Vousfinancer craint une hausse des frais de notaires

Le courtier alerte sur une possible prochaine hausse de ces frais, qui incluent des taxes départementales.

Vousfinancer alerte sur une possible hausse des frais de notaires. Il y a un an, les départements avaient réclamé la possibilité d’augmenter de 0,2 point, soit de 4,5 % à 4,7 % en 2019, la part des droits de mutation qu’ils perçoivent, incluent dans ce que l’on appelle globalement « les frais de notaires ». Une demande restée lettre morte. Ces frais estimés par le courtier à un montant compris entre 7 à 9 % du prix du bien sont en effet constitués en réalité de 70 à 85 % de taxes et droits prélevés par le Trésor Public, selon le montant du bien. Les notaires, eux, ne touchent pour leur part que 1,3 à 2,5 % du prix d’achat du bien.

Selon Vousfinancer, « dans un contexte de prix orientés à la hausse, de baisse des aides à l’achat et d’une remontée des taux qui finira bien par arriver, cette potentielle hausse des frais de notaire, bien que faible, pourrait affaiblir le pouvoir d’achat immobilier des Français et casser la dynamique du marché qu’on connait actuellement».

Le 18 mai 2018, le gouvernement d’annonçait la possibilité pour les départements d’augmenter, de 4,5 % jusqu'à 4,7 % en 2019, la part des droits de mutation, qu’ils perçoivent, avant de faire machine arrière. Mais les départements réclament aujourd’hui cette hausse dans les mêmes proportions.

Surcoût

« Si cette augmentation de 0,2 % semble faible - 400 € de plus à verser pour un achat à 200 000 € -, elle succède à hausse de 0,7 % proposée par le gouvernement en 2014 et appliquée progressivement par la plupart des départements… Les droits de mutations étaient alors passés de 3,8 % à 4,5 % du montant du bien, avec un impact négatif sur les transactions (– 6 %) d’après une étude de l’Insee », note l’intermédiaire.

Au final, sur seulement 5 ans, l’augmentation atteindrait ainsi près de 1 point, soit 1.800€ de surcoût pour l’achat d’un bien à 200.000€ pour lequel le montant des droits d’enregistrement des départements passerait ainsi de 7.600€ avant mars 2014 à 9.400€ si la demande des départements aboutit.

« Les frais de notaires, mal connus des acheteurs, pèsent déjà dans le budget des ménages, en particulier les primo-accédants, pénalisés déjà par la baisse des aides comme le PTZ et les APL, mais aussi la hausse des taux dans les grandes villes. Ils seront pénalisés par cette mesure, car même en période de taux bas, la plupart des banques demandent toujours aux emprunteurs un apport équivalent à ces frais. Cette éventuelle hausse des frais de notaire, si elle effective, pourrait avoir un impact sur le dynamisme du marché immobilier, actuellement au beau fixe … » note Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer, dans un communiqué

« Cette annonce est un signal négatif supplémentaire dans un marché immobilier qui a retrouvé un certain dynamisme après un début d’année compliqué… Depuis plusieurs mois déjà, les propriétaires ont actuellement le sentiment d’être attaqués de toutes parts… On supprime la taxe d’habitation d’un côté, mais on veut augmenter les frais de notaire de l’autre… C'est un jeu de vases communicants dans lequel les propriétaires sont encore perdants ! » ajoute Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le bureau de poste de la route de Vienne maintenu

La Métropole de Lyon a annoncé s’engager au maintien de ce point initialement voué à une fermeture.


Les constructeurs de maisons individuelles tirent la sonnette d’alarme


La fédération française des constructeurs de maisons individuelles dénonce une « stratégie qui vise à tuer la maison individuelle neuve »


Alila a posé la 1ere pierre d’« Evolution » à Villefranche-sur-Saône

Le promoteur spécialiste du logement conventionné a posé la semaine dernière la première pierre de cette résidence située non loin du centre-ville.


La Métropole de Lyon accueille le sommet des aires métropolitaines

Ce 5ème sommet européen avait pour thème l’inclusion et les défis sociaux des métropoles du continent.


Le festival international du logement social a débuté mardi à Lyon

La deuxième édition de ce festival se tient à Lyon et dans différentes villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes jusqu’au 8 juin. L’ « appel de Lyon » a en outre été lancé.


Révision du PPRNi de l’Azergues

Le plan de prévention des risques naturels d’inondation va être révisé.


Nexity choisit Lyon Vaise pour installer son nouveau siège régional


D’ici fin 2022, les équipes lyonnaises de Nexity situées actuellement à la Cité Internationale ainsi que celles de 9 filiales, déménageront dans un tout nouveau navire amiral dans le quartier de l’industrie à Vaise.


Le Sytral présente sa rame de métro nouvelle génération

Le syndicat des transports présentait lundi sa première rame nouvelle génération livrée à Lyon.


Kimelfeld veut renforcer la place des maires au sein de la Métropole

Le président de la Métropole veut, d’ici au 15 juillet, que des propositions concrètes soient faites pour que les maires puissent peser sur les choix de la collectivité.


Sainte Foy-Lès Lyon : 6ème Sens Immobilier acquiert un local

Le groupe 6ème Sens Immobilier a annoncé l’acquisition d’un local de 2.260 m2 dans cette ville de l’ouest lyonnais.


Les élus soulignent la percée écologiste dans la Métropole

David Kimelfeld, Gérard Collomb et Jean-Paul Bret ont réagi dimanche soir aux résultats des élections européennes.


A 45 : la Région, la Loire et Saint-Etienne Métropole pour une prolongation de la DUP

Une réunion s’est tenue en préfecture de région sur l’A45 et les infrastructures routières et ferroviaires.


Début imminent des travaux pour le Clos Jouve

Des travaux de réaménagement du Clos Jouve, menés par la Ville de Lyon, vont être initiés début juin.


David Kimelfeld veut faire baisser l’abonnement TCL

Le président de la Métropole de Lyon a fait cette annonce à l’occasion d’une interview à « Tribune de Lyon ». La proposition, déjà émises par la droite lyonnaise, a fait réagir la fédération des Républicains Rhône&Métropole.


Immobilier neuf : prix stables à Lyon, en repli à Grenoble et en hausse à Clermont

La FPI a publié jeudi son point de conjoncture trimestriel. Du fait de la rareté de l’offre, le marché lyonnais reste sous tension. Les mises en vente sont en repli dans les trois zones.