MaPrimeRénov’ : plus de 185.000 dossiers déposés au 1e trimestre

L’Anah a fait part ce lundi d’un bilan de la prime au titre du premier trimestre.

MaPrimeRénov', qui remplace depuis début 2020 le CITE et les aides de l’Anah « Habiter mieux agilité », est depuis janvier 2021, grâce à France Relance, ouverte à tous les propriétaires, quels que soient leurs revenus, qu’ils soient occupants ou bailleurs, ainsi qu’à tous les copropriétaires. Elle était auparavant réservée aux ménages les plus modestes.

Selon les chiffres dévoilés ce lundi par l’Anah et France Relance, 55% des travaux concernent le chauffage et 59% des dossiers sont déposés par les ménages aux revenus modestes et très modestes. Plus de 185.000 demandes ont déjà été déposées en trois mois, soit presque autant que sur l’année 2020, année où 191.690 dossiers ont été déposés.

116.899 dossiers ont été acceptés, après un délai moyen d’instruction de 17 jours ouvrés. Le montant total desdites primes s’élève à 317,4 millions d’euros. MaPrimeRénov’ est ensuite versée à l’issue des travaux, 79.019 demandes de paiement ont ainsi été reçues et près de 58.000 ont été payées.

55% des travaux pour le système de chauffage

MaPrimeRénov’ permet le financement de travaux d’isolation des murs, des planchers, des combles, ou des fenêtres, ou encore de travaux de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique. La sollicitation concernant les travaux concerne surtout le changement de système de chauffage (55%), suivi des travaux d’isolation (34%), et d’un forfait d’assistance à maitrise d’ouvrage (AMO) (8%). Celui-ci permet d’accompagner et conseiller les ménages pour la réalisation de ces rénovations plus ambitieuses.

Une majorité de dossiers déposés par des ménages modestes ou très modestes

Si le changement intervenu début 2021 a permis d'ouvrir le dispositif à l'ensemble des propriétaires occupants, quels que soient leurs revenus, la prime reste en majeure partie utilisée par les ménages modestes ou très modestes. Les ménages modestes et très modestes restent en effet les principaux bénéficiaires, avec 59% des dossiers déposés depuis le début de l’année. Mais MaPrimeRénov’ rencontre également un fort succès auprès des ménages aux revenus intermédiaires (36%).

L’Anah souligne en outre qu’Auvergne Rhône Alpes fait partie des régions où le plus de dossiers ont été déposés, avec les régions Hauts de France et Ile-de-France.

« Cette aide a trouvé son public ; elle répond à un vrai besoin comme en témoigne son un succès croissant et je m’en réjouis. Les Français prennent résolument le chemin de la rénovation énergétique de leur logement. Nous les y avons encouragés avec MaPrimeRénov’ et le plan de relance», a commenté Emmanuelle Wargon.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les artisans décrivent un rythme de travail intense qui génère de la fatigue

La CAPEB a fait part des résultats de la 8e édition du baromètre ARTI Santé BTP.


Le bâtiment tient, mais…

nullLa fédération française du bâtiment (FFB) a, en cours de semaine, fait part, lors d’une conférence de presse, des derniers chiffres du secteur. Si ce dernier, globalement, tient, l’organisation espère pouvoir faire avancer certaines problématiques récurrentes lors des assises du bâtiment.


Le siège de l’Auxiliaire livré rue Garibaldi

nullCrédit Agricole Immobilier a annoncé avoir livré cet immeuble de bureaux situé au 18/24 rue Garibaldi, dans le 6e arrondissement de Lyon.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Le climat des affaires recule dans l’industrie du bâtiment


L’INSEE a publié ce mardi son indice de climat des affaires.


Le «Booster du réemploi» récemment lancé en Auvergne-Rhône-Alpes

Différents acteurs se sont réunis il y a une dizaine de jours à la Confluence à Lyon pour le lancement de cette démarche visant à accroitre l’utilisation de matériaux de réemploi dans les chantiers.


L’artisanat du bâtiment fait part d’indicateurs en baisse

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part d’un « marché en souffrance dans un contexte économique bouleversé ».


La confiance des ménages et des acteurs du BTP se dégrade

L’INSEE a fait part ce mercredi de son indice de confiance des ménages, après avoir publié la veille son enquête trimestrielle dans la promotion immobilière et celle dans l’artisanat du bâtiment.


La CAPEB adopte un plan de transformation stratégique

nullLa confédération tenait son Assemblée générale ces 21 et 22 avril.


Décret tertiaire : comment la start-up lyonnaise Lowit veut prendre la main

nullL’entrepreneur Thomas Lagier, qui avait déjà cofondé en 2014 la société de modélisation urbaine Forcity (disparue en 2019), a récemment saisi l’opportunité du décret tertiaire pour créer une nouvelle start-up à Lyon. Lowit propose un diagnostic automatique, des recommandations de travaux et un suivi des performances.


MaPrimeRénov augmentée de 1.000 € pour sortir du fioul ou du gaz

Depuis vendredi 15 avril, la prime a été augmentée pour tout changement de système de chauffage qui permet de sortir du fioul ou du gaz.


La Métropole de Lyon réaffirme son soutien aux Worldskills

nullLa collectivité a annoncé son soutien plein et entier à cet événement. Elle regrette l’absence d’engagement de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


La filière de la rénovation énergétique adresse une lettre ouverte à Jean Castex

nullPlusieurs organisations professionnelles de la rénovation énergétique ont signé cette lettre adressée au Premier ministre, afin de lui faire part de difficultés.


Face aux hausses de coûts, BTP Rhône appelle à une solidarité de filière

nullLa fédération BTP Rhône et Métropole a alerté sur des difficultés inédites depuis 1945 pour ses adhérents, lesquels sont en proie à une hausse brutale des coûts de construction suite au contexte géopolitique.


Hausse de MaPrimeRénov’ : une mesure en trompe l’œil pour la CAPEB

Le gouvernement avait annoncé en cours de semaine dernière une augmentation pour les pompes à chaleur et chaudières biomasse.