Lyon 8: Moulin à vent / Grand Trou, un secteur en mouvement

Le huitième arrondissement de Lyon est, depuis 10 ans, le théâtre d’importantes mutations urbaines. Gérard Collomb a présenté mercredi les réalisations et projets du secteur.

Le huitième arrondissement bouge. C’est en substance le message qu’a voulu faire passer Gérard Collomb mercredi, au cours d’une visite de presse effectuée dans le quartier du Grand Trou / Moulin à Vent.

L’édile lyonnais a rappelé que l’arrondissement avait bénéficié de nombreux réaménagements au cours des deux derniers mandats, notamment autour de la place du Bachut, de la Mairie du Huitième arrondissement et du quartier Mermoz. « On s’était dit qu’il y avait quelques quartiers où il fallait que l’on progresse, et le Grand Trou faisait partie de ceux-ci » a expliqué Gérard Collomb. « Nous avons décidé depuis deux ans et demi de lui donner une nouvelle dynamique, en essayant de faire en sorte que de nouveaux programmes immobiliers puissent lui donner une nouvelle vie» a expliqué le sénateur-maire de Lyon.

Tout au nord, dans le septième arrondissement la ZAC Berthelot / Epargne, en voie d’achèvement, a permis de redonner un nouveau souffle au secteur, et devrait voir s’achever son dernier immeuble durant les prochains mois. C’est bien plus au sud, place Lebret, au cœur du quartier du Grand Trou, que Gérard Collomb a choisi de démarrer sa visite de quartier. « C’était une place relativement obsolète » explique l’édile. L’espace public a donc fait l’objet de travaux de réfection pour un total de 250.000 euros, et affiche désormais une nouvelle perspective, avec des bancs et jardinières. « On retrouve une continuité avec les programmes bâtis qui sont autour » se félicite-t-il.

Un arrondissement actif

Gérard Collomb, accompagné de Christian Coulon, maire du huitième arrondissement, de Michel le Faou, conseiller d’arrondissement et par ailleurs président de la SACVL, d’Olivier Brachet, vice président du Grand Lyon en charge de l’habitat, et de Yvon Deschamps, président de Grand Lyon Habitat, a ensuite pris la direction du programme immobilier 128 Faubourg, de Nexity, une opération labélisée très haute performance énergétique de 3168 m2 SHON. Celle-ci est composée de 44 logements allant du T1 au T4, dont 11 ont été cédés à Grand Lyon Habitat pour y réaliser du logement social.

Frédéric Marchal, Président Directeur général de Nexity - Promotion Rhône/Loire/Auvergne, présent durant toute la visite, a rappelé à cette occasion l’importance du huitième arrondissement pour le secteur de l’immobilier neuf à Lyon. « Un logement sur trois vendu dans Lyon intra-muros l’est dans le huitième arrondissement » a rappelé le dirigeant. « Le huitième connait une grande attractivité, tant pour les acquéreurs en résidence principale que les acquéreurs faisant un investissement en Scellier, et du coup, victime de son succès, les prix ont connu une évolution sensible au cours de ces trois dernières années», avec une hausse de 15% de ces derniers.

« La portion de ce quartier qui est comprise entre l’impasse Caton et la rue de la Croix Barret va faire l’objet d’une opération importante de renouvellement urbain, qui va associer essentiellement la promotion privée » explique pour sa part Michel Le Faou. « Dans le cadre des différentes modifications du PLU, nous avons pris un certain nombre de dispositions visant notamment à modifier le zonage du secteur, et lui enlever son caractère protégé qui l’avait un peu fossilisé dans le temps » poursuit-il. Les liaisons entre la rue Croix Barret et la Route de Vienne devraient être en outre améliorées : « l’un des problèmes de la Route de Vienne et de la rue Croix Barret, c’est qu’il n’y avait aucune correspondance entre les deux. Nous essayons de refaire des ouvertures entre les deux rues de manière à essayer de refaire un vrai quartier et non pas deux quartiers qui s’ignorent totalement » précise pour sa part Gérard Collomb.

Une vocation économique réaffirmée

Outre les programmes immobiliers, la ville de Lyon ambitionne de redonner vie au secteur via la requalification des anciens sites industriels Patay, avec comme objectif d’installer sur ce site de 2.5 hectares un groupe scolaire composé d’une école et d’un collège. En outre, 6000 m2 d’emprise au sol sont constructibles pour y réaliser des logements. La ville est donc en négociation avec Leroy somer pour acquérir ces tènements.

Dans le même esprit, la ville est également en négociation avec le groupe Givaudan pour acheter un terrain que le groupe a préalablement dépollué, du fait de la présence de nombreux composants organiques volatils dans le terrain, due à l’ancienne activité de fabrication de fragrance du site. Sur ce site, la ville ambitionne de réintroduire de l’activité économique, afin d’assurer une certaine mixité entre les fonctions –logements et activité économique. «On veut garder un certain nombre de tènement à vocation économique à l’intérieur de Lyon » explique Gérard Collomb, afin que les habitants du quartier puissent résider à proximité de leur lieu de travail, et éviter le plus possible le recours au transport.

Muscler les infrastructures

Parallèlement à ces projets, la ville de Lyon va également muscler ses infrastructures, avec la création d’un nouveau groupe scolaire, Marie Bordas, qui comprendra 18 classes en lieu et place de l’ancienne école (ci dessous Gérard Collomb et Thierry Braillard devant la maquette).

Pour soutenir la vie de quartier, la ville va également transformer, pour un coût de 2.5 millions d’euros, un ancien dojo localisé rue Garon Duret, pour en faire un bâtiment de 450 m2 comprenant 2 grandes salles d’activités et des bureaux, qui sera géré par la MJC Monplaisir. La livraison de ce bâtiment devrait avoir lieu en 2014. C’est d’ailleurs sur la place située en face de celui-ci que Gérard Collomb, après avoir assisté à la présentation du programme immobilier Soon, a terminé la présentation du quartier, et inauguré la nouvelle rue Henri Barbusse réaménagée, en promettant, lors de son discours, de procéder au réaménagement du lieu. Un nouveau chantier en perspective…

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Le centre d’échanges de Perrache, une sorte de scarification urbaine »


Eric Lafond est le candidat 100 % Citoyens à la Métropole de Lyon. Il s’est uni avec Denis Broliquier, qui sera candidat lui à la mairie de Lyon.


Kimelfeld et Képénékian veulent végétaliser la place du Bachut

Le président de la Métropole, candidat à sa succession, et le candidat à la mairie de Lyon veulent faire de cette place une place jardin. Ils proposent également, dans le 8ème, une rénovation de l’avenue des Frères Lumière et l’expérimentation de la piétonisation.


Le projet de Képénékian et Kimelfeld pour la tour du CIRC

Les candidats à la mairie de Lyon et à la Métropole veulent faire de la tour que le centre international de recherche contre le cancer quittera en 2022 un lieu autour de la santé pour tous.


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Saint-Julien-en-Genevois: Bouygues Immobilier aménagera le quartier de la gare

La filiale du groupe Bouygues va ainsi réaménager les 60.000 m² du quartier.


Givors : bientôt un hôtel d’entreprises à proximité de la gare


La SERL a récemment présenté la future réalisation d’un hôtel d’entreprises à proximité du pôle entrepreneurial LYVE et de la gare.


Les écologistes veulent apaiser la Part-Dieu

Les candidats EELV à la Métropole et à la mairie de Lyon avaient récemment précisé leurs vues sur le quartier à l’occasion d’une balade urbaine. La réouverture vendredi du tunnel Vivier-Merle leur a donné l’occasion de réaffirmer leur volonté d’apaiser le quartier.


Bruno Bernard veut davantage de coopération avec les territoires voisins


Le candidat EELV était l’invité à la mi-février de la fédération BTP Rhône pour réagir au livre blanc du secteur. Il a exposé sa vision de la Métropole, et des investissements prioritaires à réaliser.


Logement, foncier, transports : Kimelfeld a présenté ses projets devant le BTP


Le président de la Métropole de Lyon et candidat à sa succession, David Kimelfeld, était l’invité il y a une dizaine de jours de la fédération BTP Rhône pour réagir au livre blanc du secteur. Compte rendu.


Le pôle métropolitain un outil «très intéressant», mais «dévoyé de son objet»

Suite à des questions posées par des professionnels du BTP, François-Noël Buffet est revenu sur quelques points techniques.


La Saulaie, nouveau pôle urbain de la Métropole en gestation


La Métropole de Lyon a officialisé ce lundi la désignation du Groupe SERL comme attributaire de la concession de la ZAC de la Saulaie, à Oullins.


François-Noël Buffet veut un développement repensé de la Métropole

Le candidat LR à la présidence de la Métropole de Lyon intervenait mercredi dernier devant la fédération BTP Rhône.


Confluence : appel à consultation pour les îlots B1 et C1 Nord

La SPL Lyon Confluence a lancé un appel à consultation portant sur ces îlots de la ZAC 2 du quartier.


Anneau des sciences : la Métropole ne réalise plus aucune préemption

La Métropole de Lyon a indiqué vendredi ne préempter aucun terrain dans le sud-ouest lyonnais pour le projet de tronçon ouest du périphérique.


Inauguration de l’esplanade Moncey


Le président de la Métropole et le maire de Lyon ont inauguré ce jeudi ce nouvel espace du troisième arrondissement de la ville, qui a fait l’objet d’un réaménagement d’ampleur.