Un recul « inquiétant » de la production tertiaire en Ile de France

Selon DTZ, la production d’immobilier tertiaire s’accentue et atteint un seuil critique.

Selon DTZ, qui a publié jeudi deux études, l’une sur les transactions majeures de bureaux en Ile-de-France en 2010 et l’autre sur la production neuve de bureaux supérieurs à 5 000 m², le marché des bureaux en Ile-de-France a progressé de 15% d’une année sur l’autre. Le volume de transactions a ainsi atteint 2 160 500 m².

Un tiers de ce total concerne des grandes surfaces : 73 transactions ont été réalisées pour des surfaces de plus de 5.000 m², soit un total de 785 500 m². La moyenne des surfaces est malgré tout orientée à la baisse sur ce type de biens, en dépit d’une hausse des transactions : 10400 m² contre 13400 en 2009.

Une « recentralisation » des transations

La crise, qui avait permis un réajustement à la baisse des valeurs locatives en 2009, a contribué au retour des investisseurs vers les marchés centraux et établis. Paris a ainsi concentré l’an dernier 35% des transactions de plus 5 000 m² signées en Ile-de- France, soit une part de marché record depuis 2000.

Malgré tout ce sont les arrondissements périphériques de la capitale qui ont accueilli les transactions les plus importantes de la région Ile-de-France. « Coté valeurs locatives, la médiane des loyers, en repli de 22% en 2009, est de nouveau orientée à la hausse (+7%) pour atteindre 350 €/m²/an en 2010 » indique ainsi DTZ.

« En 2011, les entreprises vont demeurer actives sur le marché francilien. Certaines ont même des projets d’une envergure rare sur des opérations clés en main, favorisant le bien-être de leurs salariés et le respect des contraintes environnementales » indique Thierry Laborderie, Directeur du Pôle Utilisateurs. « En revanche, les utilisateurs à la recherche de surfaces neuves de qualité disponibles immédiatement ou dans les 12 prochains mois risquent de devoir différer leurs projets ou de s’intéresser aux mêmes immeubles. Nous avons là les conditions requises pour l’émergence d’un marché à deux vitesses » prédit-il.

Un risque de pénurie ?

Avec cette ‘recentralisation’ des transactions, le marché de la seconde main explose, avec 42% de la demande placée en 2010, contre un ratio moyen de 30% sur les dix dernières années. La conséquence d’un tel phénomène est notamment le risque de pénurie qui se rapproche peu à peu, du fait notamment de la production de bureaux sera limitée dans les 24 mois à venir. La reprise économique ne s’est pas accompagnée d’une reprise des mises en chantier, lesquelles ont reculé depuis deux ans, avec notamment une division par deux des livraisons de bureaux en 2010 par rapport à 2009.

DTZ, qui prévoit une quasi stabilité des livraisons en 2011, tire du coup la sonnette d’alarme : « il faut maintenant qu’une relance plus soutenue des chantiers intervienne pour assurer un renouvellement suffisant de l’offre et être en capacité de répondre à une demande des grandes entreprises qui se raffermit » précise le conseil en immobilier d’entreprise.

«La pénurie de bureaux neufs que nous annoncions depuis quelques trimestres se confirme et la situation s’aggrave. Sans une relance significative des mises en chantier, le marché pourrait mécaniquement se ralentir à moins que les entreprises se reportent sur des opérations locatives en clés en main » s’inquiète pour sa part Magali Marton, Head of CEMEA Research.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La neutralité carbone visée pour les bureaux de JLL à horizon 2030


Le conseil en immobilier d’entreprise a fait cette annonce à l’occasion de la Climate Week.


Corbas : FGEN prend 1.730 m²

La société s’installe dans ce local d’activité situé sur un terrain de 3.600 m².


L’impact de la Covid-19 pèse sur les foncières commerciales

L’augmentation de capital de 3,5 milliards d’euros annoncée mercredi par Unibail-Rodamco-Westfield a ravivé les craintes concernant l’impact du Covid-19 sur le secteur de l’immobilier commercial.


La Banque de France étudie la macroéconomie du télétravail

Dans sa dernière note publiée en cours de semaine dernière, la Banque de France a voulu se pencher sur les conséquences macro-économiques du développement du télétravail.


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Hertz prend à bail 1.091 m² de locaux d’activités à Gerland


Valoris Real Estate a annoncé installer à la location la société Hertz dans un local industriel de 1.091 m² dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.


Saint-Priest : JSC France prend à bail un local d’activité de 780 m²

EOL est intervenu en tant que conseil des deux parties.


Le président de la Métropole s’est rendu mardi dans la Vallée de la Chimie

Il était accompagné des différents maires du secteur, afin d’évoquer les principaux projets sur le territoire.


«Le télétravail est une bonne chose pour Roanne»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Selon lui, une proportion plus importante de télétravailleurs devrait bénéficier au bassin roannais.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


La Compagnie Foncière Lyonnaise acquiert le Cubiik


Vinci Immobilier et la compagnie ont signé la vente en l’état futur d’achèvement de l’immeuble en construction à Gerland, dans le septième arrondissement de Lyon.