655.000 transactions dans l’immobilier ancien en 2012

Selon la FNAIM, le chiffre de transactions dans l’ancien s’est effondré, passant de 805.000 à 655.000. Après une hausse de 0.8%, les prix pourraient diminuer de 0 à 2% en 2013.

Après Century 21 hier, c’était au tour de la FNAIM de livrer ses statistiques au titre de l’année 2012. Et, pour le réseau d’agences comme pour la fédération, le constat est identique : 2012 a été une année de chute des transactions et de quasi-stagnation des prix, et 2013 devrait être de même nature.

Pour la fédération, la période de hausse des prix est bel et bien terminée. En 2012, les prix ont augmenté de seulement 0.8%, une progression bien loin des années de croissance à deux chiffres de la décennie passée. Les primo-accédants, faute de prix abordables et de capacité financement, ont déserté le marché. De ce fait, ce sont seulement 655.000 transactions qui ont été conclues l'année dernière, contre 805.000 en 2011, estime la FNAIM. Une année de basses eaux, comparativement aux années 2005-2007 et 2010-2011, où ces dernières naviguaient autour des 800.000 unités.

La fédération pessimiste

Pour 2013, la fédération se montre peu optimiste. Pour elle, les transactions devraient stagner voire encore reculer de près de 8.5%. Elle prévoit ainsi entre 600.000 et 655.000 ventes en 2013 dans l’ancien, sans pour autant que ceci n’ait un fort impact sur les prix. La FNAIM table ainsi sur une stabilité voire au plus une baisse de 2% de ces derniers.

Parmi les causes de cette atonie du marché immobilier, le président de la FNAIM, Jean-François Buet, note ainsi la crise de confiance, due entre autres « aux annonces sur la fiscalité » laquelle se trouve brouillée par les évolutions incessantes en la matière, l’exemple récent de la loi du changement de fiscalité sur les terrains à bâtir et sur l'abattement exceptionnel sur les plus-values prévu initialement pour 2013 venant un peu plus étayer ce fait.

La crise a en tout cas eu un impact sur toute la profession. 10.000 professionnels de l’immobilier ont ainsi perdu leur emploi en France cette année. Cette tendance devrait, selon la fédération de professionnels, être amenée à se poursuivre en 2013.

»Légère baisse des prix de l'immobilier à Lyon en 2012, selon Century 21
» Les prix de l'immobilier reculent en France, les volumes flanchent, selon Century 21

» Le marché du luxe en souffrance
» Courchevel, un marché immobilier dopé par les russes






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Petite baisse des prix à Lyon, selon Meilleurs Agents

nullMeilleurs Agents a fait part de son baromètre national mensuel.


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Le retour en force de la maison

Selon Orpi, ce type de logement n’a jamais autant fait rêver les Français.


Les prix de l’immobilier en hausse de 2% selon Orpi, malgré la crise sanitaire


Sur un an, les prix ont augmenté en France, malgré les périodes de confinement, a indiqué ce lundi le réseau immobilier.


Lyon, ville où les prix ont le plus augmenté avec Rennes et Nantes en 2020

null
Les notaires de France présentaient ce jeudi leur premier bilan de l’année sur le marché immobilier. Les prix restent en hausse dans toutes les villes de France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : un engouement confirmé pour les espaces extérieurs

Meilleurs Agents a fait état d’une nouvelle étude sur l’impact d’une terrasse ou d’un balcon sur le prix d’un appartement dans les grandes villes de France.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


Selon LPI-Seloger, la hausse des prix de l’immobilier se renforce

En octobre, les prix signés ont augmenté de 6.3% sur un an, contre +4.5% il y a un an à la même époque, selon le baromètre. Au sein de de mouvement, Lyon ne fait pas exception.


La hausse des prix de l’immobilier se tasse légèrement

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du troisième trimestre ont été publiés ce jeudi.


La hausse des prix de l’immobilier s’accélère

C’est le constat de LPI-SeLoger, qui fait état d’une raréfaction de l’offre de biens. Selon ce baromètre mensuel, la hausse des prix immobiliers en France est forte et générale.


Le marché immobilier français très dynamique, selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a, à l’occasion de son bilan trimestriel, tempéré ce constat en soulignant que Paris voyait son activité et ses prix marquer le pas


Lyon : les prix de l’immobilier continuent de flamber

Sur un an, les hausses de prix sont supérieures à 10% dans 8 arrondissements sur 9, selon le dernier baromètre LPI-Seloger.


La crise sanitaire a un impact mesuré sur les prix, selon la FNAIM

La fédération a fait état en fin de semaine dernière de sa dernière note de conjoncture.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.