Stabilisation des taux en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon les courtiers, les taux de crédit immobilier ont encore enregistré quelques baisses en mai dans la région, mais tendent globalement à se stabiliser.

Les taux se stabilisent en Auvergne-Rhône-Alpes, même si quelques baisses sont encore constatées, selon les courtiers. Empruntis constate ainsi que dans la continuité du premier trimestre, les partenaires bancaires « proposent à nouveau des barèmes en baisse ». « Les banques toujours aussi concernées par leurs objectifs sont prêtes à négocier. Ainsi, les meilleurs profils peuvent obtenir des ajustements à la baisse et bénéficier de taux encore plus bas que ceux affichés sur notre baromètre. Attention toutefois, chez certains partenaires, les délais continuent de s’allonger : comptez jusqu’à 1 mois pour une étude de dossier », note l’intermédiaire.

Emprunt Direct, lui, constate lui que les taux de crédit immobilier ont stagné en mai en Auvergne-Rhône-Alpes, selon les barèmes transmis par ses établissements partenaires. « Seuls quelques mouvements sont opérés à la marge sur les grilles, lesquels s’avèrent être plutôt baissiers », remarque-t-il.

Les meilleurs taux sont identiques chez les deux courtiers: un emprunteur disposant d'un tel profil peut prétendre à un taux de 0,50% sur 10 ans, de 0,75% sur 15 ans, de 0,95% sur 20 ans et de 1,25% sur 25 ans.

« Les très rares évolutions qui ont été constatées au cours du mois de mai sont d’une amplitude très limitée, de l’ordre de 5 points de base. Une seule évolution est notée dans notre baromètre. Sur 25 ans, les taux, pour un emprunteur disposant d’un très bon dossier, s’établissent à 1,50%, contre 1,55% le mois dernier. Les banques ont donc poursuivi, sur cette durée, leurs efforts entrepris il y a quelques semaines pour renforcer l’acquisition d’une nouvelle clientèle », indique le courtier.

Retour des renégociations

On reste donc loin des baisses de 20 à 30 points de base observées en mars. « Les établissements bancaires ont gardé des taux à un niveau historiquement bas, sans faire évoluer de manière trop importante leurs barèmes. Cette évolution du mois de mai apparaît donc comme un timide prolongement des nettes diminutions de taux opérées depuis mars. Ce mouvement initié depuis lors est de nature à inciter certains ménages à renégocier leur prêt. L’opportunité d’une telle opération est réelle pour ceux ayant souscrit un emprunt avant 2016, lorsque les taux étaient supérieurs de près de 80 points de base aux niveaux actuels », indique dans un communiqué Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

Les renégociations de crédit « sont actuellement très prisées par les emprunteurs ayant souscrit un prêt immobilier avant la fin du 1er trimestre 2016 au vu de la baisse des taux », confirme Empruntis. « Les dossiers de renégociations de crédit sont de plus en plus nombreux, nous constatons d’ailleurs une augmentation de 8 points par rapport au mois de mai 2018 », précise l’intermédiaire.

Emprunt Direct note pour sa part que le nombre d’établissements ayant souhaité baisser de manière significative leurs taux pour renforcer leurs positions sur le segment du crédit à l’habitat reste toutefois limité, alors même que le contexte reste encore favorable. « La BCE ne devrait pas procéder à un relèvement majeur de ses taux directeurs, comme en avait attesté le compte-rendu de son avant-dernière réunion du conseil des gouverneurs. Elle a plus récemment confirmé vouloir laisser ses taux directeurs stables jusqu’à la fin 2019 », précise-t-il.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Aptiskills prend à bail 860 m² au sein de Terralta

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses transactions au titre du mois de juin.


Adisseo implante son futur centre de recherche dans « Booster », à Saint-Fons

Adisseo et em2c ont posé le 12 juillet dernier la première pierre de « Booster », un futur ensemble mixte mixant des surfaces tertiaires et des laboratoires de recherche.


Des permis de construire et des mises en chantier de locaux en progression

nullLes chiffres des mises en chantier de locaux non résidentiels ont été dévoilés vendredi.


L’offre en locaux d’activité s’étiole en région lyonnaise

Brice Robert Arthur Loyd et JLL ont fait part de leurs analyses sur ce segment, qui a bien performé au premier semestre 2022.


Investissement immobilier : un deuxième trimestre moins actif à Lyon

null
La hausse des taux a pesé sur les résultats du marché de l’investissement en immobilier d’entreprise.


Apave va louer une partie des surfaces de « Plug&Play »

nullLe groupe DCB International installe les équipes du groupe dans « Squale », composante de l’ensemble immobilier « Plug & Play », situé à Limonest.


Nette hausse des inspections en matière de sécurité sur 3 ans

nullLa préfecture du Rhône et de la Région organisait ce jeudi une conférence de presse sur la sécurité des sites industriels sur le territoire régional.


Les PME franciliennes veulent se développer en dehors de l’Île-de-France

C’est le résultat d’un sondage OpinionWay réalisé pour Newton Offices.


Vaulx-en-Velin :  Le Fourgon prend à bail 1.088 m²

nullValoris Real Estate a fait part d’une transaction dans la commune de l’Est lyonnais.


Colombier-Saugnieu : livraison du parc d’activité de l’Aéropostale

Sorovim proposait à la commercialisation les lots de ce bâtiment.


Le World Trade Center Lyon intègre le groupe Bel Air Camp

Après la reprise de la direction générale du centre d’affaires situé aux 27e et 28e étage de la tour Oxygène, le World Trade Center change de nom et devient « Bel Air Center ».


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Lyon 6 : ICMMS acquiert 812 m² de bureaux

Brice Robert Arthur Loyd a fait état de ses transactions au titre du mois d’avril.


« Pépites » : un 10ème anniversaire et 100 entreprises labellisées

Le programme de la Métropole de Lyon et de la CCI vise à un accompagnement sur-mesure pour les entreprises en situation d’hyper-croissance.


« Le lieu est emblématique. L’espace, il manque »

nullPhilippe Valentin est le président de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne. Nous évoquons avec lui la nouvelle édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon.