L’UNPI appelle à «la responsabilité de tous les acteurs immobiliers»

Le président de l'union nationale des propriétaires immobiliers soutient le report de la trêve hivernale, mais invite à la responsabilité les acteurs du logement pour ne pas appeler à la cessation du paiement des loyers

Dans le contexte de l'épidémie de Covid-19 et des mesures prises par l'exécutif pour traverser au mieux cette crise sanitaire, l’UNPI a appelé ce mardi à « la responsabilité de tous les acteurs immobiliers ». Son président, Christophe Demerson, a en effet appelé l'ensemble des propriétaires et Chambres de propriétaires de France à respecter les règles de confinement. « Mieux nous les respecterons, plus tôt nous retrouverons nos libertés individuelles et plus tôt l'activité économique repartira », a-t-il indiqué.

Il a ensuite rappelé qu’il avait « immédiatement soutenu le report de la trêve hivernale de 2 mois pour toutes les personnes en situation d'expulsion sans solution de relogement. Il est bien évident qu'en cette période difficile pour les Français, il n'est pas question d'ajouter de la fragilité à la fragilité. J'appelle, dans la mesure de leurs possibilités, à la solidarité des bailleurs privés durant cette période de confinement ». Mais il a toutefois appellé l'Etat « à mobiliser le parc social pour que chaque français puisse être relogé et que les bailleurs privés ne soient pas l'unique amortisseur de la politique du logement ».

Par ailleurs, le responsable appelle le gouvernement « à mobiliser les Caisses d'allocations familiales afin de suspendre temporairement l'arrêt du versement des APL en cas d'incident de paiement des loyers ».

Ne pas appeler à la cessation du paiement des loyers 

Il a en outre appelé, pour ceux qui le peuvent, à suspendre temporairement les loyers des locaux commerciaux et professionnels des TPE et PME dont l'activité est totalement suspendue pendant la crise, et à étaler les paiements dans le temps, après celle-ci. « Je m'y suis engagé avec les principales organisations représentatrices des bailleurs auprès de Bruno Le Maire », souligne le président de l’UNPI dans sa lettre.

Christophe Demerson a ensuite fait un appel aux partenaires financiers. S’il appelle à la solidarité des bailleurs pour cette suspension, qui ne peut toutefois pas selon lui être systématique et devenir une annulation, « il est indispensable dans le même temps que les échéances de prêt soient suspendues et reportées sans frais ni pénalités pour que les bailleurs puissent renégocier leurs crédits auprès de leurs partenaires financiers. Les propriétaires ne peuvent pas être les banquiers de notre économie ».

Il a enfin appelé « à la responsabilité des acteurs du logement pour ne pas appeler à la cessation du paiement des loyers ». « Le Gouvernement a pris un certain nombre d'engagements sur les salaires et en faveur des entreprises afin de stabiliser au mieux la situation. Les assurances de l'Etat et de la BCE sont massives et, pour l' instant à la hauteur des enjeux. Appeler à un moratoire des loyers dans le parc privé d'habitation est donc démagogique et irresponsable. Ne jetons pas 2,7 millions de petits bailleurs dans une situation catastrophique. N'ajoutons pas de la fragilité à la fragilité », a souligné le représentant des propriétaires. Les bailleurs ont selon lui besoin de leurs loyers, soit pour rembourser un crédit et payer de nombreuses charges, soit, le plus souvent pour avoir un complément de revenus pour leur faible retraite. « C'est, à n'en point douter, toute une chaine économique qui perdrait pied face à un incident massif de paiement des loyers », redoute-t-il.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


L’encadrement des loyers voté pour Lyon et Villeurbanne


La Métropole de Lyon a voté ce lundi le dépôt d’une candidature pour l’expérimentation de l’encadrement des loyers dans ces deux villes.


Un barème qui sera défini par arrêté préfectoral

La demande d’encadrement des loyers qui devrait être votée ce lundi vise notamment à réguler les loyers des petites surfaces. Après validation par le ministère, le barème serait ensuite défini par le préfet.


La Métropole de Lyon va s’engager sur l’encadrement des loyers


Lors de son conseil métropolitain ce lundi, la Métropole de Lyon devrait voter une demande d’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers.


Bruno Arcadipane reste président d’Action Logement

Le conseil d’administration du groupe, qui se réunissait mercredi, l’a renouvelé dans ses fonctions.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


L’UNPI se met en retrait de Clameur

null
L’Union nationale des propriétaires immobiliers a indiqué se désolidariser « de certains syndicats de professionnels de l’immobilier face à leurs positionnements anti-propriétaires ».


Le marché locatif se rééquilibre


La crise du coronavirus a eu pour effet de rééquilibrer le marché locatif, auparavant perturbé par les locations de courte durée de type Aibnb. C’est ce que montre une récente étude du groupe Seloger.


La réforme des APL sera mise en œuvre au 1er janvier 2021

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, l’a confirmé dans le journal « Le Parisien ». Elle a également évoqué d’autres mesures, notamment en faveur de la rénovation énergétique.


Les loyers ont continué de grimper à Paris, en dépit de l’encadrement

L’observatoire des loyers de l’agglomération parisienne a publié en fin de semaine dernière les résultats définitifs de son enquête annuelle.


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


Michèle Picard ne prendra pas d’arrêtés contre les expulsions locatives

Pour la première fois depuis 10 ans, l’édile vénissiane ne prendra pas d’arrêté en ce sens, les procédures d’expulsions locatives devant être adossées à des possibilités de relogement.