Les élus du Pôle métropolitain désignés au Grand Lyon

Le Grand Lyon a désigné hier les élus qui siègeront au futur pôle métropolitain, aux côtés de ceux de Saint-Étienne Métropole, du pays Viennois de Porte de l'Isère.

31 élus du Grand Lyon siègeront au conseil métropolitain, organe exécutif du pôle métropolitain. Le conseil communautaire a désigné hier le contingent d’élus amené à se rendre régulièrement à la Maison du fleuve à Givors, siège de cette nouvelle organisation, qui regroupe Saint-Etienne Métropole, la communauté d’agglomération du pays viennois, et la communauté d’agglomération Porte de l’Isère (Bourgoin Jallieu).

Les élus du Grand Lyon seront donc minoritaires, et ce malgré le fait que les deux tiers de la population se trouvent dans l’agglomération lyonnaise. Au total, 64 élus composeront cette assemblée, qui se réunira dès les 31 mai et 7 juin prochain.

« Il s’agit de faire en sorte que cesse ce désordre urbain qui s’organise dans notre métropole depuis des années » explique Jean-Yves Sécheresse, vice-président du Grand Lyon chargé de la coopération métropolitaine. Ce dernier a en outre rappelé l’enjeu de cette nouvelle organisation : « il s’agit du premier pôle métropolitain en surface, en nombre d’habitants, et en pôle universitaire et de recherche » indique Jean-Yves Sécheresse.

Coopération économique et transports

3 collaborateurs devraient, au départ, être affectés à cette structure. L’effectif pourrait par la suite être porté à 5, « au maximum » indique-t-on au Grand Lyon. « Les forces vives, ce sont les collaborateurs des quatre entités », ajoute Jean Yves Sécheresse. La contribution de la collectivité au budget du Pôle métropolitain devrait au final être inférieure au million d’euros.

Au sein des principales missions affectées au Pôle métropolitain, la coopération économique et le transport figurent parmi les priorités. Le Pôle devrait ainsi plancher sur l’accueil des entreprises, et la revitalisation économique de certains secteurs, comme la Vallée du Gier, mais aussi sur un syndicat métropolitain des transports. Pour cela, Gérard Collomb s’est réuni avec Jean Jacques Queyranne, le président de la région Rhône-Alpes, il y a quinze jours, pour évoquer ce projet, qui pourrait aboutir, selon le président du Grand Lyon, dès le début de l’année prochaine.

» Le Pôle Métropolitain Lyon Saint-Etienne Vienne Bourgoin officiellement créé
» Gérard Collomb affirme sa vision de la décentralisation

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.


Bruno Bernard annonce ses 10 premiers chantiers pour l’été

null
Les premiers chantiers vont notamment porter sur l’encadrement des loyers, la poursuite des aménagements d’urbanisme tactique, mais aussi l’optimisation des procédures d’urbanisme.


Villeurbanne : lancement d’une plantation participative géante


Cette opération a été lancée officiellement ce mardi. Elle vise à occuper de matière temporaire un site qui sera ensuite bâti, dans le cadre de la ZAC Gratte-Ciel centre-ville.


Bruno Bernard sera candidat à la présidence du Sytral

Lors d’une interview au 19/20, le nouveau président de la Métropole a révélé vouloir briguer la président du syndicat des transports l’an prochain, dans un souci de cohérence. Il a également évoqué les questions de mobilité et les grands projets urbains.