Un recul « inquiétant » de la production tertiaire en Ile de France

Selon DTZ, la production d’immobilier tertiaire s’accentue et atteint un seuil critique.

Selon DTZ, qui a publié jeudi deux études, l’une sur les transactions majeures de bureaux en Ile-de-France en 2010 et l’autre sur la production neuve de bureaux supérieurs à 5 000 m², le marché des bureaux en Ile-de-France a progressé de 15% d’une année sur l’autre. Le volume de transactions a ainsi atteint 2 160 500 m².

Un tiers de ce total concerne des grandes surfaces : 73 transactions ont été réalisées pour des surfaces de plus de 5.000 m², soit un total de 785 500 m². La moyenne des surfaces est malgré tout orientée à la baisse sur ce type de biens, en dépit d’une hausse des transactions : 10400 m² contre 13400 en 2009.

Une « recentralisation » des transations

La crise, qui avait permis un réajustement à la baisse des valeurs locatives en 2009, a contribué au retour des investisseurs vers les marchés centraux et établis. Paris a ainsi concentré l’an dernier 35% des transactions de plus 5 000 m² signées en Ile-de- France, soit une part de marché record depuis 2000.

Malgré tout ce sont les arrondissements périphériques de la capitale qui ont accueilli les transactions les plus importantes de la région Ile-de-France. « Coté valeurs locatives, la médiane des loyers, en repli de 22% en 2009, est de nouveau orientée à la hausse (+7%) pour atteindre 350 €/m²/an en 2010 » indique ainsi DTZ.

« En 2011, les entreprises vont demeurer actives sur le marché francilien. Certaines ont même des projets d’une envergure rare sur des opérations clés en main, favorisant le bien-être de leurs salariés et le respect des contraintes environnementales » indique Thierry Laborderie, Directeur du Pôle Utilisateurs. « En revanche, les utilisateurs à la recherche de surfaces neuves de qualité disponibles immédiatement ou dans les 12 prochains mois risquent de devoir différer leurs projets ou de s’intéresser aux mêmes immeubles. Nous avons là les conditions requises pour l’émergence d’un marché à deux vitesses » prédit-il.

Un risque de pénurie ?

Avec cette ‘recentralisation’ des transactions, le marché de la seconde main explose, avec 42% de la demande placée en 2010, contre un ratio moyen de 30% sur les dix dernières années. La conséquence d’un tel phénomène est notamment le risque de pénurie qui se rapproche peu à peu, du fait notamment de la production de bureaux sera limitée dans les 24 mois à venir. La reprise économique ne s’est pas accompagnée d’une reprise des mises en chantier, lesquelles ont reculé depuis deux ans, avec notamment une division par deux des livraisons de bureaux en 2010 par rapport à 2009.

DTZ, qui prévoit une quasi stabilité des livraisons en 2011, tire du coup la sonnette d’alarme : « il faut maintenant qu’une relance plus soutenue des chantiers intervienne pour assurer un renouvellement suffisant de l’offre et être en capacité de répondre à une demande des grandes entreprises qui se raffermit » précise le conseil en immobilier d’entreprise.

«La pénurie de bureaux neufs que nous annoncions depuis quelques trimestres se confirme et la situation s’aggrave. Sans une relance significative des mises en chantier, le marché pourrait mécaniquement se ralentir à moins que les entreprises se reportent sur des opérations locatives en clés en main » s’inquiète pour sa part Magali Marton, Head of CEMEA Research.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Corbas : DCB Logistics développe une messagerie sur deux étages

nullValoris Real Estate est en charge de la commercialisation de ce nouveau projet.


Les centres commerciaux supérieurs à 10.000 m² devraient rouvrir le 19 mai

Certaines mesures déjà en place resteront en vigueur jusqu’à la mi-mai.


La Ville et l’UMIH anticipent la réouverture des terrasses

La Ville de Lyon a fait un point jeudi sur les réouvertures des terrasses. La collectivité travaille depuis plusieurs semaines avec l’UMIH.


Foncière Magellan acquiert le K-Ouest

Cette acquisition a été réalisée pour le compte de l’un de ses véhicules d’investissement, a indiqué Brice Robert Arthur Loyd, qui était conseil de l’opération.


Un département logistique urbaine créé chez Arthur Loyd Logistique

Erick Schiller va prendre la direction de cette nouvelle équipe.


2.5 M€ dédiés à des acteurs économiques et des réseaux d’accompagnement

La Métropole de Lyon poursuit la transformation de son territoire aux côtés des acteurs économiques pour accélérer la transition écologique et sociale sur son territoire.


Saint-Priest: prise à bail d’un local d’activité

NAI Kyrios a communiqué l’une de ses dernières transactions.


Lyon 9 : Poste Immo loue des surfaces de bureaux et d’activités

Cette location a été réalisée sur le parc Gorge de Loup.


Corbas : Transports Breger & Cie prend à bail 2.809 m²

Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses dernières transactions.


Estrablin : em2c réalise 3.000 m² de locaux mixtes pour Marchal

Le promoteur en immobilier d’entreprise a communiqué sur la construction d’un site de fabrication dans cette commune du Nord Isère.


Lyon 3 : transaction dans le Millenium

NAI Kyrios était conseil dans cette transaction.


Villeurbanne : cession de bureaux place Grandclément

nullRudigoz & Associés accompagnait Lyon Immeubles Vendôme dans cette transaction.


Saint-Martin-d’Hères : Lyon Immeubles Vendôme cède des bureaux

Rudigoz & Associés a accompagné la structure dans le cadre de la cession d’un actif.


« Une certaine résilience de l’immobilier tertiaire à Lyon »

Benoît de Fougeroux est le président de la FNAIM Entreprises de Lyon. Nous évoquons avec lui les grandes tendances du premier trimestre en matière d’immobilier d’entreprise. Si le marché des bureaux est stable par rapport au premier trimestre 2020, l’industriel affiche pour sa part une certaine dynamique.


6e Sens Immobilier va éco-rénover la «Halle Caoutchouc»

Le groupe immobilier et Lyon Confluence ont signé l’acte de vente relatif à cette halle de 4.100 m² situé au sud de l’ancien marché-gare de Lyon.