Rénovation énergétique : un nouveau service d’accompagnement

Elisabeth Borne, Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon ont annoncé le lancement de ce service et la mobilisation de 200 millions d’euros.

Dans le cadre de l’ambition de rénovation énergétique des logements et de lutte contre les passoires thermiques, Elisabeth Borne, Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon ont annoncé le lancement d’un nouveau programme : le « service d’accompagnement pour la rénovation énergétique », qui vise à aider les Français à se repérer et à se faire conseiller, et ainsi savoir quels travaux effectuer pour améliorer leur confort tout en réduisant leurs factures de chauffage.

Il s’agit là d’« une priorité du Gouvernement » qui répond à un triple enjeu : climatique, de pouvoir d’achat et de qualité de vie, rappellent les ministères. Ils précisent en outre que le déploiement de ce programme sur tout le territoire reposera sur une implication forte des collectivités territoriales volontaires, et prioritairement des régions.

Enveloppe dédiée de 200 millions d’euros sur 5 ans

L’enveloppe dédiée à ce nouveau programme pourra atteindre 200 millions d’euros sur la période 2020-2024. Elle permettra de cofinancer les montants engagés par les collectivités territoriales pour la réalisation de trois missions essentielles, à savoir soutenir le déploiement d’un service d’accompagnement des particuliers, la création d’une dynamique territoriale autour de la rénovation, et le soutien à un déploiement d’un service de conseil aux petits locaux tertiaires privés.

Pour le soutien au déploiement du service d’accompagnement, des audits énergétiques pourront notamment être réalisés pour poser les bons diagnostics avant d’engager les travaux de rénovation des logements. Concernant la création une dynamique territoriale autour de la rénovation, des actions de sensibilisation, de mobilisation des professionnels et acteurs concernés peuvent être cofinancées, pour accompagner la montée en compétence des professionnels. Enfin, sur le volet du déploiement d’un service de conseil aux petits locaux tertiaires privés, le programme accompagnera la rénovation des bâtiments du « petit tertiaire privé » (commerces, bureaux, restaurants…), pour que les propriétaires disposent du même guichet d’information et de conseil de proximité, comme l’envisageait le plan de rénovation énergétique des bâtiments adopté en avril 2018.

« Le cofinancement apporté dans le cadre de ce programme par des certificats d’économie d’énergie (CEE), à hauteur de 200 millions d’euros, soit 40 TWhc, suivra une logique de rémunération à la performance. Il pourra couvrir jusqu’à 50% des coûts, le reste étant cofinancé par les collectivités territoriales », précise les ministères.

Compléter d’autres dispositifs

Dès aujourd’hui, il est proposé aux collectivités volontaires d’adhérer à ce programme en tant que porteurs associés par la signature d’une convention dans le cadre de chaque région. Des concertations seront organisées. L’ambition est de déployer effectivement ce programme à partir du 1er janvier 2020. En parallèle, l’ADEME lancera un appel aux obligés et délégataires CEE pour candidater au financement du programme, sur la base de critères de sélection assurant l’égalité de traitement des candidats et la transparence de la procédure.

Ce nouveau programme complétera un service existant, à savoir les espaces « FAIRE ». Cela s’inscrit en outre en complément des dispositifs nationaux d’accompagnement, comme les aides de l’ANAH, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), les programmes CEE et prêts (éco PTZ et éco PLS), la TVA à taux réduit appliquée aux travaux de rénovation énergétique. « En cumulant les CEE dédiés à la rénovation énergétique, les programmes ANAH Habiter Mieux Sérénité et Agilité et le CITE, ce sont environ 3 milliards d’euros qui sont alloués cette année à la rénovation énergétique », concluent les ministères.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’OPCO de la construction en suspens

La décision du tribunal administratif de Paris du 29 juin a annulé l’arrêté d’agrément de Constructys, l’opérateur de compétences de la construction. La FFB réaffirme être en faveur d’un OPCO.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


MaPrimeRénov’ devient accessible aux bailleurs


Ceci va permettre aux propriétaires bailleurs de déposer leur demande d’aides pour tous les travaux éligibles réalisés depuis le 1er octobre 2020.


Le nouveau DPE entre en vigueur

C’est ce jeudi 1er juillet qu’est entré en vigueur le nouveau diagnostic de performance énergétique.


Karine Druguet, nouvelle présidente des « Groupes femmes » de la FFB AURA

Ces groupes visent à intégrer les femmes dans l’organisation professionnelle, et favoriser la féminisation des métiers et de la profession.


Qualification chantier par chantier : premier bilan positif

Cette expérimentation a été initiée il y a quelques mois par la CAPEB, qui a fait part de retours satisfaisants.


L’ANAH adopte un budget rectificatif pour faire face au succès de Maprimerenov

L’agence nationale de l’habitat a adapté son budget afin d’être au rendez-vous des besoins des territoires, dont Saint-Étienne, mais aussi pour faire face au succès de Maprimerenov, qui a vu ses objectifs nettement relevés.


La FFB et la ministre chargée du logement satisfaites du succès de Maprimerénov’

nullEmmanuelle Wargon a, lors du congrès national de la FFB, évoqué les derniers chiffres très positifs du dispositif, et les ambitions du gouvernement en matière de rénovation. Elle a également appelé qu’un nouvel accompagnement allait arriver en 2022.


Elections régionales en Auvergne-Rhone-Alpes : la CAPEB interpelle les candidats

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes rencontre les candidats têtes de liste pour évoquer les priorités du secteur.


La suppression du GNR pour le BTP repoussée au 1er janvier 2023

null
Cette suppression était initialement prévue au 1er juillet 2021. Cette mesure avait été sévèrement critiquée par la CAPEB et la FNTP, qui se sont félicitées de cette décision.


L’UNIS veut accélérer sur la rénovation énergétique


L’Union nationale des syndicats de l’immobilier organisait ce mardi une conférence de presse à Lyon avec sa présidente, Danielle Dubrac pour sensibiliser ses adhérents à la question de la rénovation des logements, mais aussi alerter sur les risques pesant sur l’offre locative.


Activité soutenue au 1er trimestre pour l’artisanat du bâtiment

La CAPEB, confédération de l’artisanat des petites entreprises du bâtiment, a fait un premier bilan portant sur les trois premiers mois de l’année au niveau national. En Auvergne-Rhône-Alpes, la croissance est également présente, mais la prudence reste de mise.


Un exécutif renouvelé pour la CAPEB

Un nouveau bureau a été élu le 6 mai autour du président de la confédération des petites entreprises du bâtiment. Six artisans d’Auvergne-Rhône-Alpes sont par ailleurs présents au conseil d’administration.


Caluire-et-Cuire : Lyon Métropole Habitat réhabilite 180 logements

nullCette opération porte sur les logements de la résidence La Rivette, située Montée des Forts.


MaPrimeRénov’ : plus de 185.000 dossiers déposés au 1e trimestre

L’Anah a fait part ce lundi d’un bilan de la prime au titre du premier trimestre.