Stabilisation des taux en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon les courtiers, les taux de crédit immobilier ont encore enregistré quelques baisses en mai dans la région, mais tendent globalement à se stabiliser.

Les taux se stabilisent en Auvergne-Rhône-Alpes, même si quelques baisses sont encore constatées, selon les courtiers. Empruntis constate ainsi que dans la continuité du premier trimestre, les partenaires bancaires « proposent à nouveau des barèmes en baisse ». « Les banques toujours aussi concernées par leurs objectifs sont prêtes à négocier. Ainsi, les meilleurs profils peuvent obtenir des ajustements à la baisse et bénéficier de taux encore plus bas que ceux affichés sur notre baromètre. Attention toutefois, chez certains partenaires, les délais continuent de s’allonger : comptez jusqu’à 1 mois pour une étude de dossier », note l’intermédiaire.

Emprunt Direct, lui, constate lui que les taux de crédit immobilier ont stagné en mai en Auvergne-Rhône-Alpes, selon les barèmes transmis par ses établissements partenaires. « Seuls quelques mouvements sont opérés à la marge sur les grilles, lesquels s’avèrent être plutôt baissiers », remarque-t-il.

Les meilleurs taux sont identiques chez les deux courtiers: un emprunteur disposant d'un tel profil peut prétendre à un taux de 0,50% sur 10 ans, de 0,75% sur 15 ans, de 0,95% sur 20 ans et de 1,25% sur 25 ans.

« Les très rares évolutions qui ont été constatées au cours du mois de mai sont d’une amplitude très limitée, de l’ordre de 5 points de base. Une seule évolution est notée dans notre baromètre. Sur 25 ans, les taux, pour un emprunteur disposant d’un très bon dossier, s’établissent à 1,50%, contre 1,55% le mois dernier. Les banques ont donc poursuivi, sur cette durée, leurs efforts entrepris il y a quelques semaines pour renforcer l’acquisition d’une nouvelle clientèle », indique le courtier.

Retour des renégociations

On reste donc loin des baisses de 20 à 30 points de base observées en mars. « Les établissements bancaires ont gardé des taux à un niveau historiquement bas, sans faire évoluer de manière trop importante leurs barèmes. Cette évolution du mois de mai apparaît donc comme un timide prolongement des nettes diminutions de taux opérées depuis mars. Ce mouvement initié depuis lors est de nature à inciter certains ménages à renégocier leur prêt. L’opportunité d’une telle opération est réelle pour ceux ayant souscrit un emprunt avant 2016, lorsque les taux étaient supérieurs de près de 80 points de base aux niveaux actuels », indique dans un communiqué Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

Les renégociations de crédit « sont actuellement très prisées par les emprunteurs ayant souscrit un prêt immobilier avant la fin du 1er trimestre 2016 au vu de la baisse des taux », confirme Empruntis. « Les dossiers de renégociations de crédit sont de plus en plus nombreux, nous constatons d’ailleurs une augmentation de 8 points par rapport au mois de mai 2018 », précise l’intermédiaire.

Emprunt Direct note pour sa part que le nombre d’établissements ayant souhaité baisser de manière significative leurs taux pour renforcer leurs positions sur le segment du crédit à l’habitat reste toutefois limité, alors même que le contexte reste encore favorable. « La BCE ne devrait pas procéder à un relèvement majeur de ses taux directeurs, comme en avait attesté le compte-rendu de son avant-dernière réunion du conseil des gouverneurs. Elle a plus récemment confirmé vouloir laisser ses taux directeurs stables jusqu’à la fin 2019 », précise-t-il.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le site d’Orange Dauphiné vit ses dernières heures

La restructuration immobilière d’Orange en région lyonnaise avance. Tandis que de nombreuses équipes ont déjà rejoint l’immeuble Sky 56, le nouveau quartier général Lacassagne, avec ses 25.000 m², sera mis en service en 2020, entraînant la restructuration des anciens sites comme celui de la rue du Dauphiné par exemple.


Locaux non résidentiels : les autorisations toujours en hausse sur un an

Le SDES a fait état en fin de semaine dernière de ses statistiques sur les locaux non résidentiels, qui comprennent notamment les bureaux, l’artisanat et le commerce.


Dardilly : acquisition de 481 m² de bureaux

Brice Robert Arthur Loyd a annoncé ce jour des transactions réalisées au cours des dernières semaines.


Le producteur de piles à hydrogène Symbio s’implantera dans la Métropole

La collectivité a officialisé ce jour l’arrivée sur le territoire d’un site de production de cette coentreprise détenue par Michelin et Faurecia.


Gerland : importante opération tertiaire

6ème Sens Immobilier et Adamaia ont acquis 5 immeubles de bureaux.


L’immeuble A4 d’Aerotech sera occupé à 100% par Bolloré Logistics

C’est ce qu’a annoncé lundi le groupe Duval, qui développe ce projet à l’entrée de l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry.


Auvergne-Rhône-Alpes: vers un recul de la demande placée de locaux

En 2019, la demande en locaux d’activités devrait marquer le pas, du fait d’une moindre demande placée en région lyonnaise. Toutes les autres agglomérations de la région enregistrent néanmoins une hausse d’activité.


Le SIMI 2019 ouvre ses portes ce mercredi

Le salon de l’immobilier d’entreprise ouvre ses portes pour trois jours, de mercredi à vendredi. Le pôle métropolitain de Lyon Saint-Etienne y est présent.
» Le PIPA est présent au SIMI


Bel-Air Camp prend à bail 3.000 m² dans le Fakto

Cette signature de bail intervient quelques semaines après l’incendie ayant ravagé le principal bâtiment de Bel Air Camp.


Le PIPA est présent au SIMI

Le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain (PIPA) participe durant trois jours, et ce pour la 8ème année consécutive, au salon de l’immobilier d’entreprise, qui se tient à Paris jusqu’à vendredi.


Socotec prend à bail des locaux à Genas

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué une transaction.


32.000 m² de plus pour le centre commercial Part-Dieu


Unibail-Rodamco-Westfield, le propriétaire et gestionnaire du centre commercial Part-Dieu achèvera, dans un peu plus de six mois, sa reconfiguration. Un chantier de trois ans qui transfigure les lieux et permet de gagner 32.000 m² de surface commerciale utile.


Deux nouvelles nominations chez CBRE Lyon

Le conseil a annoncé deux promotions, celles de Paul Vernex et de Marguerite Brain.


Un AMI pour la transformation des locaux vacants en logements

Le ministre chargé de la ville et du logement et Action Logement ont lancé un appel à manifestation d’intérêt destiné à identifier des locaux vacants en zone tendue afin de les transformer en logements.


Point de départ pour la mue des Ateliers du Faubourg

La pose de la première pierre du concept mixte urbain « Les Ateliers du Faubourg », situé dans le 7è arrondissement de Lyon, a lieu ce jour.