Synergies en faveur d’une renégociation de la PPI

Le groupe a dénoncé dans un communiqué « le mépris de l’exécutif métropolitain pour les communes de la Métropole ».

Nombre de maires de la Métropole de Lyon se sont récemment exprimés au sein d’une tribune transpartisane intitulée « Métropole de Lyon : et si on arrêtait la casse ? ». Celle-ci réclamait une gouvernance métropolitaine moins verticale et plus équilibrée, tournée vers les communes et les citoyens, mais aussi une révision de la loi MAPTAM pour assurer la représentation de toutes les communes au sein de la Métropole de Lyon.

Synergies, groupe d’opposition au sein du conseil de la Métropole, fait partie des signataires du texte. Un tiers des maires et une grande partie des conseillers métropolitains et municipaux signataires en sont membres. Le mouvement défend en effet «de longue date la place des communes et des territoires au sein du Conseil de la Métropole et réclame depuis l’origine une adaptation de la loi MAPTAM afin d’assurer la pérennité de la Métropole, dont le développement ne peut conduire à une dilution des communes au mépris des citoyennes et des citoyens », rappelle le groupe dans un communiqué.

Il souligne que le combat pour une « Métropole des communes et des citoyens – à mille lieues d’une Métropole centralisée et segmentée qui se méfie des maires et se défie des citoyens – est partagé par le plus grand nombre, au-delà de toute référence à des étiquettes politiques ou à des attaches partisanes ». Pour faire évoluer la programmation pluriannuelle des investissements, l’ensemble des 5 groupes d’opposition, qui représentent 66 conseillères et conseillers métropolitains sur 150, ont écrit au président Bruno Bernard le 12 juillet dernier afin de réclamer sa renégociation avec les communes. Ceci vise à ce que des projets de proximité priorisés par les maires puissent sortir de terre, au bénéfice des habitants.

Or, « ce courrier est à ce jour resté sans réponse, ce que nous regrettons car cela marque une nouvelle fois le mépris de l’exécutif métropolitain pour les communes de la Métropole », regrette le groupe politique.

Annulation de la « Conférence métropolitaine »

Autre élément négatif majeur : l’annulation de la « Conférence métropolitaine ». Ce qui n’a pas manqué de susciter l’ire de Synergies. « Ce mépris a également été témoigné par l’annulation de la conférence métropolitaine, instance qui réunit l’ensemble des maires, initialement convoquée le 20 septembre 2021. Annulation que nous regrettons vivement car cette réunion aurait pu être l’occasion pour de nombreux maires d’interpeller le Président de la Métropole et de réclamer la renégociation de la PPI métropolitaine.»

Le groupe indique avoir « engagé les démarches, en tant que collectif de 45 maires, pour saisir le Président de la Métropole d’une demande d’inscription à l’ordre du jour de la prochaine réunion de la conférence métropolitaine, pour avis, de la programmation pluriannuelle des investissements 2021 – 2026, en particulier de la liste de l'intégralité des projets retenus ainsi que les montants individualisés pour leur réalisation (en mentionnant les communes concernées) ». Et ce conformément à un article du règlement intérieur de la Métropole.

« Nous ne doutons pas que, dans un souci de cohérence avec ses engagements et de transparence au regard des enveloppes financières, le président de la Métropole accèdera à cette demande en réunissant au plus vite la Conférence métropolitaine pour débattre de cette PPI et, nous l’espérons, engager sa renégociation », a indiqué la Métropole.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le Pôle Habitat FFB veut des «politiques durablement entreprenantes»

nullLa convention nationale 2022 de la fédération se tenait ce jeudi.


Le chantier de réhabilitation des universités des quais Berthelot livré

Les bâtiments du site universitaire des quais ont fait l’objet d’un vaste programme de réhabilitation depuis 2014.


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Joris Duquoc devient directeur Auvergne-Rhône-Alpes de Linkcity

Celui qui avait rejoint Linkcity il y a 8 ans, en 2014, a désormais la responsabilité du développement et des activités depuis les implantations de la région.


Comment l’arrivée du métro transforme les hôpitaux Sud

nullUne visite du chantier du futur pôle multimodal était organisée ce mercredi. L’occasion pour Anne Decq-Garcia, la directrice du groupement hospitalier Lyon Sud d’expliquer la mue profonde pour l’établissement.


Lyon 2 : Sofidy acquiert deux boutiques en Presqu’île

Ces actifs sont situés rue Victor Hugo. Ils ont été achetés pour le compte de la SCPI investie en murs de commerces Immorente 2 et d’un fonds dédié institutionnel.


Les artisans décrivent un rythme de travail intense qui génère de la fatigue

La CAPEB a fait part des résultats de la 8e édition du baromètre ARTI Santé BTP.


Lyon 6 : ICMMS acquiert 812 m² de bureaux

Brice Robert Arthur Loyd a fait état de ses transactions au titre du mois d’avril.


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Le bâtiment tient, mais…

nullLa fédération française du bâtiment (FFB) a, en cours de semaine, fait part, lors d’une conférence de presse, des derniers chiffres du secteur. Si ce dernier, globalement, tient, l’organisation espère pouvoir faire avancer certaines problématiques récurrentes lors des assises du bâtiment.


« Le lieu est emblématique. L’espace, il manque »

nullPhilippe Valentin est le président de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne. Nous évoquons avec lui la nouvelle édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon.


« Un cap de 25 sites Newton Offices d’ici 2025 »

Guillaume Pellegrin est le président fondateur de Newton Offices. Après une première implantation à Lyon Gorge-de-Loup, l’entité se développe sur Limonest, avec l’édification par DCB International d’un immeuble de 12.000 m², « Lime », dont la première pierre va être posée ce jeudi 16 juin. Nous évoquons avec lui le développement et les ambitions du groupe.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Première pierre de « Ginkgo » dans le 7e arrondissement de Lyon

nullGrandLyon Habitat a posé il y a une dizaine de jours la première pierre de ce programme résidentiel de 83 logements.


Genas : un institutionnel acquiert un entrepôt de 4.450 m²

Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.