Solvay abandonne son projet de centre d’innovation et de technologie à Saint-Fons

Le groupe a annoncé mercredi adapter ses projets dévoilés en juin et septembre, notamment en raison d’un nombre jugé trop faible de collaborateurs souhaitant s'inscrire dans une mobilité géographique.

Solvay a annoncé mercredi vouloir « adapter les projets dévoilés en juin et septembre, lesquels portaient sur l'évolution de ses sites de recherche & innovation à Lyon et Aubervilliers, l’avenir de son site parisien ainsi que la transformation de son siège social à Bruxelles ».

Le groupe indique que les objectifs initiaux de ces projets demeurent inchangés, à savoir accélérer la croissance par l’innovation pour ses clients, mais aussi renforcer la collaboration entre ses collaborateurs, ses clients et ses partenaires, et simplifier l’implantation des activités administratives et de recherche & innovation.

Une aspiration à la mobilité géographique jugée trop faible

Solvay souligne toutefois qu’une adaptation était nécessaire en raison « de la forte augmentation des coûts de ces projets et de l’évolution du contexte économique ». « En outre, le nombre de collaborateurs souhaitant s'inscrire dans une mobilité géographique a été jugé trop faible, avec pour conséquence potentielle de porter atteinte à la continuité des activités au service de nos clients », souligne Solvay.

L’annonce majeure concerne centre de recherche du groupe, son plus grand centre gardant sa localisation actuelle sur le site de Saint-Fons. Le groupe indique que « les infrastructures seront progressivement modernisées », mais que « le projet de construction d’un nouveau centre d'innovation & technologie est quant à lui arrêté, malgré l'engagement et l'accompagnement de la ville et la Métropole de Lyon ».

Adaptation en Île-de-France et en Belgique

Pour sa part, en Île-de-France, « Solvay projette de regrouper, au printemps 2020, ses activités tertiaires et de recherche et innovation, sur le site d'Aubervilliers », qui « ferait également l’objet d’une modernisation ».

Le groupe a également adapté ses projets en Belgique : sa décision de construire un nouveau siège social est maintenue, mais le projet architectural actuel est arrêté du fait d’un coût de construction devenu trop élevé. « Un nouveau projet est à l’étude et se focalisera notamment sur la croissance des activités Recherche et Innovation de Solvay dans le domaine des matériaux avancés. Il vise toujours à faire du siège bruxellois de Solvay un écosystème accueillant startups et activités de recherche notamment dans les matériaux avancés et les batteries », souligne le groupe.

“L’une des grandes forces du groupe Solvay est sa capacité à constamment se transformer pour s’adapter au mieux à son environnement. Les décisions prises pour nos sites tertiaires en France et en Belgique nous permettraient de nous concentrer sur nos priorités : nos clients, la maîtrise des coûts et l'allocation optimale de nos ressources pour pérenniser le développement du groupe à long terme,“ a indiqué dans un communiqué Michel Defourny, le secrétaire général du groupe Solvay et sponsor de ces projets.

La Métropole de Lyon regrette la décision de Solvay

La Métropole de Lyon a regretté cette décision de Solvay. Son président a annoncé « prendre acte » et regretter la décision d’arrêter le projet de centre d’innovation et de technologie qui devait s’établir à Saint-Fons.

« Le Président de la Métropole s’est entretenu avec Madame Ilham Kadri, PDG du groupe Solvay, qui a tenu à remercier la collectivité pour son engagement et sa mobilisation, notamment sur le plan technique et financier. Elle lui a également assuré sa volonté de rester un acteur économique majeur du territoire. À ce titre, le plus grand centre de R&D du Groupe garde sa position actuelle sur le site de Saint-Fons et les infrastructures seront progressivement modernisées », a indiqué la Métropole. Côté tertiaire, on notera toutefois que le projet d’implantation à la Part-Dieu au sein de l’immeuble Silex 2 – une des plus grandes transactions tertiaires de 2019 en région lyonnaise- est quant à lui maintenu.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Park View», «Green campus», et «Gingko» lauréats des trophées CIEL-Mag2Lyon

Malgré l’annulation du «Carrefour de l’immobilier lyonnais », les Trophées organisés en partenariat avec Mag2Lyon ont été maintenus. 10 entreprises ont été récompensées.


CTM Style prend à bail 884 m² de locaux à Caluire


La société s’est installée dans ce local d’activité qui comprend 664 m² de bureaux.


Contrôle des installations classées « Seveso seuil haut » sur 5 sites

Des inspecteurs ont déclenché, dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2020, cinq exercices inopinés dans cinq établissements « Seveso seuil haut » du Rhône et de l’Isère


« Orange Lumière » inauguré à la Part-Dieu


Cet ensemble qui s’étend sur 36.000 m² a été inauguré en présence du maire de Lyon, Grégory Doucet, des dirigeants d’Orange, ainsi que ceux de Pitch Promotion, promoteur qui a réalisé ce campus.


L’édition 2020 du CIEL n’aura pas lieu


Le salon qui devait se tenir ce mercredi 14 octobre au Palais de la Bourse est reporté en juin prochain.


La dégradation de la situation sanitaire place la Métropole en alerte maximale

La reprise de l’épidémie de Covid-19 a fait réagir le maire de Lyon et le président de la Métropole, qui dénoncent une opération de communication de la part de Jean Castex. Des évènements sont remis en cause, dont le CIEL.


CBRE accompagne Bayer pour un projet de 5.000 m² à Gaillard

Ce projet immobilier portait sur le développement des nouveaux locaux de sa Division Consumer Health.


La neutralité carbone visée pour les bureaux de JLL à horizon 2030


Le conseil en immobilier d’entreprise a fait cette annonce à l’occasion de la Climate Week.


Corbas : FGEN prend 1.730 m²

La société s’installe dans ce local d’activité situé sur un terrain de 3.600 m².


La Banque de France étudie la macroéconomie du télétravail

Dans sa dernière note publiée en cours de semaine dernière, la Banque de France a voulu se pencher sur les conséquences macro-économiques du développement du télétravail.


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Hertz prend à bail 1.091 m² de locaux d’activités à Gerland


Valoris Real Estate a annoncé installer à la location la société Hertz dans un local industriel de 1.091 m² dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.