Une étude sur l’investissement immobilier dans les pays émergents

Cushman & Wakefield a fait état mercredi de son étude sur l’évaluation des risques et des opportunités des marchés émergents.

Cushman & Wakefield a publié sa dernière étude sur l’évaluation des risques et des opportunités des marchés émergents. 4 principaux facteurs de risque sont identifiés : l’accès et la transparence des informations, le contexte géopolitique, la corruption et la sécurité. Elle classe 42 pays à l’aide d’un indice pondéré permettant de déterminer les marchés qui offrent aux entreprises les meilleures opportunités de développement immobiliers.

Les entreprises internationales privilégient les marchés qui bénéficient d’une forte croissance démographique, d’une main-d'œuvre de qualité et d’un gouvernement transparent. Aussi l’étude monte que ce sont L’Afrique et le Moyen-Orient qui sont les marchés aux risques les plus faibles. 8pays référencés dans le Top 10 des marchés les plus transparents. L’Afrique du Sud est reconnue pour ses marchés immobiliers développés.

Sur le continent américain, l’Amérique latine, le Pérou (8ème), le Mexique (15ème) et l'Uruguay (18ème) sont les 3 pays à privilégier, selon l’étude, qui note que le Mexique est bien positionné sur le critère de la transparence mais présente un manque de stabilité politique. Enfin en Asie-Pacifique, l’Indonésie (5ème) est le marché le plus transparent, devant la Thaïlande et les Philippines qui arrivent à la 11ème et 14ème places.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La fréquentation est au rendez-vous pour « Steel »

Ce nouveau pôle commercial situé à la lisière Est de Saint-Étienne a déjà attiré 132.000 visiteurs, a annoncé mercredi la direction du centre.


La neutralité carbone visée pour les bureaux de JLL à horizon 2030


Le conseil en immobilier d’entreprise a fait cette annonce à l’occasion de la Climate Week.


Corbas : FGEN prend 1.730 m²

La société s’installe dans ce local d’activité situé sur un terrain de 3.600 m².


L’impact de la Covid-19 pèse sur les foncières commerciales

L’augmentation de capital de 3,5 milliards d’euros annoncée mercredi par Unibail-Rodamco-Westfield a ravivé les craintes concernant l’impact du Covid-19 sur le secteur de l’immobilier commercial.


La Banque de France étudie la macroéconomie du télétravail

Dans sa dernière note publiée en cours de semaine dernière, la Banque de France a voulu se pencher sur les conséquences macro-économiques du développement du télétravail.


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne

Après plusieurs mois de report en raison de la Covid, l’inauguration de ce centre commercial majeur de l’entrée Est de la ville a été réalisée ce mercredi.


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Hertz prend à bail 1.091 m² de locaux d’activités à Gerland


Valoris Real Estate a annoncé installer à la location la société Hertz dans un local industriel de 1.091 m² dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.


Saint-Priest : JSC France prend à bail un local d’activité de 780 m²

EOL est intervenu en tant que conseil des deux parties.


Le président de la Métropole s’est rendu mardi dans la Vallée de la Chimie

Il était accompagné des différents maires du secteur, afin d’évoquer les principaux projets sur le territoire.


«Le télétravail est une bonne chose pour Roanne»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Selon lui, une proportion plus importante de télétravailleurs devrait bénéficier au bassin roannais.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.