Le Grand Lyon acquiert plusieurs parcelles de la ZI de Collonges | Lyon Pôle Immo

Le Grand Lyon acquiert plusieurs parcelles de la ZI de Collonges

La communauté urbaine va acquérir plusieurs parcelles de la zone industrielle de Collonges. Une satisfaction pour le maire de la ville, Michel Reppelin, qui travaille depuis longtemps sur ce projet.

La communauté urbaine de Lyon a adopté hier une délibération concernant l’acquisition et les modalités de réhabilitation des sites Shell et Ardea à Collonges au Mont d’Or. Le Grand Lyon va ainsi acquérir ces parcelles de près de 8 hectares, qui avaient subi une pollution historique datant de la Seconde guerre mondiale, ainsi qu’une pollution industrielle, liée à l’exploitation des deux sites par les pétroliers Ardea et Shell, qui disposaient, à cet endroit de dépôts d’hydrocarbures.

De façon plus précise, la pollution datait du 18 juin 1940. Alors que le général de Gaulle parle à la radio, un ordre écrit de l’Etat ordonne de vidanger les dépôts pétroliers présents sur le site de Collonges, afin d’éviter que les allemands, qui étaient déjà sur Macon, ne s’emparent des carburants présents sur le site. Ce dépôt a par la suite cessé son activité en 1960, avant de reprendre en 1967 sous l’égide de Shell. Le dépôt fermera ses portes en 2002, et la mairie de Collonges demandera au Grand Lyon de préempter ce dépôt afin d’éliminer les risques majeurs, dans un milieu très urbain.

Des responsabilités partagées

«A ce moment-là, on a retrouvé la lentille du précédent dépôt qui avait glissé sous le dépôt de Shell » explique Michel Reppelin, vice-président du Grand Lyon chargé du développement durable et Maire de Collonges. D’où des problèmes de responsabilités sur la pollution entre l’Etat, qui avait donné l’ordre de vidanger les cuves en 1940, l’industriel, qui avait exploité un dépôt pétrolier sur un sol déjà pollué.

Finalement, après plusieurs années de discussions, les trois acteurs (Etat, pétroliers et Grand Lyon) sont finalement parvenus à une convention transactionnelle, qui détermine les engagements de l’Etat, des industriels, et du Grand Lyon pour la prise en charge des opérations de dépollution des terrains, qui ont fait l’objet d’un budget prévisionnel de 7.77 millions d’euros. Shell et Ardea paieront ainsi 3.77 millions et l’Etat 4 millions d’euros. La maîtrise d’ouvrage devrait être confiée à l’ADEME. De son côté, le Grand Lyon va acquérir ces terrains pour 4.4 millions d’euros. La dépollution ne devrait toutefois être résorbée qu’en partie, à hauteur de 60%, du fait de son importance.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«8ème Chemin», une opération vitrine pour les savoir-faire de Léon Grosse

Avec cette opération qui mixe logements, commerces et bureaux, Léon Grosse a combiné ses savoir-faire pour faire de ce projet – qui intègre son siège régional – une vitrine environnementale qui se veut le miroir de ses engagements.


Consultation de la Ville de Lyon sur les «Assises du commerce et de l’artisanat»

Une enquête en ligne est accessible jusqu’au 31 juillet pour identifier les premières pistes de questionnement et d’attentes avant le grand rendez-vous prévu à l’automne.


Lyon 2 : Ekobase prend à bail 365 m²

Sorovim a fait état d’une nouvelle transaction en bureaux.


Grenoble : chute de la demande placée de bureaux et locaux au 1er semestre

C’est le constat dressé par la FNAIM Entreprises, qui a fait part de ses chiffres de la commercialisation du 1ᵉʳ semestre 2024.


Lyon 1er : un immeuble cédé à la SACVL

Valoris Real Estate a été conseil lors de cette transaction.


Frédéric Goupil de Bouillé reste président de l’ADI

L’association des directeurs immobiliers (ADI) a tenu son assemblée générale le 15 juin dernier.


Repli de la demande placée en bureaux et locaux au premier semestre 2024


On connaît désormais les chiffres de l’immobilier d’entreprise des 6 premiers mois de l’année. Le repli est généralisé sur l’ensemble des segments de l’immobilier d’entreprise.


1,1 million de m² commercialisés en logistique au 1er semestre

Les volumes placés en immobilier logistique sont en contraction de 38%.


Villeurbanne : l’Hôtel de Ville en travaux

Des travaux sont réalisés au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Ville et nécessiteront un accès par la place Lazare-Goujon à partir du jeudi 11 juillet.


Le schéma logistique des biens et des services adopté par la Métropole de Lyon

La Métropole de Lyon s’est dotée il y a quelques jours d’une stratégie visant à mieux réguler et décarboner les flux de marchandises.


Clermont-Ferrand : le nouveau siège régional d’Enedis est livré

nullQuartus et Relyens ont livré au groupe énergétique cet ensemble constituée de deux bâtiments disposés parallèlement, d’une surface de 10.000 m²


CBRE : création d’une plateforme en Auvergne-Rhône-Alpes

Le conseil entend par ce biais mieux accompagner ses clients afin de leur garantir une offre de services élargie sur l’ensemble des classes d’actifs immobiliers.


Rory Sheard, directeur des investisseurs internationaux pour la France de JLL

JLL a annoncé lundi l’arrivée de ce professionnel.


Agence France Locale acquiert 1.623 m² de bureaux dans Vertuo

Icade et Sogeprom ont cédé en VEFA ces bureaux dans cet immeuble à la Part-Dieu à Lyon.


Lyon 6 : prise à bail d’un local commercial de 626 m²

nullBricorama a pris à bail un local pour installer son 4e magasin à Lyon. Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.