La hausse des prix de l’immobilier se tasse légèrement

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du troisième trimestre ont été publiés ce jeudi.

L’INSEE a fait part de ses indices des prix des logements anciens, réalisés avec les notaires de France. Et la hausse de ces prix en France (hors Mayotte) s’est atténuée, avec une augmentation de seulement 0,5% par rapport au deuxième trimestre (données provisoires corrigées des variations saisonnières), après +1,4 % et +1,9 % aux trimestres précédents.

Si la hausse des prix se poursuit sur un an, avec une progression de 5,2 %, elle reste inférieur à celle enregistrée au deuxième trimestre, qui s’établissait à +5,6 % (après +4,9 % au premier trimestre). « Comme observé depuis fin 2016, la hausse est plus marquée pour les appartements (+6,5 % en un an) que pour les maisons (+4,2 %) », note l’INSEE.

En Île-de-France, les prix des logements anciens augmentent une nouvelle fois au troisième trimestre, mais à un rythme plus faible qu’aux trimestres précédents, avec une progression de 0,5 % par rapport au deuxième trimestre, après +1,8 % et +2,0%.

« Sur un an, les prix sont toujours en nette hausse : +6,0 % entre le troisième trimestre 2019 et le troisième trimestre 2020, après +6,6 % au deuxième trimestre et +5,4 % au premier. Cette hausse continue d’être davantage marquée pour les prix des appartements, qui augmentent de +6,6 % sur un an contre +4,8 % pour les maisons. À Paris, les prix des appartements ont augmenté de +6,9 % sur un an au troisième trimestre 2020, après +7,8 % au deuxième trimestre et +8,0 % au premier », note l’INSEE.

Nette hausse hors Ile-de-France

Hors Ile-de-France, la hausse des prix est également en cours d’atténuation. Les prix des logements anciens en province ralentissent également, avec une progression de 0,5%, après des augmentations de 1,3 % et 1,8 % au troisième trimestre.

Sur un an, les prix augmentent toujours, avec une hausse de 4,8% entre le troisième trimestre 2019 et le troisième trimestre 2020, après +5,3% et +4,7%. « Comme pour l’Île-de-France, la hausse des prix des appartements (+6,5 % sur l’année) est plus forte que celle des maisons (+4,1 %) », souligne l’INSEE.

La barre du million de transactions enfoncée

Au niveau de l’activité, celle-ci est, au troisième trimestre, toujours en décrue, avec un volume annuel qui poursuit sa décrue entamée au premier trimestre. « En septembre, le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois est estimé à 990.000, après 1.008.000 fin juin », rapporte l’INSEE. L’institut statistique note que « si l’on rapporte ce nombre de transactions au stock de logements disponibles, qui augmente d’environ 1 % par an, la proportion de ventes est revenue à un niveau comparable au niveau élevé observé au début des années 2000, après avoir connu un pic à la fin de l’année 2019 ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNAIM évoque une « zone de turbulences » pour l’immobilier

nullLa fédération nationale de l’immobilier a tiré un bilan du marché immobilier sur la première partie de l’année. Si les prix sont en hausse dans la plupart des villes de France, ils reculent à Lyon et Paris.


Century 21 fait état de prix de l’immobilier records en France

Le réseau d’agences franchisées a fait part de son point trimestriel sur le marché immobilier national.


Lyon : les prix de l’immobilier en baisse

nullLPI-Seloger a communiqué son baromètre des prix de l’immobilier au titre du mois de mai. Ceux-ci reculent globalement dans la ville, et dans 4 arrondissements sur 9.


Les prix de l’immobilier progressent de 7%

L’INSEE a fait part vendredi de ses indices de prix des logements neufs et anciens au titre du premier trimestre 2022.


Immobilier : les prix demeurent en hausse, malgré une stabilité des ventes

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du premier trimestre ont été publiés ce mardi. Une même tendance est perceptible en Auvergne-Rhône-Alpes.


La FNSafer appelle à la préservation du foncier agricole

La fédération nationale des Safer attend un renouvellement des générations en favorisant l’émergence de nouvelles solutions pour permettre concrètement les installations.


Un ralentissement désormais jugé « probable » par la FNAIM

nullC’est ce que révèle la dernière note de conjoncture publiée au titre du mois de mai par la fédération portant sur le marché immobilier.


Baisse marquée des prix dans les arrondissements de l’hypercentre de Lyon


LPI-Seloger a fait part il y a quelques jours de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier.


Saint-Étienne, plus forte hausse des prix de l’immobilier régionale en 2021


Les Notaires de France ont fait part en fin de semaine de leur note de conjoncture immobilière, qui compilait les données de l’année dernière arrêtées à fin décembre. En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix ont flambé à Saint-Étienne et Clermont, mais sont en hausse plus mesurée à Lyon et Grenoble.


Baisse des transactions au premier trimestre, selon Laforêt

nullLe réseau d’agences franchisées a fait part en ce début de semaine de son point d’activité trimestriel.


La hausse des prix de l’immobilier de luxe a ralenti à Lyon en 2021

C’est le constat récemment dressé par Coldwell Banker et PriceHubble.


Prix de l’immobilier : LPI-Seloger constate un ralentissement

LPI Seloger a fait état fin février de son baromètre national des prix de l’immobilier. Au niveau national, les prix sont en hausse, même si cette progression s’émousse dans les grandes villes.


La hausse des prix ralentit en France et en Auvergne-Rhône-Alpes

LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. La hausse des prix des logements anciens ralentit, y compris à Lyon. LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. En France, le prix du m² signé sur 3 mois est en hausse de 1,6% 3.385€. LPI […]


En France et en Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des maisons bondissent

nullLes notaires de France ont publié leur note de conjoncture avec de chiffres compilés à fin novembre 2021. Les prix des appartements et des maisons sont en hausse dans la région, notamment à Saint-Étienne.


Forte hausse de la demande en Savoie / Mont-Blanc


La FNAIM Savoie Mont Blanc organisait jeudi une conférence de presse pour faire le bilan de l’année 2021 sur les marchés immobiliers de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie.