en avril 2018.

« Le cofinancement apporté dans le cadre de ce programme par des certificats d’économie d’énergie (CEE), à hauteur de 200 millions d’euros, soit 40 TWhc, suivra une logique de rémunération à la performance. Il pourra couvrir jusqu’à 50% des coûts, le reste étant cofinancé par les collectivités territoriales », précise les ministères.

Compléter d’autres dispositifs

Dès aujourd’hui, il est proposé aux collectivités volontaires d’adhérer à ce programme en tant que porteurs associés par la signature d’une convention dans le cadre de chaque région. Des concertations seront organisées. L’ambition est de déployer effectivement ce programme à partir du 1er janvier 2020. En parallèle, l’ADEME lancera un appel aux obligés et délégataires CEE pour candidater au financement du programme, sur la base de critères de sélection assurant l’égalité de traitement des candidats et la transparence de la procédure.

Ce nouveau programme complétera un service existant, à savoir les espaces « FAIRE ». Cela s’inscrit en outre en complément des dispositifs nationaux d’accompagnement, comme les aides de l’ANAH, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), les programmes CEE et prêts (éco PTZ et éco PLS), la TVA à taux réduit appliquée aux travaux de rénovation énergétique. « En cumulant les CEE dédiés à la rénovation énergétique, les programmes ANAH Habiter Mieux Sérénité et Agilité et le CITE, ce sont environ 3 milliards d’euros qui sont alloués cette année à la rénovation énergétique », concluent les ministères.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Région Auvergne-Rhône-Alpes décide de l’arrêt des chantiers


C’est ce qu’a indiqué jeudi matin son président, Laurent Wauquiez. Une position qui tranche avec celle de la la ministre Muriel Pénicaud, qui a fustigé la demande de la CAPEB AURA d’arrêter les chantiers. Laquelle réaction de la ministre a aussi fait réagir les professionnels…


Coronavirus : le secteur du bâtiment conteste les consignes du ministère de l’Intérieur

Ces consignes du ministère de l’Intérieur appelaient à poursuivre le travail sur les chantiers du BTP.


Covid-19 : le secteur de la construction demande un arrêt temporaire des chantiers

Le secteur a alerté le gouvernement et demande un arrêt temporaire des chantiers afin de s’organiser.


Rénovation d’immeubles de bureaux énergivores : Grenoble Alpes Métropole s’engage


Sur 1,6 million de m² de bureaux, la Métropole compte deux tiers dans «un état peu ou mal entretenu». Un appel à initiative privée » est lancé auprès des propriétaires pour les soutenir dans la rénovation.


L’indice IPEA en hausse de 0,2% au 4ème trimestre

Les prix des travaux d’entretien-amélioration des bâtiments augmentent dans la même mesure qu’au trimestre précédent. Cette parution intervient quelques jours après celle du climat des affaires dans le bâtiment, ressorti stable à un haut niveau.


Bruno Bernard veut davantage de coopération avec les territoires voisins


Le candidat EELV était l’invité à la mi-février de la fédération BTP Rhône pour réagir au livre blanc du secteur. Il a exposé sa vision de la Métropole, et des investissements prioritaires à réaliser.


L’EPA Saint-Etienne, seul EPA de France à pratiquer la VIR

Depuis sa création en 2007, l’Etablissement Public d’Aménagement de Saint-Etienne a travaillé à la requalification de friches industrielles dans les quartiers du Pont de l’âne, de Châteaucreux et de la plaine Achille. On le retrouve également dans les quartiers Saint-Roch et Jacquard sur la construction de nouveaux équipements, sur des opérations de réaménagement d’espaces publics mais aussi sur la réhabilitation de logements dégradés. Avec notamment un outil unique : la VIR…


Fin d’année en demi-teinte pour l’artisanat du bâtiment dans la région

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part ce mardi de son point de conjoncture trimestriel.


Musée des tissus : 4 cabinets d’architecture sélectionnés pour la rénovation


C’est ce qu’a annoncé ce lundi Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, lors de la cérémonie des vœux à la presse.


Déchets du bâtiment : la CAPEB mécontente contre la majorité

Cette dernière n’a, selon la confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment, pas tenu compte de ses propositions .


La construction aura de nouveau reculé en 2019

Après un fort repli en 2018, les mises en chantier de logements ont de nouveau reculé l’an dernier, mais de façon moins marquée qu’en 2018.


Rénovation énergétique: les fédérations prônent l’interdiction de la prospection téléphonique

La FFB et la CAPEB ont, dans un communiqué commun, déclaré vouloir des mesures d’interdiction de la prospection par voie téléphonique réalisée par des centres d’appels.


Worldskills 2023 : le comité de coordination est créé


La création de ce comité nommé « Génération Lyon 2023 » a été réalisée mercredi à l’occasion du lancement du compte à rebours de ces olympiades des métiers. Les sélections régionales se dérouleront ce trimestre.


Artisanat du bâtiment : ralentissement au 4e trimestre

La CAPEB a publié ce vendredi sa note de conjoncture sur le trimestre écoulé au niveau national. L’artisanat du bâtiment affiche une croissance annuelle de 1,5%. 2020 pourrait être encore moins dynamique.


Ecoreno’v : nouvel effort de la Métropole pour le dispositif


Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a annoncé ce jeudi une rallonge de 10 millions d’euros pour le dispositif d’écorénovation.