Peut-on avoir confiance en son notaire ?

L'UFC Que Choisir dénonce la proximité de certaines études avec des promoteurs immobiliers.

UFC Que Choisir s’attaque aux dérives observées chez certaines études notariales. L’association s’inquiète en effet de la multiplication des contentieux mettant en cause des notaires, du fait notamment de la proximité de certains d’entre eux avec des promoteurs immobiliers. « Certaines études notariales en sont venues à ressembler à des bureaux d’enregistrement au service des promoteurs » dénonce ainsi l’UFC.

Le phénomène inquiéterait même MMA, l’assureur de la profession, qui devrait être contraint dans les années à venir de provisionner davantage pour assumer, tant au civil qu’au pénal, le contentieux de la défiscalisation. En cause, le manque de conseil de certains notaires dans des opérations de projets immobiliers défiscalisés, voire même la couverture par ceux-ci « des opérations frauduleuses menées par des pseudo-promoteurs peu scrupuleux », note l’UFC, qui cite notamment Les Notaires, le livre de Laurence de ­Charrette et Denis Boulard.

Devoir d’information du notaire

Autre problème, les prix des transactions surévaluées par rapport au marché local là aussi passés sous silence par certaines études. Or le notaire doit avoir un rôle de conseil de l’avis même de la Cour de cassation. Selon elle « le notaire est tenu d’informer et d’éclairer les parties sur la portée et les effets » de leur décision d’achat, en mettant en avant « les risques de l’acte auquel il prête son concours ».

Alors, faut-il se méfier de son notaire? "Dans la vente de logement neuf, la loi protège particulièrement les acquéreurs" se défend Pierre Bazaille, Président de l'Institut notarial de l'immobilier dans une interview à l'Expansion. "Le rôle d'un notaire est de les conseiller, y compris devant le promoteur s'il représente les deux parties. Ne pas respecter ces règles, c'est s'exposer à des conséquences pénales suffisamment lourdes pour être dissuasives" note-t-il.

L’UFC confirme en effet dans son enquête que les dérives restent pour l’heure circonscrites à un petit nombre d’études. Étant donné que « dans leur immense majorité, les notaires sont fiables », « l’acheteur a tout intérêt à travailler avec une étude qu’il connaît » précise-t-elle. «Le meilleur conseil à donner aux particuliers est sans doute de ne jamais se laisser imposer un notaire par un professionnel de l’immobilier » note ainsi l’UFC-Que choisir.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Une nouvelle agence ERA Immobilier à Oullins

Le réseau renforce sa présence dans la Métropole de Lyon avec l’ouverture d’une agence dans le quartier de La Saulaie en plein redéveloppement.


AC Environnement adhère à la CDI FNAIM

Le groupe adhère à la fédération pour sa capacité à fédérer et à peser sur l’avenir de la profession.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


Les notaires assignent la FNAIM en justice

Dans un communiqué, le Conseil supérieur du notariat annonce avoir initié en début d’année une action en justice à l’encontre de la fédération nationale de l’immobilier.


Les déménagements et visites de logement désormais autorisés à plus de 100 km

C’est ce qu’a confirmé ce vendredi le ministère du logement et de la Ville.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.


Agences immobilières et régies se préparent à la reprise

Le secteur immobilier se prépare au déconfinement. L’accueil du public et les visites vont redémarrer, sous conditions sanitaires. Un guide a été établi par les agents et les cabinets d’administrateurs de biens.


Déconfinement : Edouard Philippe a fixé le cap

null
Le Premier ministre, dans un discours à l’Assemblée Nationale, a précisé la stratégie du gouvernement en matière de déconfinement. Les commerces non alimentaires, dont les agences immobilières, pourront ouvrir le 11 mai prochain.


Un nouvelle ordonnance pour le BTP et de l’immobilier

L’ordonnance du 22 avril vient en continuité de l’ordonnance du 15 avril. Elle concerne les copropriétés et l’élargissement des dispositions concernant les délais d’instruction.


Des signaux positifs en matière de projets immobiliers

Le groupe Seloger a fait part d’une étude réalisée sur plus de 2.500 futurs acquéreurs début avril. 1 futur acquéreur sur 2 reprendra son projet dès le 11 mai.


Vers une réouverture des agences immobilières à partir du 11 mai

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé que de nombreux commerces pourraient rouvrir, s’il est possible de respecter en leur sein les gestes barrière et les mesures de distanciation sociale.


Une reprise sous conditions pour les diagnostiqueurs

Les diagnostiqueurs immobiliers, regroupés au sein de la CDI-FNAIM, ont décidé de reprendre « sous protocole et sous conditions » leur activité.


Plan de soutien de plus de 10 millions d’euros chez Orpi

La présidente du réseau coopératif a annoncé ce jour une enveloppe de 10 millions d’euros correspondant à un plan d’économie et de soutien destiné aux agences.


Orpi lance un nouveau service d’estimation en vidéo conférence

Ceci vise à permettre aux vendeurs d’avancer sur leur projet immobilier pendant la periode de confinement liée à l’épidémie de Covid-19.