Crédit immobilier : Lyon toujours mal placée en termes de taux | Lyon Pôle Immo

Crédit immobilier : Lyon toujours mal placée en termes de taux

Selon le dernier classement Meilleurtaux.com, Lyon reste 8ème sur 10 au classement des villes françaises en termes de taux.

Lyon reste chère en termes de taux de crédit immobilier. C’est ce qui ressort du dernier palmarès des taux établi par le courtier Meilleurtaux, qui, chaque mois, établit un classement sur 10 villes de l’Hexagone en fonction des taux de crédit immobilier.

Lyon remonte tout de même de deux places, à la faveur d’une baisse des taux sur 20 ans, qui s’établissent désormais à 3.65%, contre 3.90% le mois dernier. Bordeaux avec des taux de 3.75% sur 20 ans devient ainsi la lanterne rouge du classement. Le premier du classement n’est autre que Lille, dont les taux sur 20 ans atteignent 3.30%.

En juin, « le niveau historiquement bas de l'OAT 10 ans - jusqu'à 2,26 % le 4 juin - permet aux banques d'afficher des taux très compétitifs, donnant ainsi aux acheteurs plus de marge de manoeuvre pour acheter un bien et le financer », constate Sandrine Allonier, responsable des études économiques de meilleurtaux.com.

Le courtier note malgré tout une baisse du pouvoir d’achat immobilier, du fait de la hausse des prix relevée par Seloger.com, partenaire du classement. Pour 1.000 euros de mensualité sur 20 ans, il est ainsi possible, selon le courtier, de s’acheter sur Lyon, 48 m2, soit un peu moins qu’il y a un mois .

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Baisse des taux en Auvergne-Rhône-Alpes

nullSelon Empruntis, la région et Provence-Alpes-Côte d’Azur ont enregistré les plus fortes baisses globales de taux en avril.


Une reprise de la production de crédit immobilier au 1er trimestre

nullL’observatoire Crédit Logement / CSA dressait le bilan de l’activité du marché du financement immobilier au cours de ce 1er trimestre 2024.


La Banque de France confirme la baisse des taux de crédit immobilier

Selon la dernière étude mensuelle sur les crédits aux particuliers, les taux ont reculé en février, une première depuis deux ans. La production de prêts, elle, reste à un plus bas depuis 2014.


Les taux d’usure continuent d’augmenter au 2e trimestre 2024

Les taux d’usure ont été, comme chaque trimestre, relevés. Au-delà d’une maturité de 10 ans, ceux-ci sont désormais clairement au-delà de la barre des 6%.


«La situation s’améliore» sur le front des taux, selon Meilleurtaux

Le courtier a fait part mardi de son 39e observatoire du crédit immobilier.


Immobilier : Banque Populaire AURA ne voit pas de reprise en 2024

nullLa Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a fait part mardi de ses résultats annuels. Sur les marchés de proximité, la production de crédits immobiliers a reculé de plus de moitié en 2023.


Les crédits aux particuliers sous les 10 milliards d’euros en janvier

La Banque de France a fait état de sa note mensuelle sur le crédit aux particuliers.


Nouvelle baisse des taux en février

L’observatoire Crédit Logement/CSA a fait part de son point mensuel sur le crédit immobilier.


Nouvelles baisses des taux de crédit immobilier en mars

C’est le constat dressé en ce début de mois par les baromètres de différents courtiers en crédit immobilier.


Une production de crédits l’habitat de 153 milliards d’euros en 2023

nullHors renégociations, la production a atteint 129,5 milliards d’euros, en nette baisse par rapport à 2022. Selon les intermédiaires en crédit, les taux poursuivent leur repli en février.


Des baisses de taux de crédit immobilier dans toutes les régions

nullC’est ce que confirme Empruntis, qui évoque une « nouvelle dynamique » après une période d’accalmie.


La production de crédit à l’habitat poursuit son repli

La production de crédits à l’habitat hors renégociations a atteint un nouveau plus bas depuis 2014 en novembre. Les taux, eux, sont en baisse en ce début d’année selon les courtiers, ce qui pourrait augurer d’un retour des banques sur ce segment de marché.


Retour à une publication trimestrielle pour le taux d’usure

nullC’est ce qu’a confirmé la Banque de France ce jeudi.


2024, année de baisse des taux ?

Plusieurs banques ont fait part de fortes baisses de leurs grilles, selon le courtier Emprunt Direct.


Une production de crédits à l’habitat qui se stabilise


La production hors renégociations est ressortie stable en octobre à 9,2 milliards d’euros.