Trois aides du PIV dévoilées par Action Logement

Ces aides visent à soutenir le pouvoir d’achat, favoriser la mobilité et améliorer le cadre de vie des salariés dans le cadre du plan d’investissement volontaire conclu entre le gouvernement et Action Logement.

Action Logement avait signé avec l’État un plan d’investissement volontaire (PIV) le 25 avril, lequel avait été présenté quelques jours plus tard en présence de son président, Bruno Arcadipane et du ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie.

L’acteur majeur du logement conventionné en France a annoncé ce jour trois des sept mesures destinées aux salariés à revenus modestes, lesquelles visent à améliorer leur cadre de vie, leur accès à l’emploi, leur pouvoir d’achat ou leur maintien à domicile en cas de perte d’autonomie. Leur montant cumulé atteint 2,1 milliards d’euros. Elles entrent en application ce 19 septembre.

Trois mesures

La première mesure est l’aide à la mobilité. Elles « s’adresse aux salariés qui, en déménageant, rapprochent leur domicile de leur lieu de travail et réduisent ainsi significativement leur temps de transport ou remplacent l’usage de leur véhicule personnel par les transports en commun ». Elle est délivrée en une fois, sous critère de ressources. D’un montant de 1 000 euros, elle peut être délivrée jusqu’à trois mois après le déménagement. L’enveloppe mobilisée par Action Logement en partenariat avec l’État s’élève à 100 millions d’euros pour ce dispositif.

La deuxième mesure est l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement, laquelle s’adresse aux salariés retraités ou en perte d’autonomie, locataires ou propriétaires de leur logement, qui souhaitent faire réaliser des travaux dans leur salle de bain, remplaçant notamment leur baignoire par une douche et permettre ainsi leur maintien à domicile. Elle est aussi délivrée sous critère de ressources, et est d’un montant maximal de 5 000 euros. Elle couvre l’ensemble des travaux qui doivent être réalisés par un professionnel présentant le label Qualibat. Une enveloppe de 1 milliard d’euros est mobilisée pour ce dispositif.

La troisième mesure concerne l’aide pour les travaux de rénovation énergétique. Celle-ci s’adresse « aux salariés, locataires ou propriétaires de leur logement qui souhaitent réaliser des travaux d’isolation des murs et des combles, intervenir sur le système de chauffage ou sur les équipements d’eau chaude sanitaire ». Le financement, sous critère de ressources ou de localisation géographique (territoires « détendus »), se fait sous la forme d’une subvention pouvant aller jusqu’à 20.000 euros et peut être complétée d’un prêt (jusqu’à 30.000 euros). Action Logement en partenariat avec l’État mobilise une enveloppe de 1 milliard d’euros pour ce dispositif.

L’objectif est « que le logement s’adapte à l’individu et non le contraire »

Pour Julien Denormandie, l’objectif est « que le logement s’adapte à l’individu et non le contraire, c’est pourquoi ce sont des actions très concrètes en faveur des français que nous mettons en place aux côtés d’Action Logement ».

Pour Bruno Arcadipane, président du groupe Action Logement « concevoir et développer trois mesures en faveur de la mobilité, du pouvoir d’achat et des salariés vieillissant s’inscrit dans le cadre des missions d’Action Logement, au nom de l’utilité sociale. Avec le financement de ces mesures, le Groupe assume sa vocation d’acteur référent et responsable du logement social ».

Le vice-président du groupe Action Logement, Jean-Baptiste Dolci, indique lui que « les partenaires sociaux ont eu à cœur d’apporter des réponses et des aides précises aux inquiétudes et aux attentes de nos concitoyens ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Opac du Rhône : Xavier Inglebert succède à Michel Micoulaz


Suite au départ à la retraite de Michel Micoulaz, celui qui avait été préfet délégué à l’égalité des chances dans le département du Rhône devient le nouveau directeur général de l’office public de l’habitat.


Villeurbanne adopte la Déclaration des droits des personnes sans-abri

La ville est la première de France à adopter cette déclaration proposée en 2016 par la Fondation Abbé Pierre et la Feantsa.


Thierry Repentin, nommé président de l’ANAH

Le maire de Chambéry a été nommé président du conseil d’administration de l’Anah, et succède ainsi à Nathalie Apperé, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole.


Liergues : lancement d’une résidence en accession sociale par l’OPAC du Rhône

L’office public de l’habitat du département du Rhône organise le lancement commercial, ce week-end, d’une résidence en accession sociale à la propriété.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


Blandine Collin prend la présidence de Lyon Métropole Habitat


Le conseil d’administration de l’office public de l’habitat a été renouvelé et a élu Blandine Collin à la présidence le 24 septembre. Elle succède à Corinne Cardona.


Bruno Arcadipane reste président d’Action Logement

Le conseil d’administration du groupe, qui se réunissait mercredi, l’a renouvelé dans ses fonctions.


Signature de la convention départementale de sécurité

La préfecture du Rhône, le parquet de Lyon et de Villefranche-sur-Saône et ABC HLM du Rhône ont signé ce mardi cette convention ayant pour objectif d’améliorer la tranquillité publique et résidentielle dans le parc social.


GrandLyon Habitat : François Thévenieau succède à Catherine Panassier


Le conseiller de la Métropole de Lyon a été élu président de GrandLyon Habitat lors du conseil d’administration du 29 septembre.


Anne Warsmann succède à Guy Vidal à la présidence de l’AURA HLM

Guy Vidal a quitté ses fonctions de président du conseil d’administration de l’organisation porte-parole du mouvement professionnel HLM.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.