Stabilisation des taux en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon les courtiers, les taux de crédit immobilier ont encore enregistré quelques baisses en mai dans la région, mais tendent globalement à se stabiliser.

Les taux se stabilisent en Auvergne-Rhône-Alpes, même si quelques baisses sont encore constatées, selon les courtiers. Empruntis constate ainsi que dans la continuité du premier trimestre, les partenaires bancaires « proposent à nouveau des barèmes en baisse ». « Les banques toujours aussi concernées par leurs objectifs sont prêtes à négocier. Ainsi, les meilleurs profils peuvent obtenir des ajustements à la baisse et bénéficier de taux encore plus bas que ceux affichés sur notre baromètre. Attention toutefois, chez certains partenaires, les délais continuent de s’allonger : comptez jusqu’à 1 mois pour une étude de dossier », note l’intermédiaire.

Emprunt Direct, lui, constate lui que les taux de crédit immobilier ont stagné en mai en Auvergne-Rhône-Alpes, selon les barèmes transmis par ses établissements partenaires. « Seuls quelques mouvements sont opérés à la marge sur les grilles, lesquels s’avèrent être plutôt baissiers », remarque-t-il.

Les meilleurs taux sont identiques chez les deux courtiers: un emprunteur disposant d'un tel profil peut prétendre à un taux de 0,50% sur 10 ans, de 0,75% sur 15 ans, de 0,95% sur 20 ans et de 1,25% sur 25 ans.

« Les très rares évolutions qui ont été constatées au cours du mois de mai sont d’une amplitude très limitée, de l’ordre de 5 points de base. Une seule évolution est notée dans notre baromètre. Sur 25 ans, les taux, pour un emprunteur disposant d’un très bon dossier, s’établissent à 1,50%, contre 1,55% le mois dernier. Les banques ont donc poursuivi, sur cette durée, leurs efforts entrepris il y a quelques semaines pour renforcer l’acquisition d’une nouvelle clientèle », indique le courtier.

Retour des renégociations

On reste donc loin des baisses de 20 à 30 points de base observées en mars. « Les établissements bancaires ont gardé des taux à un niveau historiquement bas, sans faire évoluer de manière trop importante leurs barèmes. Cette évolution du mois de mai apparaît donc comme un timide prolongement des nettes diminutions de taux opérées depuis mars. Ce mouvement initié depuis lors est de nature à inciter certains ménages à renégocier leur prêt. L’opportunité d’une telle opération est réelle pour ceux ayant souscrit un emprunt avant 2016, lorsque les taux étaient supérieurs de près de 80 points de base aux niveaux actuels », indique dans un communiqué Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

Les renégociations de crédit « sont actuellement très prisées par les emprunteurs ayant souscrit un prêt immobilier avant la fin du 1er trimestre 2016 au vu de la baisse des taux », confirme Empruntis. « Les dossiers de renégociations de crédit sont de plus en plus nombreux, nous constatons d’ailleurs une augmentation de 8 points par rapport au mois de mai 2018 », précise l’intermédiaire.

Emprunt Direct note pour sa part que le nombre d’établissements ayant souhaité baisser de manière significative leurs taux pour renforcer leurs positions sur le segment du crédit à l’habitat reste toutefois limité, alors même que le contexte reste encore favorable. « La BCE ne devrait pas procéder à un relèvement majeur de ses taux directeurs, comme en avait attesté le compte-rendu de son avant-dernière réunion du conseil des gouverneurs. Elle a plus récemment confirmé vouloir laisser ses taux directeurs stables jusqu’à la fin 2019 », précise-t-il.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Une certification pour de nombreux bâtiments du groupe La Poste

Le groupe obtenu la certification ISO 50001 pour 26 bâtiments situés en région Auvergne Rhône-Alpes.


Brice Robert Arthur Loyd avec « l’entreprise des possibles » contre le Covid-19

La société lyonnaise se mobilise contre le Covid-19 avec le collectif d’entreprises agissant pour la cause des sans-abris. Un local de 500 m2 a été mis à disposition à Vaulx-en-Velin.


La question des loyers évoquée lors du conseil de la Métropole


David Kimelfeld a évoqué la question des loyers des entreprises, mais aussi celle des loyers d’habitation.


« Hors Covid, nous savions que nous ne reproduirions pas le score de 2019 »

Benoit de Fougeroux est le président de la FNAIM Entreprises à Lyon. Nous évoquons avec lui les chiffres de l’immobilier d’entreprise dans la Métropole au premier trimestre. Le segment de l’immobilier de bureaux marque le pas après une année 2019 d’exception.


Un appel aux bailleurs pour annuler 3 mois de loyers pour les TPE

Sous pression de Bruno Le Maire, les principales fédérations de bailleurs et la Caisse des dépôts ont appelé leurs adhérents à annuler trois mois de loyers pour les très petites entreprises.


Grenoble : le siège social de Xenocs construit par GSE

Celui-ci est situé au cœur de la ZAC de la Presqu’île de Grenoble.


Repli de la demande placée au 1er trimestre en Ile-de-France

Immostat a fait part des chiffres de transaction des bureaux au 1er trimestre. Une baisse importante de la demande a été constatée sur la période, de l’ordre de 39% par rapport à la même période de 2019.


Exonération de 3 mois de loyer pour les locataires de la Métropole

Cette exonération touchera les locataires de son patrimoine immobilier.


Malgré l’incendie et le Covid-19, Bel Air Camp foisonne de projets


Les dirigeants de la pépinière d’entreprises basée au Carré de soie organisaient une visioconférence de presse pour faire un point sur l’activité de celle-ci, quelques mois après l’incendie qui a ravagé l’un de ses bâtiments.


Suspension des loyers dus à la Région par les structures hébergées

La région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé un plan de 600 millions d’euros pour que les entreprises puissent faire face à l’actuelle crise sanitaire qui secoue l’activité économique de la région.


Suspension des loyers pour les petites entreprises en difficulté


Celles qui font face à des difficultés n’auront pas débourser, les impôts et les cotisations sociales, a indiqué ce lundi dans son allocution télévisuelle le président de la République. Les loyers sont suspendus pour elles.


Vallée de la Chimie : plus de 30.000 m² de panneaux photovoltaïques installés

La Métropole de Lyon organise depuis plusieurs années un ambitieux projet de transition énergétique dans la Vallée de la Chimie.


Le PIPA compte 7.620 emplois, dont plus de 6.000 CDI

Le syndicat mixte du parc industriel de la plaine de l’Ain a dévoilé ce jour les enseignements de la nouvelle édition de son enquête annuelle sur l’emploi.


Villeurbanne : 2.600 m² de bureaux/locaux commerciaux loués

Cette location, conseillée par Sorovim, est intervenue dans la Cité des antiquaires.


Après le MIPIM, le SIEC reporté

Initialement prévu durant la 1ère semaine de juin, le CNCC reporte l’édition 2020 du salon français du retail et de l’immobilier commercial aux 17 et 18 juin prochain, du fait du report du MIPIM.