Coût d’occupation des bureaux: Lyon fait moins bien que Bordeaux

Cushman&Wakefield a publié un classement des métropoles en fonction du coût d’occupation des bureaux. Ce cout est moins élevé qu'à Marseille, mais reste supérieur à celui de Bordeaux.

A l’occasion du SIMI, nombre de cabinets ou de conseils en immobilier d’entreprise font état d’études sur l’attractivité des métropoles. Cushman&Wakefield a, pour a part, publié aujourd’hui un classement sur les coûts d’occupation des bureaux en France.

L’étude a été menée en Ile-de-France et dans 13 régions. Elle analyse le coût d’occupation, lequel intègre, outre le loyer, les charges, le prix du stationnement et la fiscalité. L’analyse du conseil montre une stabilité des coûts d’occupation en centre-ville laquelle est concomitante avec une hausse de 5% en moyenne pour la périphérie. Côté loyers, elle fait état d’une progression modérée des valeurs locatives, de 2% en centre – ville et de 3% en périphérie). L’autre aspect est la densification du nombre de postes de travail dans les nouveaux immeubles avec une norme autour de 10 à 12 m² par poste de travail.

« Après avoir enregistré une baisse de 11% entre 2012 et 2014, les coûts d’occupation se sont stabilisés pour les implantations en centre-ville (270 000 €/an et +2% en un an) alors qu’en périphérie (204 000 €/an), ces mêmes coûts ont augmenté de 5 %. » indique Cushman&Wakefield.

Des différences entre centre et périphérie

La ville la plus chère la plus chère pour une implantation en centre-ville est Marseille. Nice est la plus onéreuse pour la périphérie.

Si on note une hausse modérée des loyers, la hausse des charges, est, elle, de l’ordre de 4 % en moyenne. En régions, des amplitudes de valeurs importantes, entre 20 et 30 €/m² par an sont à noter selon la taille des immeubles.

On relève une hausse des loyers de parking en sous-sol, mais aussi un recul des emplacements de stationnement en extérieur. La fiscalité est en outre plus lourde en Ile-de–France, du fait de la taxe sur les bureaux, alors qu’en régions, Sophia - Antipolis, Aix-en-Provence et Bordeaux tirent leur épingle du jeu.

En analysant les métropoles Bordeaux et Rennes sont clairement celles qui se détache en termes de couts. « La mise en perspective des coûts d’implantation et des volumes de transactions constatés depuis 5 ans sur les marchés régionaux révèle à nouveau la position originale de Bordeaux et de Rennes , avec des coûts d’occupation inférieurs à la moyenne régionale et une demande placée légèrement supérieure » indique le département Research de Cushman & Wakefield dans son communiqué. Pour sa part une moyenne de 3.800 € par an est constatée pour Lyon, la même que Toulouse et Montpellier. Loin derrière Marseille (4400 euros) mais nettement devant Bordeaux (2.400 €/an)






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier de bureaux: vers une demande placée de 200.000 m² à Lyon

C’est ce que prévoit Brice Robert Arthur Loyd pour l’année 2020. Le conseil faisait jeudi dernier un point sur le marché lyonnais de l’immobilier d’entreprise.


«Park View», «Green campus», et «Gingko» lauréats des trophées CIEL-Mag2Lyon

Malgré l’annulation du «Carrefour de l’immobilier lyonnais », les Trophées organisés en partenariat avec Mag2Lyon ont été maintenus. 10 entreprises ont été récompensées.


CTM Style prend à bail 884 m² de locaux à Caluire


La société s’est installée dans ce local d’activité qui comprend 664 m² de bureaux.


« Orange Lumière » inauguré à la Part-Dieu


Cet ensemble qui s’étend sur 36.000 m² a été inauguré en présence du maire de Lyon, Grégory Doucet, des dirigeants d’Orange, ainsi que ceux de Pitch Promotion, promoteur qui a réalisé ce campus.


L’édition 2020 du CIEL n’aura pas lieu


Le salon qui devait se tenir ce mercredi 14 octobre au Palais de la Bourse est reporté en juin prochain.


La dégradation de la situation sanitaire place la Métropole en alerte maximale

La reprise de l’épidémie de Covid-19 a fait réagir le maire de Lyon et le président de la Métropole, qui dénoncent une opération de communication de la part de Jean Castex. Des évènements sont remis en cause, dont le CIEL.


CBRE accompagne Bayer pour un projet de 5.000 m² à Gaillard

Ce projet immobilier portait sur le développement des nouveaux locaux de sa Division Consumer Health.


La neutralité carbone visée pour les bureaux de JLL à horizon 2030


Le conseil en immobilier d’entreprise a fait cette annonce à l’occasion de la Climate Week.


La Banque de France étudie la macroéconomie du télétravail

Dans sa dernière note publiée en cours de semaine dernière, la Banque de France a voulu se pencher sur les conséquences macro-économiques du développement du télétravail.


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Hertz prend à bail 1.091 m² de locaux d’activités à Gerland


Valoris Real Estate a annoncé installer à la location la société Hertz dans un local industriel de 1.091 m² dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.


Le président de la Métropole s’est rendu mardi dans la Vallée de la Chimie

Il était accompagné des différents maires du secteur, afin d’évoquer les principaux projets sur le territoire.


«Le télétravail est une bonne chose pour Roanne»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Selon lui, une proportion plus importante de télétravailleurs devrait bénéficier au bassin roannais.