Capelli: croissance du chiffre d’affaires de 32% à 82,6 millions d’euros

Le groupe a également fait état d’un résultat net part du groupe en progression de 62% à 2,5 millions d’euros.

Capelli a présenté mercredi son chiffre d’affaires trimestriel. La croissance du chiffre d’affaires s’établit à 32% à 82,6 millions d’euros, ce qui illustre, indique la structure, un « dynamisme de l’activité en France et à l’international ». Il a également fait état d’une progression de 62% du résultat net part du groupe, qui bénéficie notamment d’une baisse du résultat financier liée « à une bonne optimisation des coûts financiers et une bonne gestion des stocks ».

Le groupe, anciennement basé en région lyonnaise, a également annoncé un backlog de 414 millions d’euros, «assurant des performances élevées au deuxieme semestre 2018/2019». Celui-ci est en hausse de 41 % par rapport à l’exercice précédent. Le groupe précise que cet indicateur de la croissance à venir du groupe affiche de très bonnes performances tant en France (285 millions d’euros) qu’à l’international (129 millions d’euros). La France représente 69% du backlog total et l’international (Grand Genève et Luxembourg) atteint 31%.

Marge brute forte de 23%

La marge brute forte a atteint 23% du chiffre d’affaires, conforme à l’objectif du groupe de rester entre 22 et 23% du chiffre d’affaires. L’EBIT représente pour sa part 8% du chiffre d’affaires alors que le groupe continue de se structurer pour accompagner sa croissance forte et assurer l’exécution de l’embarqué. Capelli a également fait part d’une forte hausse de la trésorerie qui s’établit à 60,3 millions d’euros contre 41,9 millions d’euros durant l’exercice précédent.

Le groupe précise que 72 opérations sont en cours de montage, lesquelles représentent un chiffre d’affaires potentiel de 1.461 millions d’euros, ce qui inclue notamment une opération en Ile-de-France de 100.000 m² de surface de plancher pour environ 400 millions d’euros de chiffre d’affaires.

« Afin de lisser son activité sur l’ensemble de l’exercice et optimiser ainsi ses ressources, le groupe Capelli a mené une campagne d’achats soutenue sur le 1er semestre 2018/2019. Cette campagne

d’achats s’est accompagnée de plus de 22 lancements commerciaux depuis le début de l’exercice. Au 30 septembre 2018, les capitaux propres du groupe s’élèvent à 58 millions d’euros et la trésorerie à 60,3 millions d’euros», précise-t-il.

Il note en outre que son endettement net opérationnel, qui intègre le financement direct des programmes immobiliers en cours, s’établit à 71,6 millions d’euros et que son endettement net corporate à 53,6 millions d’euros.

Perspectives

Concernant les perspectives, Capelli confirme ses objectifs pour 2018/2019 avec une forte progression attendue du chiffre d’affaires et une bonne rentabilité. Son ambition est toujours de réaliser 300 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici l’exercice 2020.

Capelli note que des efforts organisationnels seront finalisés à la fin de l’exercice 2019 et « permettront au groupe d’exécuter son plan de développement pour les 2 années à venir avec un fort effet de levier sur la rentabilité ». Il précise également que son BFR progresse de 30% démontrant sa capacité à gérer sa croissance.

Cette croissance est soutenue par une stratégie s’appuyant sur des axes de diversification, autant géographique qu’en termes de produits. Elle s’appuie aussi sur une diversité de clients (propriétaires occupants, investisseurs personnes physiques, investisseurs institutionnels, bailleurs sociaux).

Suite à ces résultats, le titre Capelli recule de 3,21% en bourse, à 39,20€.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Val d’Azergues : une nouvelle installation à l’usine Lafarge

Une installation de chargement de trains a été réalisée, avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


L’encadrement des loyers entre en vigueur ce 1er novembre

L’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers démarre ce lundi à Lyon et Villeurbanne.


Villeurbanne : consultation des habitants sur la résidence Saint-André

Une consultation est organisée ce mercredi sur le plan de sauvegarde de la copropriété Saint-André, située allée des cèdres.


Des difficultés pour mener à bien un projet immobilier

C’est ce qui ressort de la 8e vague de l’indicateur Drimki/BVA.


Les expatriés portent les investissements immobiliers des non-résidents

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la transition écologique a fait état d’une étude sur les investissements immobiliers des non-résidents.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.


Ôm2c, la nouvelle marque d’em2c dédiée à l’immobilier résidentiel

Le groupe développe une gamme de produits en accession et en investissement locatif.


La justice suspend les arrêtés interdisant les expulsions locatives à Vénissieux

nullMichèle Picard a défendu le 17 août dernier ces arrêtés, à l’occasion d’une seconde audience en référé devant le Tribunal Administratif de Lyon.


Lyon 2 : Sofidy annonce l’achat d’un immeuble rue de la République

Cette acquisition est réalisée pour le compte des épargnants de sa SCPI Immorente.


Une possible hausse des loyers de 0,42%

L’indice de référence des loyers a été dévoilé mardi dernier par l’INSEE. Celui-ci permet de réviser les loyers en cours de bail, mais aussi lors d’une relocation.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.


Les loyers globalement stables à Lyon

La FNAIM a, lors de son point semestriel, fait un point sur le marché locatif, qui est en phase de rattrapage.


Loyers stables au premier trimestre 2021

L’INSEE a fait part de ses indices des loyers d’habitation (ILH) au titre du premier trimestre 2021, mais aussi de l’ILAT et de l’indice des loyers commerciaux.


Capelli : hausse de 39% du chiffre d’affaires annuel 2020/2021

Le groupe a fait état d’un chiffre d’affaires de 281 millions d’euros. Le groupe prévoit une poursuite d’une croissance soutenue en 2021/2022.