En temps de crise, la FNAIM entend accompagner ses adhérents

La fédération de l’immobilier s’engage à les accompagner dans leurs interrogations et à les tenir informés des nouveautés liées à leurs activités.

La FNAIM indique se tenir à la disposition de ses adhérents et les accompagner en temps de crise, en assurant ses services à distance. Du fait de la fermeture des agences immobilières et l’interdiction de l‘accueil du public dans leurs structures, les professionnels du secteur ont été amené à revoir leurs façons de travailler.

La FNAIM a rappelé son soutien indéfectible aux adhérents durant cette période difficile et s’engage donc à les accompagner ses adhérents dans leurs interrogations et à les tenir informés en temps et en heure des nouveautés liées à leurs activités.

Informations juridiques

10 000 points de vente ont fermé. A ce sujet, des informations juridiques ont été mises à disposition de nos adhérents dans l’extranet dédié sur Fnaim.org. Les plages horaires de notre service juridique ont également été allongées pour répondre à toutes les questions sociales, fiscales et métiers.

Le président de l’organisation, Jean-Marc Torrollion, a tenu à réitérer personnellement son soutien. « Il est logique que dans ces circonstances exceptionnelles, les professionnels de l’immobilier aient de nombreuses questions. Nous œuvrons à leur apporter les réponses dans les délais les plus brefs : nous sommes mobilisés et déterminés. »

Télétravail pour maintenir l’activité

La FNAIM indique que la priorité reste la continuité de l’activité professionnelle grâce à la mise en place du télétravail et du chômage partiel. Le ministre du logement, Julien Denormandie, a assuré à ce sujet à la FNAIM que tous les salariés impactés par la fermeture des agences sont admissibles au plan de chômage partiel prévu par le gouvernement.

« L’objectif de ces dispositions est de permettre de maintenir l’activité pour que nous soyons en capacité de répondre, dans la mesure du possible, aux besoins et interrogations de notre clientèle, dans ce contexte», déclare Jean-Marc Torrollion. « Il faut maintenant garantir la plus grande sécurité possible à nos collaborateurs dans la poursuite de leurs activités, c’est notre priorité. » Toutes les règles du droit du travail continuent de s’appliquer, en particulier l’exercice du droit de retrait : c’est un dispositif cadré et ses conditions doivent être respectées.

Dématérialisation

La fédération évoque également la dématérialisation, qui peut aider les acteurs du secteur en cette période de confinement. « La dématérialisation de nos actes de gestion, la signature électronique et les visites virtuelles sont autant d’outils nous permettant d’assurer nos services», souligne Jean-Marc Torrollion.

L’ensemble des salariés de la FNAIM est actuellement en télétravail pour permettre la continuité totale de service, et la permanence téléphonique du service juridique a été étendue pour assurer une plus grande disponibilité et pour faire face à l’afflux de demandes. « Afin de permettre une continuité de la formation des professionnels pendant cette période, l’Ecole Supérieure de l’Immobilier (ESI) a mis en place une offre proposant ses formations à distance à un coût réduit », note en outre la fédération.

La FNAIM souligne enfin qu’elle reste en étroite collaboration avec le ministère du Logement. La Fédération nationale de l’immobilier rédige également des guides pratiques pour informer en temps réel ses adhérents des changements liés à leur activité professionnelle, et leur indiquer les marches à suivre pour toute opération au fur et à mesure que le Gouvernement fait de nouvelles annonces. La fédération maintient un contact permanent avec le ministère, le ministre Julien Denormandie et son cabinet. La fédération affirme qu’elle continuera à se mobiliser aux côtés des professionnels tout au long de la crise pour leur permettre de poursuivre leur activité dans les meilleures conditions possibles.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


2020, un tournant dans l’immobilier selon PAP

L’année a été marquée par la survenue de la crise sanitaire, impliquant de nouvelles pratiques comme le télétravail, qui ont eu des implications structurantes sur les recherches immobilières des français.


Le retour en force de la maison

Selon Orpi, ce type de logement n’a jamais autant fait rêver les Français.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


Front uni des acteurs de l’immobilier avant la réunion du HCSF

En amont de la réunion du Haut Conseil de stabilité financière, les principales fédération ont écrit une lette ouverte aux cabinets de Bruno Le Maire et d’Emmanuelle Wargon, de la DGT, de l’ACPR et du HCSF.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


La reprise des visites de biens immobiliers confirmée par Jean Castex


Le Premier ministre dévoilait ce jeudi, au cours d’une conférence de presse, les détails de la réouverture progressive des commerces dès le samedi 28 novembre.


Les professionnels de l’immobilier poussent pour une autorisation des visites

Les principales fédérations ont, en amont de l’intervention de Jean Castex, communiqué sur la nécessité de « déverrouiller la chaine du logement », via des visites soumises à un strict protocole sanitaire.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


84.1% des acheteurs et locataires continuent leurs projets, selon PAP

38.3% des locataires sont même prêts à signer leur contrat de location sur la base d’une visite virtuelle, sans visite physique du logement.


Le Congrès de la FNAIM se tiendra en format 100% digital

Le congrès et salon des professionnels de l’immobilier organisé par la fédération sera sous un format 100% digital sur 4 jours.


Reconfinement général à partir de vendredi


Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un reconfinement général à partir de ce vendredi pour lutter contre la reprise de l’épidémie de coronavirus.


Notariat : les nouvelles orientations suite à l’élection de David Ambrosiano


Le nouveau président souhaite notamment mettre en œuvre la convention d’objectifs 2021-2024 signée le 8 octobre avec l’État.


David Ambrosiano, nouveau président du Conseil supérieur du notariat

L’ancien président de la Chambre des notaires de l’Isère a été élu président de l’organisation professionnelle du notariat.


Une offre de community management dédiée aux agents immobiliers lancée par Kuso

Paul de Framond, diplômé d’une école de commerce et Jérôme Carle, jeune ingénieur, travaillaient tout deux en indépendants sur des chantiers de communication digitale pour les agents immobiliers quand ils ont eu l’idée de proposer une offre de gestion des réseaux sociaux baptisée Kuso.