Une forte baisse des taux en avril, selon Crédit Logement | Lyon Pôle Immo

Une forte baisse des taux en avril, selon Crédit Logement

Crédit Logement a fait part aujourd’hui de son observatoire mensuel. Il en ressort une baisse importante des taux de crédit, qui s’accompagne toutefois d'une baisse de la production.

L’Observatoire Crédit Logement CSA a une nouvelle fois fait état d’une baisse des taux de crédit immobilier en avril, après avoir déjà baissé en mars. Les taux ont ainsi reculé de 0.17 point, à 3.67%, contre 3.84% l’an dernier. Une baisse qui concerne l’ensemble du marché, et pas seulement celui de l’ancien : les acquéreurs ont également bénéficié dans le neuf et sur le marché des travaux, de taux plus attractifs. Du coup, la part de la production inférieure à 4% s’envole : elle passe ainsi de 53.4% à 66.4%.

La production à la baisse en avril

Cette baisse importante des taux, de nature à resolvabiliser les acquéreurs, s’est toutefois accompagnée d’un net repli de la production. « L’année 2012 n’a pas bien commencé » constate l’Observatoire. « Dans un contexte économique morose, le contrecoup des anticipations de la fin 2011 a lourdement pesé sur le mois de janvier 2012 (- 35.3 %). La production s’est alors partiellement ressaisie en février (+ 7.7 %) : mais la demande reste déprimée et, sans soutien public majeur, la production a de nouveau reculé en mars (- 10.2 %) et en avril (- 9.5 %) » note-t-il. Au final, le repli se monte à 32,2 % sur les quatre premiers mois de l'année.

L’autre transformation d’ampleur observée par Crédit Logement a été la poursuite de la baisse de la durée moyenne des prêts, qui s’est monté à 200 mois en avril, contre 204 mois en mars. La durée des prêts a ainsi connu une nette baisse depuis février, lorsqu’elle atteignait 212 mois. En passant sous les 204 mois, la durée des crédits n’avait ainsi jamais été aussi courte depuis la fin 2005.

Baisse des durées de prêt

La sélectivité des banques est-elle à l’origine de ce raccourcissement des durées de prêt ? Probablement. On notera que, parallèlement, les apports augmentent : l'apport moyen a ainsi atteint 28,6 % du coût de l'opération à fin avril, contre 24,7 % il y a un an.

« L’apport personnel enregistre une nouvelle progression (+ 10.2 % en 2012, après + 9.1 % en 2011 et + 6.4 % en 2010) : retrait des ménages (les plus) modestes, prudence des emprunteurs ... Ces évolutions « bouleversent » les équilibres des plans de financement des opérations. Aussi, alors que la progression des coûts des opérations ralentit, les ménages réduisent leur recours à l’endettement» analyse Crédit Logement.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Baisse des taux en Auvergne-Rhône-Alpes

nullSelon Empruntis, la région et Provence-Alpes-Côte d’Azur ont enregistré les plus fortes baisses globales de taux en avril.


Une reprise de la production de crédit immobilier au 1er trimestre

nullL’observatoire Crédit Logement / CSA dressait le bilan de l’activité du marché du financement immobilier au cours de ce 1er trimestre 2024.


La Banque de France confirme la baisse des taux de crédit immobilier

Selon la dernière étude mensuelle sur les crédits aux particuliers, les taux ont reculé en février, une première depuis deux ans. La production de prêts, elle, reste à un plus bas depuis 2014.


Les taux d’usure continuent d’augmenter au 2e trimestre 2024

Les taux d’usure ont été, comme chaque trimestre, relevés. Au-delà d’une maturité de 10 ans, ceux-ci sont désormais clairement au-delà de la barre des 6%.


«La situation s’améliore» sur le front des taux, selon Meilleurtaux

Le courtier a fait part mardi de son 39e observatoire du crédit immobilier.


Immobilier : Banque Populaire AURA ne voit pas de reprise en 2024

nullLa Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a fait part mardi de ses résultats annuels. Sur les marchés de proximité, la production de crédits immobiliers a reculé de plus de moitié en 2023.


Les crédits aux particuliers sous les 10 milliards d’euros en janvier

La Banque de France a fait état de sa note mensuelle sur le crédit aux particuliers.


Nouvelle baisse des taux en février

L’observatoire Crédit Logement/CSA a fait part de son point mensuel sur le crédit immobilier.


Nouvelles baisses des taux de crédit immobilier en mars

C’est le constat dressé en ce début de mois par les baromètres de différents courtiers en crédit immobilier.


Une production de crédits l’habitat de 153 milliards d’euros en 2023

nullHors renégociations, la production a atteint 129,5 milliards d’euros, en nette baisse par rapport à 2022. Selon les intermédiaires en crédit, les taux poursuivent leur repli en février.


Des baisses de taux de crédit immobilier dans toutes les régions

nullC’est ce que confirme Empruntis, qui évoque une « nouvelle dynamique » après une période d’accalmie.


La production de crédit à l’habitat poursuit son repli

La production de crédits à l’habitat hors renégociations a atteint un nouveau plus bas depuis 2014 en novembre. Les taux, eux, sont en baisse en ce début d’année selon les courtiers, ce qui pourrait augurer d’un retour des banques sur ce segment de marché.


Retour à une publication trimestrielle pour le taux d’usure

nullC’est ce qu’a confirmé la Banque de France ce jeudi.


2024, année de baisse des taux ?

Plusieurs banques ont fait part de fortes baisses de leurs grilles, selon le courtier Emprunt Direct.


Une production de crédits à l’habitat qui se stabilise


La production hors renégociations est ressortie stable en octobre à 9,2 milliards d’euros.