Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l'air et l'environnement.

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé ce jour « Air'Attitude », une plateforme collaborative gratuite pour que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l'air et l'environnement (https://airattitude.fr/). Le service est rendu possible grâce au soutien de la Région, de la DREAL et de l’Agence régionale de santé (ARS).

Cette plateforme est accessible aux citoyens comme aux organisations, qu’il s’agisse de collectivités, d’acteurs économiques, de services de l'État, ou encore associations. De manière concrète, les citoyens ou les organisations volontaires s’inscrivent sur la plateforme et mettent en œuvre des actions. La plateforme permet ensuite de visualiser et de référencer leur impact sur la qualité de l'air, le climat et les consommations d'énergie. Un citoyen qui s’inscrit et qui se rend au travail en vélo peut ainsi visualiser l’impact de cette action sur la qualité de l’air. Et cet impact chiffré peut être mesuré de manière individuelle ou collective, avec les autres inscrits à la plateforme. Ceci n’est toutefois possible que lorsque l’impact desdites actions est évaluable.

Mutualisation d’actions concrètes

« Avec cette plateforme, les collectivités bénéficient d’indicateurs sur les actions les plus efficaces et celles privilégiées par les citoyens. Elles pourront communiquer auprès des citoyens sur ces indicateurs de performance, faciliter leur appropriation par ces derniers voire envisager d’adapter leurs programmes d’actions en conséquence », explique ATMO Auvergne-Rhône-Alpes.

Par cette mutualisation d’actions concrètes sur les territoires à diverses échelles, Air attitude vise à favoriser le retour d’expérience, faciliter, accélérer et multiplier la mise en œuvre de nouvelles solutions sur le territoire.

« L’enjeu est de poursuivre le référencement des actions en impliquant durablement les acteurs du territoire et continuer les évaluations de ces actions en collaboration avec d’autres instances expertes en évaluation. Grâce à son réseau de partenaires et son rôle dans la concertation locale, ATMO Auvergne-Rhône-Alpes pourra continuer d’être l’interface entre les acteurs, poursuivre la veille des actions mises en place sur le territoire et inviter les citoyens à s’emparer de l’outil », note l’observatoire.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Une aide d’urgence pour les étudiants précarisés votée par le Sytral

Celle-ci comprend le remboursement des abonnements des mois de janvier et février.


Lyon 9ème : un obus va être désamorcé dimanche

Ce désamorçage d’un obus de la seconde guerre mondiale aura lieu au 15, rue Transversale.


Villeurbanne : le chantier du T6 impactera les marchés Leclerc et Grandclément

nullLes élus et services de la Ville ont rencontré les commerçants abonnés ces lundi 1er et mardi 2 mars.


L’État fait un point sur France Relance dans le Rhône

Dans le Rhône, 144 millions d’euros sont mobilisés pour 176 projets de rénovation des bâtiments de l’État.


Le futur bâtiment de l’Anses et l’ANSM se dessine à Lyon Gerland

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé vont y rapprocher certaines de leurs activités.


Villeurbanne signe un protocole d’accord avec le Procureur de la République

Le Procureur a proposé à la Ville d’expérimenter une nouvelle procédure de traitement des infractions pénales correspondant aux contraventions, de la 1ère à la 5ème classe.


Un CPER 2021-2027 de 5,2 milliards d’euros

null
Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes se réunissait mardi en visioconférence. Laurent Wauquiez a précisé les grands montants sur le contrat de plan État/Région.


Un soutien étatique aux projets de jardins partagés et collectifs

Cette mesure de soutien à ces projets en zone urbaine ou périurbaine se traduit par une enveloppe de 17 millions d’euros.


La Ville de Lyon veut renforcer le lien nature-enfant

42 projets de végétalisation sont lancés dans les crèches.


Philippe Cochet critique les «menaces» de la Métropole sur les communes

Le maire de Caluire-et-Cuire a, lors de la commission permanente de la Métropole de Lyon, fustigé la tendance à l’autoritarisme du président de la Métropole de Lyon et « la verticalité de l’exercice du pouvoir ».


Un premier trolleybus nouvelle génération sur la ligne C13

Le SYTRAL accélère la transition énergétique via une politique de renouvellement de l’ensemble des véhicules de son réseau bus.


Pascale Gibert nommée directrice générale de LPA

null
Avec cette nomination, c’est la première fois qu’une femme occupe ce poste ce poste au sein de la société d’économie mixte.


Bientôt les premières pierres de «L’Autre Toit»

Le début de ce programme immobilier de 50 logements situé dans le quartier de « L’autre Soie » à proximité du Carré de Soie devrait intervenir au printemps.


Thizy-les-Bourgs est l’un des lauréats du programme POPSU Territoires

Jacqueline Gourault a annoncé lundi les lauréats de ce programme national de recherche-action sur les petites villes et les territoires ruraux.


L’installation en zone rurale, un choix pour les jeunes actifs et les familles

L’INSEE a publié une étude sur l’installation dans les communes rurales en Auvergne Rhône-Alpes. Selon cette étude, il s’agit là d’un choix de proximité, privilégié par ce type de populations.