« Si l’on est hostile à la valeur ajoutée, on tue la notion de métier »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’institut du management et des services immobiliers. Il a expliqué jeudi à l'assemblée générale de la FNAIM 69 en quoi la loi ALUR était une chance historique pour les professionnels de l'immobilier. Il répond aux questions de Lyon Pôle Immo.

Lyon Pôle Immo - vous avez indiqué jeudi que la Loi Alur pouvait constituer une chance historique pour les professionnels...

Henry Buzy-Cazaux - Très clairement. Je défends cette thèse depuis longtemps. On nous a donné le sentiment qu’il existe une espèce d’arbitraire lié à cette loi. Mais je ne crois pas à ceci. Il y a 90% des dispositions de cette loi que nous voyions arriver depuis près de 20 ans. Elles avaient donné lieu à des projets ou des propositions de loi, y compris portés par des membres de l’actuelle opposition, comme la création du conseil national, l’interdiction du compte unique, la création du fonds travaux, ou encore l’obligation d’indiquer les honoraires dans les annonces.

En réalité, il y a un regard de la classe politique, et plus largement de l’opinion consistant à penser qu’il faut mettre de la rigueur, de l’exigence, de l’orthodoxie, dans les pratiques des professionnels de l’immobilier. A tort ou à raison d’ailleurs parce qu’il existe des professionnels qui exercent sur ces codes-là… mais il y en a aussi qui ne l’ont pas fait, et qui ont pu conduire la classe politique à vouloir intervenir.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Nous avons fait une dizaine d’acquisitions en trente ans et nous pouvons clamer haut et fort que la valeur ajoutée des agences immobilières est nulle.Aucun respect des clients si les agents ne pensent pas faire affaire immédiatement, pas de suivi après visite, mal-connaissance des biens et de la loi, on ne répond pas aux messages si le bien n’est plus à vendre, les informations (surface utiles/habitables/carrez)sont volontairement mélangées, mensonges sur les étages etc. etc.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le plafonnement de l’IRL à 3,5% adopté en 1ère lecture

L’Assemblée nationale a approuvé le plafonnement de la hausse des loyers à 3,5 % pendant un an ainsi qu’une revalorisation de 3,5 % des APL, dans le cadre de l’examen du projet de loi en faveur du pouvoir d’achat. En première lecture, le projet de loi en faveur du pouvoir d’achat était examiné ce jeudi […]


Des organisations opposées au plafonnement de l’ILC

nullL’UNPI, la FEI et le CNCC se disent, dans un communiqué commun, opposées à l’adoption d’une mesure de plafonnement de l’indexation des baux commerciaux.


L’arrêté d’encadrement des loyers suspendu partiellement

Le Tribunal administratif de Paris a rendu sa décision suite à la requête de l’UNPI contre l’encadrement des loyers dans la capitale. Selon l’UNPI, ceci démontre à nouveau l’instabilité juridique du dispositif.


Un marché locatif de plus en plus en tension, selon Bien’ici

Le portail immobilier a récemment publié une étude sur le marché de la location, avec un focus sur la région Auvergne-Rhône-Alpes.


Un « bouclier loyers », fruit du lobbying des propriétaires ?

nullLa hausse des loyers sera limitée à 3,5% pour un an d’ici au 1er juillet. Selon la CLCV, le gouvernement serait davantage à l’écoute du lobby des propriétaires


La garantie Visale a sécurisé 700.000 ménages depuis son lancement

Début juin, Action Logement a accordé son dispositif de cautionnement gratuit, simple et rapide à obtenir.


La proposition d’un gel des loyers fait débat

nullLa CLCV a plaidé pour un gel des loyers. Cette proposition a été fustigée par un certain nombre d’organisations, dont l’UNPI, la FNAIM, l’UNIS et Plurience.


La Métropole de Lyon instaure un « permis de louer »

Le dispositif a pour objectif de lutter contre l’habitat indigne.


L’absence de ministère du logement pointée par les fédérations

Les organisations professionnelles ont regretté l’absence de portefeuille spécifique dédié au logement, consécutivement à l’annonce vendredi du nouveau gouvernement.


Vénissieux : suspension des arrêtés contre les expulsions locatives

Le Tribunal Administratif a décidé de suspendre les arrêtés pris par Michèle Picard, maire de Vénissieux, qui interdisaient les expulsions locatives.


Après l’élection d’Emmanuel Macron, la CNL réclame des mesures

La Confédération nationale du logement a appelé des mesures rapides et concrètes, dont une revalorisation immédiate des APL et l’extension du bouclier tarifaire des énergies.


Tassin la Demi-Lune ouvre «Beau Séjour» au logement intergénérationnel

La Ville teste un nouveau dispositif de logements intergénérationnels, en ouvrant sa résidence senior à l’accueil d’étudiants.


Ouverture de l’APL aux déplacés d’Ukraine

Le gouvernement a fait part de l’ouverture de l’aide personnalisée au logement avec complément familial et des prestations familiales d’entretien aux déplacés d’Ukraine.


Les loyers pourront augmenter de 2,48% au deuxième trimestre

La hausse de l’IRL est la plus forte depuis le quatrième trimestre 2008. L’indice suit en cela l’évolution des prix à la consommation.


Lyon durcit sa réglementation sur les meublés de tourisme

nullCe renforcement de la réglementation des changements d’usage de logements en meublés de tourisme se traduit par l’obligation de création d’un second logement en location.