Gérard Collomb sera bien candidat à la Métropole et va rencontrer Emmanuel Macron

Le maire de Lyon était ce dimanche l’invité du Grand rendez-vous Europe 1 / CNews / Les Echos. Il a évoqué les questions de politique nationale, mais aussi le contexte local, et notamment la prochaine élection métropolitaine.

Gérard Collomb était ce dimanche l’invité du Grand rendez-vous Europe 1 / CNews / Les Echos. Il a, à cette occasion, été interrogé sur divers sujets de politique nationale, comme la canicule, la sécurité, la fracture territoriale, l’homéopathie, la PMA ou encore l’immigration.

Créer l’Anneau des sciences

Le maire de Lyon a tout d’abord rappelé sa volonté de créer l’Anneau des sciences. « L’Anneau des sciences est fait pour empêcher les bouchons du tunnel de Fourvière – tout les français connaissent ce bouchon – et nous voulons transformer les quais le long du Rhône en un boulevard apaisé. C’est à dire un boulevard ouvert aux vélos, aux piétons… On essaie de faire en sorte que les circulations ne transitent plus par le coeur de Lyon mais s’écartent, comme dans toutes les villes, du centre de l’agglomération. »

La Métropole, « c’est là qu’est le pouvoir essentiel »

Après avoir répondu à des questions concernant la sécurité, l’usage de LBD et la fracture territoriale, Gérard Collomb a été interrogé sur ses intentions concernant Lyon et la Métropole. Il a tout d’abord rappelé que « La Métropole de Lyon, c’est l’addition du Conseil général et de l’ancienne communauté urbaine, avec des pouvoirs extrêmement importants sur le quotidien des gens, puisqu’il y a à la fois l’économie, les transports, le logement, l’aménagement des espaces. C’est là qu’est le pouvoir essentiel. A partir de là, il y avait deux systèmes possibles puisque, comme il y avait un super pouvoir, il fallait qu’il y ait une élection au suffrage universel.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il semble que Mr Collomb ignore la loi qui interdit le cumul des mandats et limite le nombre de mandats de Maire.
Un élu ne peut être à la fois Maire et Président de la Métropole (loi MAPAM de 2014).
D’autre part et bien qu’ayant un an de moins, Mr Gérard Collomb devrait s’inspirer de la décision de Mr Jean-Paul Bret, et ne pas se représenter en 2020 à la mairie de Lyon.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


400 m² de bureaux/showroom aménagés vendus par Espace 39

nullValoris Real Estate assurait la commercialisation de ce bien situé au sein du programme Greenopolis, dans le 9e arrondissement de Lyon.


Lyon 2 : Sofidy annonce l’achat d’un immeuble rue de la République

Cette acquisition est réalisée pour le compte des épargnants de sa SCPI Immorente.


126.523 m² de bureaux placés à Lyon au 1er semestre

Avec le retour des grandes transactions, le premier semestre est jugé « satisfaisant » par JLL.


«Pouvoir construire l’avenir ensemble, à travers une collaboration régulière»

Loïc de Villard, directeur de l’agence de Lyon de CBRE, a récemment été nommé président de la FNAIM Entreprises. Nous évoquons avec lui le cap de son mandat, les relations qu’il entend entretenir avec la Métropole de Lyon, la situation du marché des bureaux lyonnais et l’impact de la crise sanitaire sur ce dernier.


Pour Grégory Doucet, Silex2 est « à la hauteur des enjeux du 21e siècle »

Le maire de Lyon avait, lors de la présentation du nouveau projet Part-Dieu, fait part de sa satisfaction quant à cette réhabilitation/extension.


Les mises en vente de logements neufs restent au plus bas à Lyon

nullLa fédération des promoteurs immobiliers de la région lyonnaise a présenté ses chiffres semestriels en matière de vente et de commercialisation de logements collectifs.


L’«hybridation», nouveau maître mot en matière d’immobilier de bureaux

Le retour progressif au bureau n’a pas éteint le débat toujours présent au sein des entreprises sur le rythme post-Covid en matière de télétravail. Plusieurs conseils en immobilier d’entreprise ont publié des études sur ce sujet.


Le marché de l’immobilier très actif au 1er semestre

null
A fin mai, 1.130.000 ventes de logements anciens étaient dénombrées sur 12 mois. Mais si les ventes augmentent, de nouvelles typologies de biens et zones géographiques sont prisées. A Lyon, la tendance des prix reste haussière.


L’OPCO de la construction en suspens

La décision du tribunal administratif de Paris du 29 juin a annulé l’arrêté d’agrément de Constructys, l’opérateur de compétences de la construction. La FFB réaffirme être en faveur d’un OPCO.


Archimed va prendre des surfaces sur 3 étages de Silex2

Covivio a indiqué, à l’occasion de la livraison de l’immeuble de grande hauteur, la signature d’un accord locatif avec ArchiMed, société d’investissement spécialisée dans les industries de la santé.


Bonne performance du marché de l’immobilier logistique au 1er semestre 2021

La demande placée atteignait à la fin du mois de juin 1,4 million de m², selon les chiffres dévoilés par Arthur Loyd Logistique.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.


Lyon 6 : Foncière Valaura Investissements acquiert un immeuble

Cet immeuble mixte situé dans le 6e arrondissement de Lyon développe une superficie de 2.000 m².


L’habitat participatif a tenu ses rencontres à Lyon

null
Lyon accueillait en fin de semaine les rencontres nationales de l’habitat participatif. L’occasion pour les élus de faire un point sur le développement de ce type d’habitat en France et dans la Métropole.


Lyon acte une hausse de taxe d’habitation sur les résidences secondaires

null
Le conseil municipal de Lyon a voté plusieurs délibérations portant sur des ajustements fiscaux, dont la hausse du taux de la taxe d’habitation de 20% à 60% pour les résidences secondaires.