La reprise des visites de biens immobiliers confirmée par Jean Castex

Le Premier ministre dévoilait ce jeudi, au cours d’une conférence de presse, les détails de la réouverture progressive des commerces dès le samedi 28 novembre.

Le Premier ministre, Jean Castex, dévoilait ce matin les détails de la réouverture progressive des commerces dès le samedi 28 novembre, que le président de la République avait déjà annoncé mardi. Le chef du gouvernement a notamment apporté des précisions concernant la réouverture des agences et les visites de biens immobiliers. Celles-ci seront possibles « pour les professionnels comme les particuliers, là encore dans le respect du protocole sanitaire applicable ».

Avant même la réouverture des commerces, la FNAIM a salué cette décision et s’est engagée « à être au rendez-vous de la responsabilité ». Celle-ci avait en effet été confirmée le 25 novembre au matin. « Cette décision était attendue par l’ensemble de la profession, qui est prête pour une reprise des activités dans le respect de règles sanitaires strictes », indique la fédération.

Un protocole sanitaire renforcé

« Les visites reprennent, c’est une bonne nouvelle, qui vient soulager l’ensemble de nos professionnels, dont la situation devenait pour beaucoup intenable. Mais nous gardons à l’esprit la situation sanitaire. Il est plus que jamais nécessaire de garder notre vigilance, et de reprendre nos activités dans un esprit de responsabilité. Cette réautorisation nous engage vis-à-vis de nos clients, de nos collaborateurs mais d’abord et avant tout vis-à-vis des soignants», note Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM.

La branche immobilière a négocié un protocole, qui a été adopté à l’unanimité des syndicats de salariés. Ce protocole dresse un ensemble de consignes très strictes afin de reprendre les visites, dans un cadre sanitaire qui appelle une vigilance entière, pour éviter une reprise de l’épidémie.

Une visite par bien par demi-journée

On notera, parmi les points renforcés, des indications très strictes. Les visites de biens devront ainsi être exclusivement organisées sur rendez-vous fixé à l’avance. Les visites seront limitées en nombre (1 par bien par demi-journée) et en durée (30 minutes). Les visites se feront individuellement, à savoir un professionnel et un visiteur.

Les visites de biens occupés demeureront possibles, avec accord écrit (par mail) de l’occupant à chaque visite. Il faudra communiquer le protocole au candidat locataire comme au propriétaire et à l’occupant le cas échéant.

Sélection accrue des candidats

La FNAIM précise qu’en amont des visites physiques, une sélection accrue des candidats devra être effectuée, afin de limiter autant que possible les visites « inutiles ». En particulier, il est nécessaire de procéder à la présentation « virtuelle » du bien. Une fois le rendez-vous fixé, le professionnel fournira au client un « bon pour visite », justifiant le déplacement du particulier (comme les autres commerces, les professionnels de l’immobilier sont dans l’attente de la nouvelle attestation, et de la liste actualisée des motifs de sortie). Sur ce bon de visite, figurent : le numéro de carte professionnelle de l’agent immobilier / administrateur de biens sous la responsabilité de laquelle est effectuée la visite, comme le numéro de mandat correspondant au bien en question. En amont de la visite, le professionnel devra inviter le client à télécharger l’Appli TousAntiCovid.

« La FNAIM salue cette avancée qui a pu être obtenue grâce à une mobilisation collective et responsable des organisations patronales bien au-delà de notre secteur - je souligne en particulier le rôle décisif du MEDEF. Nous sommes également très sensibles à l’engagement des représentants des salariés de la branche immobilière, sur un protocole sanitaire renforcé, qui nous rend d’autant plus forts mais nous engage tous collectivement » a conclu Jean-Marc Torrollion.

Le ministère chargé du Logement a pour sa part indiqué que le système de visites virtuelles, mis en place pendant le confinement, restait toujours encouragé, soit en alternative aux visites in situ, soit préalablement. Il rappelle en outre que les attestations restent nécessaires pour ces déplacements, en cochant la case relative aux « achats de bien ou service ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pourra-t-on visiter dans un autre département ?

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Charles Marinakis, nouveau président de Century 21 France

nullCette nomination a été réalisée par Philippe Briand, président fondateur du groupe Arche et unique actionnaire de Century 21 France. Charles Marinakis succède ainsi à Laurent Vimont.


Un marché de l’immobilier qui «se porte bien» dans la Loire

Le président de la FNAIM de la Loire, Jean-Paul Reduron, a livré, à l’occasion du salon de l’immobilier de Saint-Étienne, son analyse sur le marché immobilier de la Loire.


Mort brutale de Laurent Vimont

Century 21 France a fait part ce vendredi de la mort de son président, qui a succombé à une crise cardiaque. Ce professionnel reconnu de l’immobilier avait 61 ans.


Forte hausse de la demande en Savoie / Mont-Blanc


La FNAIM Savoie Mont Blanc organisait jeudi une conférence de presse pour faire le bilan de l’année 2021 sur les marchés immobiliers de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie.


AMDG acquiert des immeubles dans la Métropole de Lyon

AMDG a annoncé avoir acheté 10 immeubles pour 48 millions d’euros en France, dont certains sont situés dans certaines villes de la Métropole.


Hosman s’implante à Lyon.

L’agence immobilière à prix fixe vise 50 mandats de vente par mois dès son lancement.


Le DPE de nouveau opérationnel après la correction des anomalies

Le ministère a rappelé que, depuis le 1er novembre, les diagnostiqueurs peuvent éditer les diagnostics de performance énergétique selon la nouvelle méthode de calcul intégrant les corrections nécessaires.


Une nouvelle agence Michaël Zingraf Real Estate à Lyon en licence de marque

Le groupe a annoncé s’installer en région dans le 6e arrondissement de Lyon, à proximité du parc de la Tête d’Or, en complément des agences de Paris, Deauville et Uzès récemment ouvertes.


La FNAIM souhaite faire du logement un thème de l’élection présidentielle

En amont de son congrès qui aura lieu au Carrousel du Louvre, la fédération a fait part de ses propositions aux candidats, et ce afin de connaitre leur programme en matière de logement.


Les grandes villes moins attractives

nullC’est ce que révèle une enquête Harris Interactive divulguée par Century 21.


La Chambre du Rhône de la FNAIM a fêté ses 100 ans

La Chambre du Rhône de la fédération nationale de l’immobilier a fêté son centenaire jeudi, en présence de 450 personnes.


La dépense des agents dans le domaine du logement a baissé en 2020

Le rapport du compte du logement 2020 a été publié ce lundi.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


Lyon 6 : Foncière Valaura Investissements acquiert un immeuble

Cet immeuble mixte situé dans le 6e arrondissement de Lyon développe une superficie de 2.000 m².