Une hausse des aides à la pierre pour soutenir le logement social | Lyon Pôle Immo

Une hausse des aides à la pierre pour soutenir le logement social

La Métropole de Lyon a acté lundi, lors de sa commission permanente, cette augmentation pour soutenir les bailleurs sociaux, afin de contribuer à la sortie des opérations.

L’exécutif métropolitain avait présenté lundi en commission permanente les chiffres de production de logements sociaux sur le territoire. Il avait, en cela, essuyé de vives critiques de la part de l’opposition qui avait alors dénoncé « une volonté claire d’esquiver ce bilan en passant le dossier en catimini en commission permanente ». Le groupe «La Métropole positive» avait rapporté un total de 1.955 logements sociaux et de seulement 1.341 nouveaux logements, « très loin des objectifs fixés par l’Etat (3.568 logements) et la Métropole (4.400) ».

L’aide publique mobilisée pour la production de logements sociaux soit dans le cadre de programmes neufs, soit par l’acquisition et la rénovation de bâtiments anciens est appelée l’aide à la pierre. Son barème est délibéré chaque année. Aussi, dans un contexte de crise persistante du logement, la Métropole de Lyon a acté, pour cette année 2024, d’une augmentation de l’aide à la pierre pour soutenir les bailleurs sociaux, «très fortement mobilisés en faveur de la production sociale», et ce afin de contribuer à la sortie des opérations.

Une hausse des aides jusqu’à 5 millions d’euros

Cette mesure s’inscrit en complément du plan d’urgence pour le logement et l’immobilier doté de 10 millions d’euros. Ce dernier, validé par la Métropole de Lyon à la fin de l’année 2023, a déjà permis de soutenir 64 opérations, représentant plus de 3.800 logements, dont 1.200 ayant fait l’objet d’une réorientation.

La Métropole de Lyon ajuste, avec l’augmentation des aides à la pierre, son barème de subvention en priorisant les typologies de logement les plus sociaux (PLUS et PLAI). Concrètement, cela se traduira par une augmentation forfaitaire de 2.000€ par logement en PLUS et de 1.000€ par logement en PLAI. La hausse générée pourra atteindre jusqu’à 5 millions d’euros au bénéfice des bailleurs sur l’année 2024.

3.800 logements débloqués

Des enveloppes spécifiques sont également prévues par l’État au titre de la « bonification zones tendues », du « recyclage foncier et immobilier » ou des « opérations en communes carencées issues de la mise en œuvre du droit de préemption urbain ». Ces subventions complémentaires seront mobilisables sur la base de l’analyse conjointe des demandes par les services et l’État de la Métropole de Lyon.

« Les bailleurs sociaux mobilisent davantage leurs fonds propres dans un contexte de crise. Il était donc indispensable, afin de répondre aux besoins en logement des grandes lyonnaises et des grands lyonnais, et alors qu’une grande partie de la population se trouve fragilisée par les conséquences de cette crise, de venir soutenir nos bailleurs, en première ligne pour la production de logements sociaux. En augmentant nos aides à la pierre, nous agissons en complément du plan d’urgence pour le logement et l’immobilier, qui a déjà permis de débloquer 3.800 logements. »

Renaud Payre, vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement, de l’habitat et de la politique de la ville

« Dans le contexte de crise que nous connaissons, les bailleurs sociaux restent fortement mobilisés pour développer le logement social sur le territoire de la Métropole de Lyon et engager des opérations de réhabilitation sur le patrimoine qui le nécessite. Production de nouveaux logements et réhabilitation nécessitent des investissements financiers conséquents. Nous nous félicitons de la mobilisation de la Métropole de Lyon pour soutenir le développement du logement social qui se traduit par de multiples actions, que ce soit en termes d’action foncière ou de financements complémentaires. L’augmentation des aides à la pierre en 2024 est une nouvelle contribution précieuse de la Métropole pour répondre aux besoins en logement des habitants. »

Anne Warsmann, présidente d’ABC HLM

La Métropole de Lyon assure également la gestion des crédits de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) pour financer les projets de réhabilitations des copropriétés et des propriétaires. Cela permet de répondre à des enjeux de performance énergétique de l’habitat, de lutte contre la précarité énergétique et l’habitat indigne, d’adaptation au vieillissement et handicap et de captation et réhabilitation des logements existants en vue de leur donner une vocation sociale.Le montant des aides ANAH peut se cumuler avec les aides Ecoreno’v de la Métropole de Lyon. Le budget total prévu de la Métropole et l’ANAH pour l’année 2024 est de 61 millions d’euros.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La-Tour-de-Salvagny : 1ère pierre pour la résidence «Le Vallon de la Charrière»

nullCette pose de première pierre a été réalisée mardi 4 juin dernier en présence du maire de la commune, Gilles Pillon, et du vice-président de la Métropole de Lyon, Pierre Athanaze. Alliade a réservé 28 logements.


La-Tour-de-Salvagny : signature d’un contrat de mixité sociale

Celui-ci a été signé ce lundi.


Une hausse des aides à la pierre pour soutenir le logement social

La Métropole de Lyon a acté lundi, lors de sa commission permanente, cette augmentation pour soutenir les bailleurs sociaux, afin de contribuer à la sortie des opérations.


Métropole de Lyon : l’opposition pointe des « résultats catastrophiques » sur le logement

L’exécutif métropolitain a présenté lundi en commission permanente les chiffres de production de logements sociaux sur le territoire. Le groupe « La Métropole positive » en a profité pour critiquer la politique métropolitaine en matière de logement.


Vourles : inauguration de la résidence «Arbor&Sens»

nullVilogia a inauguré vendredi cette résidence seniors située au coeur de la commune du sud-ouest lyonnais.


Urban7 Factory, programme de 135 logements, a été inauguré

nullVilogia et Promoval ont inauguré vendredi 17 mai cette résidence forte de 6 bâtiments située le long de la rue de Gerland.


Projet de l’Esplanade à Dardilly : la construction du plot F annulée

nullLa Métropole de Lyon et la Ville de Dardilly ont annoncé avoir acté l’évolution du projet urbain de « L’Esplanade », privilégiant la mise en œuvre d’un nouvel espace public.


Expulsions locatives : les délinquants désormais priorisés

La préfecture du Rhône a indiqué s’engager à traiter en priorité les procédures d’expulsion pour les locataires à l’origine de troubles de voisinage ou encore de vente de stupéfiants.


Lyon 3e : évacuation d’un bâtiment squatté

La Préfecture du Rhône a annoncé avoir mis fin à l’occupation illicite, par une vingtaine de personnes, d’un immeuble désaffecté rue Verlet Hanus. Celui-ci faisait l’objet d’un projet de requalification en logement social.


Le projet de loi sur l’offre de logements abordables, un «mauvais signal» pour l’USH

Pour l’Union sociale pour l’habitat, la loi « SRU » est un puissant levier de production de logements sociaux, et non pas un « tabou » à abattre.


Le projet de loi pour développer l’offre de logements abordables dévoilé

Le ministre délégué chargé du Logement, Guillaume Kasbarian, l’a présenté ce vendredi, en conseil des ministres.


Réhabilitation d’ampleur pour la résidence Joseph Muntz

nullLyon Métropole Habitat organisait ce lundi une visite du chantier de réhabilitation de cette résidence située place Jules Grandclément, à Vénissieux.


Avis défavorable du CNH au projet de loi Kasbarian 2

Cette position adoptée par le Conseil national de l’habitat est « un revers cinglant » pour le ministre et « une première victoire pour le HLM », selon la CNL.


«PrioRéno Logement Social», pour faciliter la prise de décision des bailleurs

La Banque des Territoires, l’État, l’Union sociale pour l’habitat, Enedis et GRDF, s’associent pour accélérer la rénovation et la décarbonation des logements sociaux grâce à cette plateforme.


L’État se penche sur le logement des fonctionnaires

Le troisième comité interministériel au logement des agents publics s’est tenu ce mercredi au Centre hospitalier universitaire de Bordeaux. La construction de logements sociaux pour les agents publics est évoquée dans un rapport.