Lyon 7 : de la peinture au sol pour lutter contre les îlots de chaleur

L’expérimentation d’une peinture anti-chaleur est en cours rue Béchevelin pour lutter contre les îlots de chaleur urbains.

Le président de la Métropole, Bruno Bernard, a assisté ce mercredi à l’application d’une peinture anti-chaleur destinée à lutter contre les îlots de chaleur urbains. Etaient également présents pour l’occasion le vice-président de la Métropole, Fabien Bagnon, la maire du 7ème arrondissement de Lyon, Fanny Dobot, ainsi que le conseiller municipal et métropolitain de Lyon, et conseiller délégué du 7ème arrondissement de Lyon, Vincent Monot.

Une peinture anti-chaleur sur un espace public de 100 m²

La Métropole de Lyon expérimente, en ce début d’été, une peinture anti-chaleur sur un espace public de 100 m² situé rue Bechevelin dans le 7e arrondissement de Lyon. Cette expérimentation d’une durée d’un an a pour objectif de mesurer les effets de l’application de cette peinture sur la température de la voirie. En effet, les îlots de chaleur urbains, avec la hausse des températures, sont de plus en plus éprouvants pour les habitants de l’agglomération.

Face à ces ilots de chaleur, la collectivité et sa nouvelle majorité ont depuis un an mis en œuvre plusieurs actions pour lutter contre cet effet, comme la végétalisation des espaces publics ou la désimperméabilisation des sols, afin de -favoriser l’infiltration des eaux pluviales.

«Climat’road», une peinture à l’eau

Mais du fait de la présence de réseaux ou de parcs de stationnement souterrains, il n’est toutefois pas toujours possible de végétaliser. Aussi, la Métropole de Lyon a donc décidé de lancer cette expérimentation grandeur réelle de mise en place, sur trottoir, d’une peinture anti-chaleur.

« Cette initiative revient à Sonia Turmel, agent du service voirie de la Métropole dans le 7e arrondissement de Lyon. Dans le cadre de son mémoire de fin d’études d’ingénieur travaux au CNAM portant sur les revêtements de voirie innovants, elle a proposé de tester les qualités d’une peinture ‘anti-chaleur’ sur un revêtement de voirie existant, en termes d’isolation thermique, de glissance et de tenue aux sollicitations urbaines », explique la Métropole.

Le produit expérimenté est appelé «Climat’road» et est commercialisé par l’entreprise Agilis. Il est présenté comme capable de réduire les températures de surface d’au moins 10°C en période de forte chaleur et de participer ainsi à la réduction des îlots de chaleur urbains (ICU). La peinture recouvrante permet de baisser les températures des sols, notamment le soir, au moment où la chaleur accumulée pendant la journée est restituée par les voiries et les bâtiments. Il s’agit de peintures qui ont, initialement, été mises au point dans l’aérospatiale pour revêtir des éléments constitutifs des fusées et éviter leur montée en température lors de la pénétration dans l’atmosphère. Ce type de produit est aujourd’hui utilisé dans le secteur du bâtiment pour isoler les toitures, les toits ou les terrasses. Une expérimentation est actuellement déjà en test à Paris sur une surface de 20 m². Avec 100 m², l’agglomération lyonnaise offre une possibilité d’expérimentation cinq fois plus importante ainsi qu’une possibilité d’expérimentation supplémentaire avec un climat aux contrastes de températures et d’humidité plus marqués qu’en Île-de-France.

La peinture appliquée a pour nom Climat’Road. Il s’agit d’une peinture à l’eau sans solvant dont la particularité est d’intégrer des billes de céramique. Ces billes de céramique sont constituées de vide, créant ainsi une isolation de la surface traitée. C’est ce vide qui empêche le stockage des calories et permet donc de diminuer la chaleur. Climat’ Road est appliqué par pulvérisation au pistolet en couches fines de 0,5 mm.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Urbanisme transitoire : Bouygues renouvelle sa démarche autour de la friche Nexans

Bouygues Immobilier renouvelle sa démarche expérimentale d’urbanisme transitoire autour de la friche industrielle Nexans.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Villeurbanne : concertation sur le futur du parking Raphaël-de-Barros

Une concertation sur les aménagements des espaces publics Raphaël-de-Barros a lieu tout au long du mois de juin.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Eiffage Immobilier a inauguré «Évolution » à Rillieux-la-Pape


Le programme compte 88 logements qui vont du T2 au T4. Une grande surface alimentaire a ouvert ses portes il y a quelques semaines au rez-de-chaussée.


ACI, ou le passage d’un site industriel à une opération mixte

nullLe projet porté par BNP Paribas Immobilier et Ginkgo permettra l’éclosion, sur ce site industriel, d’un quartier mixte avec logements, bureaux, locaux, équipements publics, ainsi qu’un parc urbain de 2 hectares. Le T6 desservira l’ensemble.


Le SEPAL travaille sur la révision du SCOT

Il y a une dizaine de jours, un séminaire de lancement de la révision du schéma de cohérence territoriale du territoire se tenait à la Cité de la Gastronomie de Lyon.


Le TEOL, tramway express de l’ouest lyonnais, pour remplacer le métro E

nullSuite à une concertation, SYTRAL Mobilités a indiqué souhaiter introduire un tracé de tramway express enterré à destination de l’ouest lyonnais. Celui-ci serait deux fois moins onéreux pour un service très proche.


Le maire de Tassin déçu par l’abandon du métro E

Pascal Charmot a regretté la décision de préférer la réalisation d’un tramway à un métro. Il craint notamment que les embouteillages soient accentués avec un tramway en surface.


Rue Garibaldi : vers l’ouverture d’une concertation sur l’aménagement du 3e tronçon

Une délibération a été votée en commission permanente pour lancer la concertation sur l’aménagement de ce tronçon entre les rues Arménie-Pensionnat et la Grande rue de la Guillotière.


MLyon : la Métropole de Lyon cède les lots M+M à DCB

Cette signature a été réalisée il y a une semaine, le 2 mai.


Vers un futur redéveloppement de l’ex-clinique du Tonkin à Villeurbanne

null
Novaxia Investissement, Icade Promotion et Imring ont annoncé avoir signé un partenariat portant sur le redéveloppement de 5 actifs acquis auprès du groupe Ramsay. Dont l’immeuble villeurbannais.


La phase règlementaire du PLUI de Clermont Auvergne Métropole est lancée

nullLes élus de la Ville et de la Métropole présentaient en cours de semaine dernière la concertation à venir autour du projet du plan local d’urbanisme intercommunal du territoire.


Ecully : Alliade Habitat agit pour la végétalisation du quartier des Sources

nullAlliade Habitat agit pour la qualité de vie de ses locataires à travers cette végétalisation, que le bailleur entend opérer sur plusieurs de ses sites au sein de la Métropole.