Restauration de l’horloge Charvet : les travaux débutent ce jour

L’«Horloge aux Guignols», acquise par la Ville de Lyon en 2012, est restaurée pour être installée sur la façade de l’Hôtel de Gadagne.

C'est aujourd'hui que débute le chantier de restauration de l’horloge Charvet, également appelée « Horloge aux Guignols ». Celle-ci avait acquise par la Ville il y a huit ans, en 2012. Après cette opération, celle-ci sera installée sur la façade de l’Hôtel de Gadagne, conformément aux engagements qu’avaient pris la Ville de Lyon.

L’horloge Charvet, avait été construite en 1864 et encastrée dans le mur d’une propriété privée rue de la Poulaillerie dans le 2ème arrondissement de Lyon. Cette horloge du nom de son concepteur a été acquise par la Ville de Lyon en 2012 pour un montant de 100.000 €. A l’occasion de l’achat de cet élément notable du patrimoine lyonnais, la Ville avait décidé de la remettre en fonctionnement et de la réinstaller en un lieu plus pertinent.

Une future installation sur la façade de l’Hôtel de Gadagne

« L’horloge Charvet témoigne de l’activité horlogère lyonnaise et présente des figures emblématiques de Lyon et de la place qu’occupe la ville dans les traditions marionnettiques. Des associations de sauvegarde du patrimoine y sont attachées, tout comme de nombreux Lyonnais, note la Ville de Lyon dans un communiqué.

Son installation sur la façade de l’Hôtel de Gadagne (place du Petit Collège) - qui abrite le Musée d’Histoire de Lyon (MHL) et le Musée des Arts de la Marionnette (MAM) - a été votée, après des recherches et des propositions, lors du conseil municipal du 27 janvier dernier, tout comme le lancement des études de l’opération. « Classé Monument Historique, ce bâtiment historique a été choisi pour sa pertinence thématique ainsi que pour la visibilité et la fonction d’animation de cet espace public », ajoute la Ville.

Une opération estimé à plus de 300.000€

Le montant global de l’opération est estimé à plus de 300.000€, y compris le coût de l’achat initial. Elle est inscrite dans le quatrième convention Patrimoine Ville/Etat, présentée au conseil municipal du 23 septembre 2019. Le coût seul des travaux a été estimé à 170.000€.

Les travaux se dérouleront en deux phases. Une première débutera le 15 juin par la dépose de l’horloge rue de la Poulaillerie, afin d’être transportée dans les ateliers de restauration de l’horloger et les restauratrices de décor et de métal. Suite à cela, l’entreprise de maçonnerie pourra déposer le cadre pour entreprendre la réfection de l’enduit en partie basse du mur pignon. La pose d’un échafaudage sera nécessaire.

A partir du mois de septembre, une seconde phase se déroulera, afin de permettre la mise en place de l’horloge restaurée sur la façade du mur sud de l’Hôtel de Gadagne. L’opération sera livrée en janvier 2021.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.


Une concertation engagée entre le gouvernement et Action Logement

Le ministère du logement, le ministère des comptes publics et Action Logement engagent une concertation au service de la relance économique et sociale, et de la transformation du groupe.


Marceau Immo crée sa première filiale à Lyon

Le spécialiste de l’acquisition et de la valorisation d’immeubles résidentiels anciens a pour objectif d’investir dès 2021 entre 10 et 20 millions d’euros en cœur de ville.


Clap de fin pour le feuilleton Rhônexpress


Le SYTRAL va verser 29,87 millions d’euros à la société Rhônexpress SAS et 1,9 millions d’euros à Transdev Rail Rhône du fait de la la résiliation de la concession.


Bruno Bernard devient 1er vice-président du GART

Il agira ainsi aux côtés de Louis Nègre, le président du groupement des autorités responsables des transports.


Les craintes des fédérations du bâtiment sur la RE2020

La FFB et son Pôle Habitat ont exprimé leurs craintes, suite à la présentation ce mardi de la nouvelle réglementation environnementale.