Des perspectives favorables pour les travaux publics | Lyon Pôle Immo

Des perspectives favorables pour les travaux publics

La fédération régionale des travaux publics a participé la semaine dernière à Pollutec.

Les entreprises de Travaux Publics d'Auvergne-Rhône-Alpes ont participé à Pollutec Lyon 2018, via la fédération. Les entreprises des travaux publics engrangent de nouvelles commandes après une dizaine d'années difficiles, liées à la crise financière de 2008, qui avait entraîné une nette baisse des commandes publiques et un repli d'environ 20% du chiffre d'affaires du secteur entre 2008 et 2016. Côté emploi, les perspectives sont très favorables dans le secteur puisque la profession annonce un renouvellement de 10% de son effectif en Auvergne-Rhône-Alpes dans les trois prochaines années.

Les entreprises des travaux publics d'Auvergne-Rhône-Alpes étaient fin novembre rassemblées au sein du « Village Infrastructures pour la transition écologique », réalisé sous l'égide de la FNTP et de la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes lors du 28ème Salon Pollutec. Elle ont ainsi pu montrer comment leurs savoir-faire pouvaient être utilisés pour la conduite de projet en faveur de l'écologie, en particulier dans le domaine de l'hydro-électricité. A l’occasion de Pollutec, la FRTP Auvergne Rhône-Alpes a accueilli une vingtaine d'étudiants lors de speed-dating qui a permis à ceux-ci de rencontrer les entrepreneurs des travaux publics.

Un partenariat signé entre la Métropole de Lyon, Indura et la SERL

A l’occasion de Pollutec, la Métropole de Lyon, le cluster Indura et la SERL ont signé sur le stand de la FNTP une convention de partenariat qui va permettre de réinventer les infrastructures de demain en les libérant de l'empreinte fossile et écologique. « La SERL sera aussi un terrain d'expérimentation pour mettre en œuvre les innovations du cluster INDURA », note la FRTP.

La FRTP Auvergne-Rhône-Alpes a, en partenariat avec les « Canalisateurs du Sud-Est », présenté l'un des derniers chantiers phare dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, à savoir la nouvelle centrale hydro-électrique de Bozel, près de Courchevel en Savoie, inaugurée en septembre dernier. Ceci permet notamment de montrer la capacité à répondre aux enjeux environnementaux actuels, fruit d'une concertation menée avec les acteurs locaux du territoire.

« Notre région est dotée de nombreux cours d'eau sur lesquels les communes pourraient installer de petites installations hydro-électriques, ce qui leur permettraient à la fois de créer des emplois locaux non délocalisables et d'accroître leur indépendance énergétique. Les entreprises de canalisations ont les compétences nécessaires pour ce type de projet ! », a indiqué Pierre Rampa, à l'issue de la présentation de ce chantier à Pollutec.

La construction de la centrale a nécessité la pose d'une canalisation en conduite forcée de 2700 m de long, enterrée à flanc de montagne. Installée sur le torrent du Bonrieu, cette centrale a été conçue, réalisée et est exploitée par GEG, fournisseur d'énergie dans les Alpes, en partenariat avec la Régie électrique de Bozel. Sa puissance de 1,7 MW permettra de produire 6,9 GWh par an d'électricité 100% renouvelable, couvrant ainsi près de 48% de la consommation annuelle de la commune.

De nouvelles solutions

Les entreprises des travaux publics ont également présenté leurs dernières innovations en termes de protection et communication des canalisations. Energitex a ainsi mis au point un textile technique qui protège les canalisations d'un mauvais coup de godet, lors de travaux de rénovation. L'entreprise Eliot a pour sa part présenté ses nouveaux marqueurs pour les réseaux enterrés qui consistent à intégrer un dispositif RFID tous les 10-15 mètres environ, d'une durée de vie supérieure à 60 ans, et compatibles avec tout type de canalisation (fonte, PVC, acier, polyéthylène…). Enfin, 360 Smart Connect a présenté sa solution numérique, qui permet de rendre accessible l'ensemble des informations des opérations effectuées sur un ouvrage, et ce, à tous les acteurs concernés.

Recrutements à venir

Les travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes recrutent de l'ouvrier jusqu'à l'ingénieur, et entendent le faire savoir, à l'aide notamment de la campagne nationale #FranchementRespect, qui devrait se prolonger pendant trois ans. D'ici 2022, 200.000 postes sont à pourvoir au niveau national.

Une journée spéciale emploi et compétences a été organisée sur le stand FRTP Auvergne-Rhône-Alpes au salon Pollutec. Une vingtaine de jeunes a ainsi pu présenter directement leur candidature aux chefs d'entreprise qui ont mis en avant les opportunités offertes par les nombreux métiers de la profession, notamment dans les domaines de l'ingénierie HQE (Haute Qualité Environnementale) et HSE (Hygiène-Sécurité-Environnement). Parallèlement, en partenariat avec Pôle Emploi, un atelier pratique pour la préparation d'entretiens et la rédaction de CV était organisé.

« Les travaux publics sont peut-être l'un des derniers secteurs professionnels où l'ascenseur social est encore possible, indique Pierre Berger, le président de la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes. Un jeune peut réellement évoluer au sein de nos entreprises et mener une belle carrière. D'autre part, il est très gratifiant de travailler dans un secteur qui construit des infrastructures d'intérêt général, telles que des lignes de transport en commun ou encore des réseaux d'eaux potable et d'assainissement. Enfin, nos métiers intègrent de plus en plus les nouvelles technologies, dont les jeunes sont friands. Autant d'atouts qui offrent de belles opportunités aux jeunes, auxquels nous sommes soucieux d'apporter des formations de qualité ».

Le salon Pollutec 2018 a également permis à la FRTP Auvergne Rhône-Alpes de présenter le dispositif Ecosys TP, fruit de la réflexion menée par la commission développement durable de la fédération régionale. Cette solution permet au maître d'ouvrage et au maître d'œuvre de définir en amont du chantier les enjeux environnementaux propres au projet.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Partageons la rue », une opération de sensibilisation pour les cyclistes

Cette opération organisée ce mardi 21 mai dans plusieurs communes de la Métropole vise à sensibiliser cyclistes et trottinettistes au bon partage de la rue et au respect du code de la route.


Une voie réservée à 70 km/h sur l’A7 au sud de Lyon

Une voie réservée sera relevée à cette vitesse à compter du mardi 21 mai pour certains véhicules autorisés. La vitesse maximale autorisée sur la voie réservée sur l’A7 au sud de Lyon est relevée à 70 km/h à compter du mardi 21 mai, a indiqué ce mercredi la préfecture du Rhône. Cette décision s’inscrit dans […]


Pour la FPI, «le gouvernement est en train de tuer un métier »

nullLa fédération des promoteurs immobiliers a fustigé l’absence de réaction de l’État face à une situation critique sur le front des réservations de logements collectifs neufs et de l’impact de la crise sur la construction future. Elle craint désormais un impact structurel sur l’outil de production.


Ressourceries, Grandes locos : la nouvelle vie du Technicentre

« Les Grandes locos » avaient été inaugurées au mois d’avril au sein de l’ancien Technicentre de la SNCF de La Mulatière, avant d’être investies la semaine dernière par les «Nuits Sonores». Des ressourceries prendront également place, à terme, dans un autre bâtiment du site qui entame une profonde mue.


Fermeture d’une partie du périphérique de Lyon dès ce mardi

La réalisation d’une trémie dédiée aux modes actifs sous le boulevard périphérique nécessite la fermeture à la circulation d’une partie du périphérique et du pont du Roulet entre mardi et dimanche.


Cafpi déplore l’abandon de la réforme du HCSF

Caroline Arnould, directrice générale de Cafpi, a commenté le retrait de la proposition de loi sur le fonctionnement du HCSF.


Jean-Marc Galland, nouveau sous-préfet de Villefranche-sur-Saône

Celui-ci a été nommé sous-préfet de Villefranche-sur-Saône auprès de la préfète de la région Auvergne-Rhône-Alpes et préfète du Rhône, Fabienne Buccio.


Oullins : poursuite de l’expérimentation d’apaisement de la circulation

La Métropole de Lyon a annoncé poursuivre le déploiement de son expérimentation d’apaisement de la circulation sur la commune d’Oullins-Pierre-Bénite.


7 propositions de la FFB en vue des élections européennes

La fédération française du bâtiment a formulé sept propositions pour faire entendre la voix des artisans et entrepreneurs de bâtiment auprès des futurs eurodéputés, à l’approche des élections européennes du 9 juin.


Bonne fréquentation pour les musées de la Métropole

nullLes musées de la Métropole de Lyon ont attiré plus de 350.000 personnes depuis début 2024.


Un chantier de 108 heures en mai pour construire une trémie du T9

La construction à Croix-Luizet d’une trémie dédiée aux modes actifs, dans le cadre des travaux d’ouvrage d’art nécessaires à la future ligne de tramway, interviendra du 7 au 12 mai.


Première soudure de rail pour le prolongement du T6

SYTRAL Mobilités organisait ce vendredi une cérémonie autour de la soudure du premier rail du prolongement du tramway T6.


Des travaux dès la semaine prochaine rue Terme

Du 15 au 24 avril, la Métropole de Lyon réalise des travaux hors circulation de réfection de la chaussée dans cette rue dans le 1er arrondissement de Lyon.


Pose des premières pierres de «Francia La Soie» et «L’Amandier»

Est Métropole Habitat a posé fin mars les premières pierres de ces deux résidences à Villeurbanne, dans la ZAC de La Soie.


La gestion des services de covoiturage déléguée à Sytral Mobilités

Face au succès de l’application « En Covoit’ Grand Lyon » et au potentiel de développement de cette pratique qui reste considérable, la Métropole veut développer les services de covoiturage à l’échelle de l’aire métropolitaine.