Synergies en faveur d’une renégociation de la PPI

Le groupe a dénoncé dans un communiqué « le mépris de l’exécutif métropolitain pour les communes de la Métropole ».

Nombre de maires de la Métropole de Lyon se sont récemment exprimés au sein d’une tribune transpartisane intitulée « Métropole de Lyon : et si on arrêtait la casse ? ». Celle-ci réclamait une gouvernance métropolitaine moins verticale et plus équilibrée, tournée vers les communes et les citoyens, mais aussi une révision de la loi MAPTAM pour assurer la représentation de toutes les communes au sein de la Métropole de Lyon.

Synergies, groupe d’opposition au sein du conseil de la Métropole, fait partie des signataires du texte. Un tiers des maires et une grande partie des conseillers métropolitains et municipaux signataires en sont membres. Le mouvement défend en effet «de longue date la place des communes et des territoires au sein du Conseil de la Métropole et réclame depuis l’origine une adaptation de la loi MAPTAM afin d’assurer la pérennité de la Métropole, dont le développement ne peut conduire à une dilution des communes au mépris des citoyennes et des citoyens », rappelle le groupe dans un communiqué.

Il souligne que le combat pour une « Métropole des communes et des citoyens – à mille lieues d’une Métropole centralisée et segmentée qui se méfie des maires et se défie des citoyens – est partagé par le plus grand nombre, au-delà de toute référence à des étiquettes politiques ou à des attaches partisanes ». Pour faire évoluer la programmation pluriannuelle des investissements, l’ensemble des 5 groupes d’opposition, qui représentent 66 conseillères et conseillers métropolitains sur 150, ont écrit au président Bruno Bernard le 12 juillet dernier afin de réclamer sa renégociation avec les communes. Ceci vise à ce que des projets de proximité priorisés par les maires puissent sortir de terre, au bénéfice des habitants.

Or, « ce courrier est à ce jour resté sans réponse, ce que nous regrettons car cela marque une nouvelle fois le mépris de l’exécutif métropolitain pour les communes de la Métropole », regrette le groupe politique.

Annulation de la « Conférence métropolitaine »

Autre élément négatif majeur : l’annulation de la « Conférence métropolitaine ». Ce qui n’a pas manqué de susciter l’ire de Synergies. « Ce mépris a également été témoigné par l’annulation de la conférence métropolitaine, instance qui réunit l’ensemble des maires, initialement convoquée le 20 septembre 2021. Annulation que nous regrettons vivement car cette réunion aurait pu être l’occasion pour de nombreux maires d’interpeller le Président de la Métropole et de réclamer la renégociation de la PPI métropolitaine.»

Le groupe indique avoir « engagé les démarches, en tant que collectif de 45 maires, pour saisir le Président de la Métropole d’une demande d’inscription à l’ordre du jour de la prochaine réunion de la conférence métropolitaine, pour avis, de la programmation pluriannuelle des investissements 2021 – 2026, en particulier de la liste de l'intégralité des projets retenus ainsi que les montants individualisés pour leur réalisation (en mentionnant les communes concernées) ». Et ce conformément à un article du règlement intérieur de la Métropole.

« Nous ne doutons pas que, dans un souci de cohérence avec ses engagements et de transparence au regard des enveloppes financières, le président de la Métropole accèdera à cette demande en réunissant au plus vite la Conférence métropolitaine pour débattre de cette PPI et, nous l’espérons, engager sa renégociation », a indiqué la Métropole.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Dagneux : T2M Déménagement acquiert 448 m² de locaux

La société a fait appel à Valoris Real Estate pour l’acquisition de ces nouveaux locaux d’activités au sein du parc d’activités le Cot’parc.


Patriarca à l’œuvre sur le PUP Duvivier

nullC’est une option peu courante en centre-ville que le promoteur Patriarca met en œuvre sur le PUP Duvivier à Lyon 7e. Son immeuble, le New-Worker associe locaux d’activités et bureaux, comme l’avait déjà fait précédemment son confrère Duval.


Un crématorium animalier réalisé par em2c à Saint-Laurent de Mure

Il s’agit là du 1er crématorium animalier du Rhône, qui va permettre de créer 15 emplois. Le bâtiment développera 1.700 m² de SDP.


« Nous avons un méta projet, le projet de la ‘Métropole harmonieuse’ »

nullOlivier Bianchi est maire de Clermont Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole. Nous évoquons avec lui la méthode qui a permis de mettre au point et voter en décembre une programmation pluriannuelle des investissement sur 10 ans. Nous échangeons plus largement, avec lui, sur l’organisation de la 4e Métropole d’Auvergne-Rhône-Alpes, et les enjeux de celle-ci.


5 villes d’Auvergne dépassent les 500 ventes en 2021

Clermont-Ferrand, Vichy, Montluçon, Aurillac et Chamalières sont les villes qui ont été les plus actives de 2021 en termes de transactions, selon la FNAIM.


Un marché de l’investissement immobilier au-dessus du milliard d’euros à Lyon en 2021

C’est ce qui ressort des chiffres émanant du bilan en matière d’investissement immobilier à Lyon présenté vendredi par la FNAIM Entreprises.


Projet Sollys : l’îlot Santé & Bien-être est livré

Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 décembre par les équipes de Linkcity Sud-Est et Bouygues Bâtiment Sud-Est. Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 […]


Locaux d’activités en région lyonnaise : +11% de demande placée en 2021


383.426 m² ont été placés sur ce type d’actifs. Face à une demande qui est restée forte l’an dernier, le marché reste pénalisé par son caractère sous-offreur.


Immobilier logistique : moins de 300.000 m² placés en 2021 à Lyon

C’est le constat tiré par la FNAIM Entreprises, qui a dévoilé ce vendredi les chiffres compilés par le CECIM.


Net rebond du marché des bureaux en 2021 à Lyon

La FNAIM Entreprises a fait part ce vendredi de son bilan 2021 de l’immobilier d’entreprise en région lyonnaise. La demande placée en bureaux a progressé de 33 % à 291.965 m² l’an dernier.


Vinci Immobilier vise le zéro artificialisation nette à l’horizon 2030

null
Le groupe, qui compte parmi les leaders de la promotion immobilière en France, s’est engagé ce jeudi sur cet objectif.


Réhabilitation des centres-villes : Nexity signe un partenariat avec Meridiam

Cet accord porte sur l’accompagnement des collectivités dans la réhabilitation des centres-villes en France.


Immobilier : des records en 2021, mais des incertitudes pour 2022

nullLa FNAIM a retracé une immobilière marquée par un record de ventes et de prix. Mais des incertitudes pèsent sur 2022, et notamment du point de vue des élections, des taux, et de l’impact de la rénovation énergétique.


Immobilier logistique : demande placée de 3.596.264 m² en 2021

JLL a commenté les chiffres du segment, marquée par une année record et une forte activité sur le segment des entrepôts de taille moyenne, de 10.000 m² à 20.000 m².


L’immeuble Rayas proposé à la location en Presqu’île

nullLes surfaces sont commercialisées par Valoris Real Estate.