Immobilier neuf : baisse des transactions… et des prix

Le marché s’est contracté au troisième trimestre, selon la Fédération des promoteurs immobiliers. Les prix de vente sont à la baisse dans plusieurs grandes villes.

Le marché de l’immobilier neuf s’est de nouveau contracté au troisième trimestre, selon la dernière édition de l’Observatoire de la FPI, publié ce matin. Les ventes de logements neufs par les promoteurs ont en effet baissé de 16% à 16.664 unités par rapport à la même période de 2010. Sur les neuf premiers mois de l'année, la baisse atteint 17% par rapport à 2010, à 51.933 logements. La part des investisseurs est ainsi remontée à 56%, contre 44% aux accédants (la part était de 50%/50% au cours des deux premiers trimestres). Les deux catégories enregistrent toutefois moins de ventes en valeur absolue: 9280 pour les investisseurs au troisième trimestre 2011, contre 11899 en 2010, et 7184 pour les accédants, contre 7699 au troisième trimestre 2010. Soit des baisses de 22% et 7% respectivement.

Selon la FPI, la hausse des taux d’intérêts, qui a désolvabilisé une partie de la clientèle, la hausse des prix, et la baisse du taux de réduction d’impôt lié au dispositif Scellier expliquent en partie ce recul du marché. Du coup, la fédération revoir à la baisse son objectif de vente de logements neufs pour 2011 : elle prévoit ainsi 95.000 à 98.000 ventes dans une hypothèse favorable. En 2010, les ventes de logements neufs avaient atteint 115.000 unités.

75000 ventes attendues en 2013

Par hypothèse favorable, la fédération entend en effet que le gouvernement accepte le fait que le taux de réduction d'impôt "Scellier" de 22% s’applique non seulement aux ventes effectuées par acte notarié, mais aussi à tous les compromis de vente signés avant fin 2011.

Car si l’année 2011 devrait donc se solder par une baisse des ventes de logements neufs, la FPI est bien plus pessimiste pour 2012 et 2013, où le dispositif Scellier sera amoindri puis supprimé. La Fédération prévoit ainsi des ventes de 75.000 logements neuf en 2013, soit les chiffres de ventes de la crise de 2013.

Nette baisse des mises en vente

Du fait de ces prévisions pour le moins pessimistes, les promoteurs ont mis le frein sur les mises en vente : si le nombre de mises en vente est ainsi toujours en hausse de 6% sur neuf mois, à 68251 unités, celui-ci a baissé de 34% sur le troisième trimestre. Du fait de la baisse des ventes et de la hausse des mises en ventes, l’offre commerciale a progressé de 31%, à 47828 unités, soit 8.7 mois de des ventes, contre 5 au quatrième trimestre 2010.

Le corrolaire de cette situation est la nette baisse des prix : les prix ont baissé d’un trimestre sur l’autre : 3941 euros au trimestre contre 4119 euros le trimestre précédent en moyenne. En Ile de France, les prix tendent aussi à diminuer, passant de 4980 à 4650 euros d’un trimestre sur l’autre. Il faut ainsi compter 139479 euros en moyenne pour un studio de 29 m2 en moyenne, et 174227 euros en Ile de France  pour 30.3 m2.

» La fin du Scellier, « une annonce très décevante »
» Les promoteurs déplorent la fin du Scellier
» L'immobilier touché par le plan de rigueur






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

En complément, pour l’ensemble des infos et chiffres, voici l’étude au complet

http://www.fpifrance.fr/Upload/etude48.pdf

et on peut y lire page 4 :

« La baisse des ventes au cours de cette période s’explique par l’effet conjugué :
• de la frilosité des investisseurs pour l’acquisition des logements locatifs neufs pénalisés par plusieurs facteurs :
− la réduction d’impôt du dispositif Scellier ramenée à 22% en 2011 ;
− la forte réduction de l’abattement sur les plus-values immobilières hors résidences principales ;
− la faible rentabilité des placements immobiliers de l’ordre de 3 % hors avantages fiscaux résultant
des prix élevés ;
− en conséquence, les ventes à investisseurs ont baissé de 28% sur les 9 premiers mois de l’année.
• de la faiblesse de l’accession à la propriété dans le neuf ; la demande des acquéreurs classiques et
notamment des primo-accédants reste modeste (prix élevés et hausse des taux), en dépit de la mise en place
du PTZ+ ; [sa suppression n’aurait donc aucun effet ?]
• de la hausse des taux d’intérêt et des taux de crédit qui remontent graduellement depuis le début de l’année. »

On y lit aussi p.14, après la publication de hausse de prix de +20% à Paris tout cet été dans la presse, et bien que dans le neuf en IdF (certes ce n’est pas que Paris), on en est bien loin ! Et que depuis cet été, il y a même une baisse de – 6.7%

Signaler un abus

La baisse des prix Lyonnais devrait commencer fin 2011
Cette baisse devrait se situer aux alentours de 25 à 30%

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Plattard et SAMSE acquièrent Provvedi

Cet acteur de l’industrie du béton et le distributeur de matériaux ont annoncé avoir acquis cette société spécialisée dans l’exploitation forestière, la scierie et la deuxième transformation du bois.


Grenoble : Premier bois pour Xylo

nullLe premier bois de ce programme immobilier de 2.700 m², dont la structure est essentiellement conçue en cette matière, a été posé.


Les réservations de logements ont chuté dans le Grand Annecy

Le marché annécien a connu une baisse de 35% des réservations à l’unité en 2022.


2.551 ventes de logements neufs dans la Métropole en 2022, pire année de la décennie

Le CECIM, la FPI région lyonnaise et la pôle habitat de la FFB ont présenté mercredi des chiffres alarmants en termes de ventes de logements neufs dans la Métropole de Lyon en 2022.


Legendre Immobilier lauréat de l’îlot D3 à la Confluence

nullUne consultation avait été lancée en mars 2022 pour cet ilot situé au carrefour du cours Charlemagne et de la rue Paul Montrochet.


Baisse sensible des réservations de logements neufs sur Chambéry

Les réservations de logements à destination des particuliers ont reculé de 23% au cours de l’année 2022 sur le Grand Chambéry. Les prix, eux, flambent.


Une baisse des ventes de logements neufs limitée sur Grenoble Alpes Métropole en 2022

1.070 ventes de logements neufs ont été enregistrées en 2022 selon la FPI, soit un repli de 11% par rapport à 2021. Les chiffres restent toutefois supérieurs aux niveaux de 2019, ce qui n’est pas le cas dans la Métropole de Lyon, où les ventes demeuraient, en 2022, inférieures de 43% par rapport à cette année pré-Covid.


BTP Rhône et Métropole : Norbert Fontanel succède à Samuel Minot

nullLe dirigeant a été élu le 31 janvier 2023 pour un mandat de trois ans, président de la fédération BTP Rhône et Métropole. Il succède à Samuel Minot.


Lyon 8 : la résidence « Les jardins d’Hortense » a ouvert ses portes fin 2022

Cette résidence Ovelia a ouvert ses portes fin décembre.


482.200 permis de construire délivrés en 2022, 376.200 logements mis en chantier

Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a fait part vendredi des chiffres globaux en matière de construction de logements sur l’année écoulée. Les mises en chantier ont reculé en Auvergne-Rhône-Alpes.


Axel Giusta a reçu le « Prix du Mérite »

Ce jeune professionnel de 21 ans est solier au sein de l’entreprise SAS Rigoudy à Saulce-sur-Rhône.


Matériaux de construction : le dispositif d’analyse des coûts de production est lancé

C’est ce qu’a annoncé ce jeudi Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique.


Saint-Étienne : un rythme annuel de 320 réservations, et des prix en hausse

C’est ce qui ressort du dernier tableau de bord trimestriel de la promotion immobilière publié par l’agence d’urbanisme Epures.


Villefranche-sur-Saône : la 1e pierre de la maison de santé de Belleroche a été posée en décembre

Celle-ci a été posée vendredi 9 décembre au sein de la zone d’aménagement concerté de 37 hectares.


La Poste Immobilier investit en Auvergne Rhône-Alpes/Bourgogne

Sur le territoire, 8 millions d’euros vont être investis par la foncière pour la rénovation de bureaux de poste en 2023. Plus globalement, la foncière du groupe La Poste a investi 38 millions en 2022.
»
Hôtel des Postes de Lyon : la rénovation a pris fin en 2022
» Corbas : La Poste a inauguré sa plateforme multi-activités