Accord entre Action Logement et l’État pour une réponse à la crise

Bercy, le ministère du logement et et les partenaires sociaux d’Action Logement ont décidé d’amplifier les interventions du groupe.

Les interventions du groupe Action Logement seront amplifiées. C’est ce qu’ont annoncé Action Logement et l’État vendredi, indiquant que l’objectif commun viste d’une part de redéployer des financements pour accélérer la production de logements abordables, répondre aux nouveaux besoins d’habitat exprimés par la crise, et soutenir les jeunes actifs et les ménages à revenus modestes dans leur parcours-logement, et d’autre part de conforter la dynamique de rénovation urbaine pour les quartiers prioritaires de la ville. Les partenaires sociaux « marquent ainsi leur volonté d’accompagner significativement les salariés fragilisés et d’apporter des réponses opérationnelles massives aux acteurs du secteur », est-il indiqué dans un communiqué commun.

Les partenaires sociaux d’Action Logement menaient des discussions depuis début décembre avec le ministère du Logement, le ministère de l’Économie, des finances et de la relance, et le ministère délégué aux Comptes publics. Tous partagent le constat d’une crise qui a fait émerger de nouvelles priorités en matière de logement. Le groupe a ainsi décidé d’adapter ses interventions au contexte d’urgence, en prenant appui sur les résultats de la convention quinquennale 2018-2022 et du plan d’investissement volontaire.

4 axes majeurs, dont l’achat de logement neuf sous conditions de ressources

Le groupe Action Logement renforce ainsi « son soutien à la reprise économique et à la construction au service de l’attractivité des territoires et de l’emploi ». L’accord avec l’État, qui fera l’objet de la signature d’un avenant à la convention quinquennale, comprend quatre axes majeurs d’intervention.

Le premier axe vise à l’accompagnement de 20.000 salariés accédant à la propriété d’un logement neuf par le versement d’une aide de 10 000 €, sous conditions de ressources et de nature de l’acquisition.

Soutien à la production de logements sociaux et abordables

Le deuxième axe vise en un soutien supplémentaire à la production de 250.000 logements sociaux et abordables en deux ans pour 1,17 milliard d’euros. Ce montant comprend 250 millions d’euros en prêts, 450 millions d’euros en subventions, pour la production de logements abordables, 145 millions d’euros de prêts et 65 millions d’euros de subventions pour financer 14.000 places en résidences et logements pour jeunes actifs et étudiants auxquels s’ajoutent 10 millions d’euros de subventions pour financer des logements en colocation. Il comprend aussi 250 millions d’euros en prêts ou subventions, pour financer 2 000 logements et favoriser par des interventions de l’Association Foncière Logement, la mixité sociale en zones détendues dans les quartiers prioritaires de la ville et dans les centres anciens marqués par l’habitat indigne.

Sécurisation des parcours et accompagnement

Le troisième axe est celui de la sécurisation des parcours et accompagnement des jeunes et des salariés. Pour ce faire, le montant de l’enveloppe destinée à l’accompagnement des salariés en difficulté sera augmenté, en plus de la poursuite du versement de l’aide à la prévention des loyers impayés. Cette sécurisation et cet accompagnement seront également réalisés en étendant le bénéfice de l’aide mobilité de 1.000€ à tous les jeunes de moins de 25 ans munis d’un bail locatif, entrant en emploi, rémunérés entre 0,3 et 1,1 SMIC, mais aussi en élargissant la garantie Visale à l’ensemble des salariés du secteur privé et agricole de plus de trente ans, gagnant moins de 1.500 euros nets par mois pour favoriser leur accès à un logement locatif dans le secteur privé.

Le montant du NPNRU porté de 10 à 12 milliards d’euros

Le dernier axe concerne la rénovation urbaine, avec la mobilisation de 1,4 milliard d’euros supplémentaires pour intensifier les opérations de rénovation urbaine et de mixité sociale portées par l’ANRU dans les quartiers prioritaires de la ville, qui permettra avec la contribution de l’État et du mouvement HLM de porter le montant du NPNRU de 10 à 12 milliards d’euros.

Le Gouvernement note que l’État et les partenaires sociaux « vont désormais entamer des discussions pour poursuivre la modernisation du modèle d’Action Logement et des relations entre l’État et le groupe ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Alliade Habitat explore le concept de ferme urbaine

null
La ferme urbaine implantée sur la ZAC des Girondins il y a quelques mois par Alliade Habitat commence à produire ses légumes. Avant d’être pérennisée sur le toit d’un immeuble, elle fait l’objet d’évaluations techniques, économiques. Prochainement, elle sera même l’objet d’une thèse d’architecture.


Suivi de mise en œuvre du plan guide du projet Gerland: le lauréat désigné

Le lauréat du nouveau marché d’études, d’expertise et de conseil pour le suivi de la mise en œuvre du plan guide du projet urbain de Gerland comprend les agences Insolites Architectures, Corinne Vezzoni et Associés, Ilex Paysage et Urbanisme, Tribu, Transitec, Fonceo Citeliance, et 8/18.


« Il faut que l’on ait une vision sur les prix de sortie »

null<
Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Nous évoquons avec lui les inflexions initiées par la nouvelle majorité sur la politique du logement de la Ville de Lyon. Notamment sur les opérations publiques de type ZAC
» Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation»
» «Nous espérons une signature de cette charte avant l’été»
» «Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant»


« Nous espérons une signature de cette charte avant l’été »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Lors de notre entretien, nous avons également évoqué avec lui l’éco-rénovation des logements, mais aussi la place de la végétalisation dans les copropriétés, ainsi que la mise à jour de la charte de la qualité architecturale et urbaine de la Ville de Lyon signée en 2006.


« Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement, et préside également la SACVL. Nous évoquons le rôle de cette dernière dans l’accompagnement de la politique de l’habitat de la Ville de Lyon.


«Avec Primark, c’est la résurrection de Centre Deux»

nullLyon Pôle Immo a rencontré Pascale Lacour, adjointe au maire de Saint-Etienne chargée du commerce, et Jean-Pierre Berger, adjoint en charge de l’urbanisme et du logement, pour évoquer la prochaine opération de rénovation de ce centre commercial, qui accueillera bientôt Primark.


Accord entre Action Logement et l’État pour une réponse à la crise

nullBercy, le ministère du logement et et les partenaires sociaux d’Action Logement ont décidé d’amplifier les interventions du groupe.


La Métropole de Lyon amplifie les préemptions

null
La vice-présidente de la Métropole de Lyon, Béatrice Vessiller, a fait mercredi un point sur les préemptions lors de la conférence de presse de présentation de la politique en matière du logement abordable.
» La Métropole se veut proactive en matière de logement social et abordable


La Métropole se veut proactive en matière de logement social et abordable

null
Les élus de la Métropole de Lyon présentaient mercredi la politique de la collectivité en faveur du logement abordable sur le site de l’ex-collège Maurice Scève.


Confluence : bientôt des arbres sur les escaliers de la darse

null
Avant la réunion publique sur l’expérimentation de piétonisation d’une partie du Cours Charlemagne, les élus de la ville et la Métropole ont fait un point sur l’évolution du quartier, notamment en termes de mobilité.


Une opération d’aménagement pour Em2c et Valoripolis en Pays Mornantais

Le groupe et sa filiale portent un projet de développement territorial de 24 hectares.


Le « Goldorak » de Perrache en cours de démantèlement

Le démantèlement des escalators situés place des Archives a débuté. Ceci s’inscrit dans la suite logique de l’ouverture de la gare sur l’espace public réalisé il y a quelques mois.


Urbanisme : certaines programmations seront réorientées

Si les projets contractualisés seront honorés, le nouvel exécutif entend insuffler davantage de logements abordables et de végétalisation dans certaines opérations.


La Métropole de Lyon a voté sa PPI 2021-2026

null
La programmation pluriannuelle des investissements totalise 3,6 milliards d’euros, dont 944,6 millions dédiés à l’urbanisme.


Clermont-Ferrand : la bibliothèque de l’Hôtel-Dieu sera livrée en 2024

null
Cette bibliothèque métropolitaine sera logée dans un édifice du 18ème siècle de l’ancien Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand.