Livraison du siège d’Opteven au Carré de Soie

L'immeuble a été réalisé par Cardinal dans le quartier du Carré de Soie.

Cardinal a livré à Opteven le nouvel immeuble de son siège social, situé au Carré de Soie. Ceci permettra au groupe, qui était précédemment locataire de ses locaux à Villeurbanne, de disposer de ses propres locaux. L’entreprise avait lancé le programme fin 2016, avec un appel à projet pour devenir, pour la première fois, propriétaire de ses bureaux. Dans le cahier des charges, il s’agissait ainsi d’édifier dans la région lyonnaise son siège social, qui comprendrait son plateau téléphonique d'assistance routière. La contrainte forte était le planning, puisque le premier bâtiment devait être livré pour fin 2019.

Cardinal dispose alors d'un terrain au Carré de Soie, où plus de 40.000 m² allaient être développés par le promoteur en logement et bureaux, après la réalisation du siège régional de Veolia quelques années plus tôt. « Vrai challenge alors que nous n'avions pas de permis de construire, pas encore de projet architectural à présenter, le choix de Cardinal s'est fait juste sur une intention, une volonté, une expérience et avec un désir fort, partagé me semble-t-il avec Opteven, de concevoir ensemble un bâtiment singulier, sur-mesure, adapté à l'entreprise», a expliqué Stéphane Rubi, DGD de Cardinal Promotion.

Co-construction

Le groupe met en avant un immeuble « pensé collectivement », et une co-construction entre tous les acteurs de cet ambitieux projet, qui va de l’architecte aux entreprises partenaires en passant par Opteven lui-même. Ici, le groupe a travaillé main dans la main avec Cardinal pour définir ses besoins et ses attentes en termes de rendu architectural et d'environnement de travail. « Opteven a su faire confiance à Cardinal et engager un dialogue constructif qui a permis de proposer la réalisation la plus en phase avec les enjeux et les spécificités de ses métiers », notent Cardinal et Opteven dans un communiqué.

« Pour faire face à la contrainte d'un terrain trapézoïdale et se jouer des vis-à-vis, les équipes d'architectes d'Atelier du Pont ont privilégié des bâtiments tout en courbes. Le résultat : la forme du bâtiment ondule pour libérer les vues et adoucir les volumes. Le rez-de-chaussée double hauteur ouvre des perspectives sur le jardin ; et des terrasses accessibles, tout en courbes elles aussi, sont aménagées dans les derniers étages », ajoutent-ils.

« Situé au cœur du Carré de Soie, ce projet est à géométrie variable avec des noyaux compactés au maximum au profit de grands espaces de travail traversants, libérés de toute structure. L'ondulation des façades et l'écriture des brise-soleils qui les protègent, créent des perspectives changeantes, des échappées visuelles, et révèlent un univers intérieur à la fois doux et spectaculaire. Les derniers étages sont sculptés dans la continuité des courbes de façades et libèrent de larges terrasses qui profitent de soleil et de calme à l'écart du bruit de la ville. Elles sont le support de nouvelles pratiques, de nouveaux usages dans le travail : réunions informelles, détente, relaxation, sport, agriculture», a précise l'architecte Philippe Croisier de l’Atelier du Pont.

Répondre aux attentes

Le siège d'Opteven voulait répondre aux attentes de la direction jusqu'aux salariés, qui ont été interrogés pour l'occasion. Celles-ci étaient spécifiques à leur mode de travail, avec des espaces aérés, modulables, agréables à vivre, pouvant s'adapter à la hausse des effectifs en saison estivale. « Le souhait de l'entreprise était également de répondre aux attentes des salariés en termes de bien-être et de cadre de travail, mais aussi d'être attractif pour les candidats. Les conditions particulières de travail sur les plateaux d'assistance ont en effet créé une réflexion sur toute une série d'espaces liés au bien-être, où l'on trouve une fois encore la signature Cardinal du ‘bien-vivre au travail’. Ainsi ont été pensés dans cet ensemble un jardin, des potagers partagés, des coins détente, cafétéria, salle de sport et autres propositions agrémentant la vie des usagers. Les espaces de travail sont aérés et ouverts, modulables mais non-cloisonnés», notent Cardinal et Opteven.

Prendre en compte le bien-être

Ce nouveau siège, qui prend en compte le bien-être et qui est intégré dans un quartier dynamique avec commerces, restaurants, et transports en commun permet ainsi d'augmenter l'attractivité de l'entreprise auprès des candidats. Ses campagnes de recrutement pourront être réduites, surtout en période estivale, et les « saisonniers » seront fidélisés plus facilement.

« Dans la vie de notre entreprise, un projet comme celui-ci marque, incontestablement, un nouvel élan, une nouvelle étape dans notre développement. Dans nos métiers, la qualité de service, quelque fois dans l'urgence, 24 heures sur 24, tous les jours, est une caractéristique d'Opteven, et nécessite un environnement de travail de qualité pour que chaque salarié se sente bien à son poste. Ce nouveau bâtiment se devait d'être à notre image, une construction moderne, dynamique, esthétique, responsable, et soucieuse du bien-être de nos salariés. Le projet a été parfaitement mené par des équipes très professionnelles qui ont travaillé en confiance dans un bel esprit de coopération. C'est une très belle réussite et nous sommes tous très fiers de cette réalisation. », a conclu Jean-Matthieu Biseau, PDG d'Opteven.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Patriarca vise un doublement de chiffre d’affaires dans les cinq ans

null
Le groupe basé à Chassieu et intervenant dans toute la France, vient de mettre en place un nouvel MBO qui va lui permettre de changer de dimension. Première offensive de cette nouvelle stratégie : la mise en place d’un nouveau véhicule d’investissement avec Omnes.


200.000 m² disponibles à 6 mois dans la région, selon EOL

Le spécialiste a fait un point sur l’immobilier logistique en région Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier logistique : demande placée en hausse logique au 1er trimestre

Arthur Loyd Logistique a fait état d’un rattrapage de la demande placée, après un premier trimestre 2020 affecté par la crise sanitaire.


Part-Dieu : vente à investisseur de 326 m² de locaux commerciaux

null
Valoris Real Estate a fait part d’une récente vente à investisseur dans ce secteur du troisième arrondissement de Lyon.


Lyon 3 : vente de 1.000 m ² de bureaux dans le Britannia

Cet immeuble est situé dans le 3e arrondissement de Lyon, à l’immédiate proximité du centre commercial de la Part-Dieu.


Lyon 1 : Lipstick Architecture s’installe sur 281 m²

null
NAI Kyrios a communiqué l’une de ses dernières transactions.


Corbas : prise à bail d’une plateforme logistique par le groupe La Poste

La transaction a été finalisée par le département industriel & logistique de Cushman & Wakefield.


Ile-de-France : demande placée en baisse de 30% au 1er trimestre

Immostat a communiqué ce jeudi ses chiffres sur la demande placée francilienne en bureaux.


Le Parhelion (ex-Septen) accueille ses premiers locataires

nullL’ancien siège villeurbannais du Septen, avenue Dutrievoz, a subi une rénovation lourde de la part de son nouveau propriétaire. Livré en novembre, le bâtiment de 14.000 m² vient d’accueillir ses premiers locataires.


Ideal Formation preneur de 1.824 m² à Saint Quentin Fallavier

C’est NAI Kyrios qui a installé la société.


Part-Dieu Central : Delsol Avocats accompagne Deskeo

Dans le cadre de son partenariat avec Dentressangle, le spécialiste du flex office a été accompagné pour l’exploitation de cet immeuble situé dans le quartier central des affaires de Lyon.


DCB International se sépare de Fireworks à Rillieux-la-Pape

null
Le groupe a annoncé mercredi avoir signé il y a plus d’une semaine la vente de ce programme immobilier tertiaire à Foncière Magellan.


Vienne : une SCPI acquiert le Pôle Emploi de l’Espace Saint Germain

Cap Foncières et Territoires a acheté le Pôle Emploi de l’Espace Saint Germain, a indiqué l’un des conseils, Sorovim.


Villeurbanne : Bel Air Camp lance son coworking d’ateliers

nullLa structure lance un appel à candidature afin d’accueillir, dans son bâtiment Bel Air Industrie, des artisans innovants, startups industrielles, logisticiens et e-commerçants.


Lyon 7 : Ref’R prend à bail des bureaux

Rudigoz & Associés accompagnait la société dans sa recherche de bureaux à la location.