La « French Fab Lyon », un nouvel outil pour l’industrie lyonnaise

Lancé au niveau national, le label est désormais décliné au niveau lyonnais, afin de mettre en avant l’écosystème de la 1ère agglomération industrielle française hors Île-de-France.

Après le succès de la « French Tech » lancé en 2013, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, et Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, ont lancé en octobre la FrenchFAB, laquelle vise à fédérer l’écosystème de l’industrie française.

Elle s’appuie sur l’industrie du futur « à la française », sur la valorisation des savoir-faire traditionnels et d’excellence, mais aussi sur la rencontre entre cette base industrielle « traditionnelle » et les startups. Une bannière commune, un « coq bleu », a été promue afin de jouer collectif et dans une logique de marque et d’attractivité à l’international.

Dès la fin du mois d’octobre, la Métropole de Lyon et le monde économique lyonnais (CCI, CPME, MEDEF Lyon-Rhône) se sont fédérés afin de relayer cette initiative nationale et construire ensemble une FrenchFAB « made in Lyon ».

Cette « FrenchFAB Lyon » vise au rassemblement du tissu industriel « traditionnel », des entreprises et acteurs de la transformation industrielle, des entreprises de notre territoire labellisées « industrie du futur » et plus largement de l’ensemble de l’éco-système, comme les organisations professionnelles, les chambres consulaires, les pôles de compétitivité, le monde de la recherche, et l’ADERLY.

Conforter l’emploi industriel

Pour l’année 2018, la « FrenchFAB Lyon » vise à accompagner la transformation industrielle des entreprises, en portant à connaissance de l’entrepreneur l’ensemble de ces dispositifs et en l’aidant à intégrer l’industrie du futur dans sa stratégie d’entreprise.

De la pédagogie sera réalisée auprès des PME, ETI et grands groupes industriels autour des valeurs de l’industrie du futur. Parmi les objectifs, un show-room mobile pourrait être déployé, qui valorise les savoir-faire et services proposés par les entreprises du territoire et pour les entreprises du territoire (impression 3D, démonstrateurs en réalité mixte augmentée et virtuelle…).

Parmi les autres objectifs, on trouve la création d’un hub qui permettra de connecter l’écosystème de l’industrie du futur : les offreurs de solution, le monde de la recherche, les aides et financements. Il s’agira en outre de référencer les initiatives et les projets vitrines, créer des démonstrateurs (Impression 3D, Objets Connectés, Réalité mixte (Virtuelle et Augmentée), du machine learning

L’objectif de la « French Fab Lyon » est également de conforter l’emploi industriel sur la région lyonnaise (17% des emplois) en préparant la transition vers les métiers de l’industrie de demain. Pour cela, un travail sera réalisé avec les centres de formation professionnels pour adapter les cursus (étudiants et formation tout au long de la vie), et des passerelles systématiques entre le numérique et l’industrie seront créés (ex : campus du numérique).

« Le Moove », présenté le 18 janvier prochain

Un 1er outil au service de la transformation des industries, « Le Moove », sera présenté à l’occasion du « Congrès Entreprise du Futur », le 18 janvier prochain. Ce congrès réunira près de 4.000 dirigeants, industriels et offreurs de solutions. La communauté des dirigeants du futur regroupe aujourd’hui 9.217 membres dont 2.258 dans le Rhône et 3.313 en région. L’industrie du futur est l’une des thématiques-clés du congrès. « Le Moove » vise à sensibiliser, accompagner et accélérer les entreprises industrielles dans leur transformation.

La Métropole de Lyon s’inscrit dans les orientations de la French Fab initiée par le gouvernement français et a présenté jeudi des intiatives en faveur de l'industrie du futur sur son territoire, et notamment à Vénissieux, sur le site de Bosch Rexroth.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

L’Industrie source d’emplois, de progrès et de balance commerciale positive revient au premier rang des priorités: c »est un atout majeur à saisir pour la région Lyonnaise! Des emplois qui vont progresser en compétences et en attractivité grâce à la transformation numèrique. Une opportunité de relocalisation et de reconquête de marchés export: Belles perspectives pour 2018!!!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Saint-Quentin-Fallavier : AEW achète un actif logistique de 18.000 m²

AEW a annoncé mercredi acheter en VEFA, pour le compte d’un investisseur institutionnel, un actif logistique de près de 18.000 m² à Saint-Quentin-Fallavier.


Bon mois de novembre pour l’hôtellerie lyonnaise

Les performances de l’hôtellerie lyonnaise sont en hausse par rapport à l’an dernier. L’activité évènementielle soutenue a dopé la fréquentation du mois de novembre 2017.


«emlyon Makers Hub», un nouveau campus à Gerland pour « l’EM »

null
L’emlyon, la CCI et la Métropole de Lyon ont annoncé mardi le déménagement de l’école de management vers Gerland à l’horizon 2022.


Linux, un nouveau siège pour Blédina à Limonest

Danone Africa et Blédina ont investi en novembre ce nouvel immeuble, réalisé par DCB International à Limonest. L’arrivée progressive de 400 salariés constitue un plus indéniable pour la Techlid.


Quid de la demande de renouvellement d’un bail commercial adressée uniquement à l’usufruitier?

ECLAIRAGE JURIDIQUE – Nicolas Sidier et Aurélie Pouliguen-Mandrin, Avocats Associés chez Pechenard & Associés expliquent qu’une demande de renouvellement d’un bail commercial adressée uniquement à l’usufruitier est nulle.


Regus va ouvrir un nouveau centre à Villeurbanne

La société va ouvrir en mars un nouveau centre d’affaires dans l’immeuble « Le Patio », à Villeurbanne, qui comprendra des postes privatifs et espaces de coworking.


Lyon, l’une des lauréates de « Territoires d’innovation de grande ambition »

La collectivité se félicite d’être la seule métropole lauréate avec l’industrie de demain au cœur de son projet parmi les lauréats de l’appel à manifestation d’intérêts.


L’espace Nextdoor du Grand Hôtel-Dieu ouvrira en juin

381 postes de travail seront proposés au sein de cet espace de 4.000 m².


Lyon chute au classement « Emerging trends » de Pwc

null
Dans son classement Emerging Trends in Real Estate® Europe, Pwc a, comme chaque année, livré son analyse sur l’attractivité des villes européennes. La métropole lyonnaise souffre d’une hausse des valeurs.


CBRE renforce son activité retail à Lyon

Le groupe conseil en immobilier d’entreprise a annoncé l’arrivée d’Evelyne Pascual en tant que consultante senior.


« Les investisseurs ont considéré que le marché était mûr »

Jack Arthaud est le directeur général de l’EPA de Saint-Étienne, et Jean-Pierre Berger est président de l’agence d’urbanisme de la région stéphanoise, Epures.
»
Jean Pierre Berger, adjoint au maire de Saint-Etienne : « Nous construisons autrement »
» Jack Arthaud, DG de l’EPA de Saint-Etienne : « Nous avons plusieurs niveaux d’intervention »


« Nous construisons autrement »

null
En amont de la présentation de l’observatoire de l’habitat et de la création officielle de la Métropole de Saint-Etienne, Lyon Pôle Immo avait rencontré, il y a quelques semaines, Jack Arthaud, le directeur général de l’EPA de Saint-Étienne, et Jean-Pierre Berger, président de l’agence d’urbanisme de la région stéphanoise, Epures. Nous évoquons avec eux le développement des grands projets stéphanois, et des principaux quartiers tertiaires de l’agglomération.


Icade lance « Karré », au cœur du Carré de Soie


La première pierre de l’opération « Ilot Karré » a été posée à Vaulx-en-Velin à la mi-décembre. Développé au sein d’un PUP, il comptera à terme 26.000 m² de bureaux et de logements.


La construction de bureaux et de locaux en nette hausse sur un an

Le commissariat au développement durable (CGDD) a publié jeudi les statistiques de construction de locaux à fin novembre, en France et en Auvergne-Rhône-Alpes.


La « French Fab Lyon », un nouvel outil pour l’industrie lyonnaise

Lancé au niveau national, le label est désormais décliné au niveau lyonnais, afin de mettre en avant l’écosystème de la 1ère agglomération industrielle française hors Île-de-France.