Trois aides du PIV dévoilées par Action Logement

Ces aides visent à soutenir le pouvoir d’achat, favoriser la mobilité et améliorer le cadre de vie des salariés dans le cadre du plan d’investissement volontaire conclu entre le gouvernement et Action Logement.

Action Logement avait signé avec l’État un plan d’investissement volontaire (PIV) le 25 avril, lequel avait été présenté quelques jours plus tard en présence de son président, Bruno Arcadipane et du ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie.

L’acteur majeur du logement conventionné en France a annoncé ce jour trois des sept mesures destinées aux salariés à revenus modestes, lesquelles visent à améliorer leur cadre de vie, leur accès à l’emploi, leur pouvoir d’achat ou leur maintien à domicile en cas de perte d’autonomie. Leur montant cumulé atteint 2,1 milliards d’euros. Elles entrent en application ce 19 septembre.

Trois mesures

La première mesure est l’aide à la mobilité. Elles « s’adresse aux salariés qui, en déménageant, rapprochent leur domicile de leur lieu de travail et réduisent ainsi significativement leur temps de transport ou remplacent l’usage de leur véhicule personnel par les transports en commun ». Elle est délivrée en une fois, sous critère de ressources. D’un montant de 1 000 euros, elle peut être délivrée jusqu’à trois mois après le déménagement. L’enveloppe mobilisée par Action Logement en partenariat avec l’État s’élève à 100 millions d’euros pour ce dispositif.

La deuxième mesure est l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement, laquelle s’adresse aux salariés retraités ou en perte d’autonomie, locataires ou propriétaires de leur logement, qui souhaitent faire réaliser des travaux dans leur salle de bain, remplaçant notamment leur baignoire par une douche et permettre ainsi leur maintien à domicile. Elle est aussi délivrée sous critère de ressources, et est d’un montant maximal de 5 000 euros. Elle couvre l’ensemble des travaux qui doivent être réalisés par un professionnel présentant le label Qualibat. Une enveloppe de 1 milliard d’euros est mobilisée pour ce dispositif.

La troisième mesure concerne l’aide pour les travaux de rénovation énergétique. Celle-ci s’adresse « aux salariés, locataires ou propriétaires de leur logement qui souhaitent réaliser des travaux d’isolation des murs et des combles, intervenir sur le système de chauffage ou sur les équipements d’eau chaude sanitaire ». Le financement, sous critère de ressources ou de localisation géographique (territoires « détendus »), se fait sous la forme d’une subvention pouvant aller jusqu’à 20.000 euros et peut être complétée d’un prêt (jusqu’à 30.000 euros). Action Logement en partenariat avec l’État mobilise une enveloppe de 1 milliard d’euros pour ce dispositif.

L’objectif est « que le logement s’adapte à l’individu et non le contraire »

Pour Julien Denormandie, l’objectif est « que le logement s’adapte à l’individu et non le contraire, c’est pourquoi ce sont des actions très concrètes en faveur des français que nous mettons en place aux côtés d’Action Logement ».

Pour Bruno Arcadipane, président du groupe Action Logement « concevoir et développer trois mesures en faveur de la mobilité, du pouvoir d’achat et des salariés vieillissant s’inscrit dans le cadre des missions d’Action Logement, au nom de l’utilité sociale. Avec le financement de ces mesures, le Groupe assume sa vocation d’acteur référent et responsable du logement social ».

Le vice-président du groupe Action Logement, Jean-Baptiste Dolci, indique lui que « les partenaires sociaux ont eu à cœur d’apporter des réponses et des aides précises aux inquiétudes et aux attentes de nos concitoyens ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Accord sur les propositions de réforme d’Action Logement

Le ministère du logement et Action Logement se sont accordés sur les propositions de réforme du groupe Action Logement.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


La Métropole autorise pendant un an l’occupation d’un squat

Un accord de médiation a été signé, qui acte l’occupation sous conditions d’un bâtiment métropolitain dans le 3e arrondissement de Lyon jusqu’au 30 juin 2022.


Cécile Mazaud reconduite à la présidence de Foncière Logement

Le Conseil d’administration a par ailleurs désigné Pascaline Fourgoux comme vice-présidente de l’association.


Anne Warsmann prend la présidence d’ABC Hlm

Elle succède à Bertrand Prade, qui avait élu en 2019.


Un nouveau cap pour le projet Part-Dieu

nullLe maire de Lyon, Grégory Doucet, et Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, ont dévoilé mardi leurs nouvelles ambitions pour ce quartier du troisième arrondissement de Lyon.


Pour l’opposition à la Métropole de Lyon, une « ligne rouge » a été franchie

Le groupe d’opposition centriste à la Métropole de Lyon a regretté qu’une délibération sur la « délégation des aides à la pierre de l’État 2021-2026 » soit inscrite à la prochaine commission permanente plutôt qu’en Conseil métropolitain.


Nivolas-Vermelle : pose de 1ère pierre pour « Le Clos du Marais »

nullCette résidence sera composée de 12 maisons individuelles groupées et de 27 logements collectifs.


Maintien des places d’hébergement ouvertes pendant la crise

Emmanuelle Wargon a annoncé le maintien de toutes les places d’hébergement ouvertes pendant la crise.


Une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain

La Métropole de Lyon et l’association «Vivre dignement dans notre métropole » ont signé une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain.


L’Opac du Rhône et Loire Habitat créent la SAC «Au Fil des Deux Fleuves»

nullLes conseils d’administration des deux offices publics de l’habitat départementaux ont approuvé la création de la société anonyme de coordination.


Nicolas Bonnet, nouveau directeur général de la CCI

L’ancien dirigeant d’Action Logement en Auvergne-Rhône-Alpes a rejoint début mai la chambre de commerce et d’industrie Lyon Métropole Saint- Etienne Roanne.


Action Logement en soutien aux objectifs de construction de logements sociaux

Le groupe a annoncé déployer subventions et titres participatifs pour soutenir les bailleurs sociaux et relever le défi de construire 250.000 logements sociaux.


Caluire-et-Cuire : Lyon Métropole Habitat réhabilite 180 logements

nullCette opération porte sur les logements de la résidence La Rivette, située Montée des Forts.