Ce que va changer la réforme de l’urbanisme

Benoist Apparu a récemment présenté la réforme de l’urbanisme. Plusieurs mesures s’en dégagent comme l’augmentation de la surface de construction nécessaire au dépôt d’un permis de construire, la fin de la dégressivité des plus-values sur les terrains à bâtir, et la hausse de l'amende contre les recours abusifs.

Elle était attendue depuis un certain temps par les professionnels : la réforme de l’urbanisme a été présentée par Benoist Apparu il y a quelques jours. Cette simplification du code de l’urbanisme se traduit par plusieurs mesures marquantes, parmi les 70 présentées. Quatre ordonnances devraient ainsi être présentées en conseil des ministres d’ici à la fin septembre. Voici quelques-unes des principaux changements à venir :

Surface minimale pour le dépôt d’un permis de construire augmentée

La réforme devrait se traduire par un assouplissement de règles d’extension des bâtiments. Auparavant, au-delà d’une extension supérieure à 20m², le propriétaire était obligé de faire une demande de permis de construire. Désormais, seule une déclaration préalable sera nécessaire sous 40m² d’extension.

La SHON et la SHOB au placard

La Surface hors d’œuvre nette et la Surface hors d’œuvre brute ont vécu. Il faudra désormais parler de surface de plancher des constructions. L’épaisseur des murs extérieurs ne sera plus prise en compte, ce qui permettra de ne pas pénaliser les propriétaires ayant réalisé une isolation de leur maison ou appartement. Ceci va accroitre la constructibilité de 10%.

La fin de la dégressivité de l'imposition sur la plus-value

La fiscalité sur les terrains non bâtis sera bientôt identique au fil du temps. Les terrains non bâtis bénéficiaient jusqu’alors d’une fiscalité avantageuse au bout de 5 ans, avec un abattement de 10 % par an après ce terme, ce qui se traduisait par une exonération totale de la plus-value au bout de 15 ans. Ce ne sera bientôt plus le cas, et les biens vendus au bout de 5 ou 15 ans devraient engendrer une plus-value identique. La mesure devrait s’appliquer en 2013. D’ici là, les propriétaires bénéficiant de ce régime pourraient bien réfléchir à une vente de leur bien. Cette mesure pourrait en tout cas nécessairement avoir un impact sur le marché des terrains à bâtir.

Lutter contre les recours abusifs

Jusqu’ici, l’amende pour recours excessif était de 3000 euros. Celle-ci sera revue à la hausse, face à l’avalanche de recours excessifs contre permis de construire qui a abouti ces dernières années, à de véritables chantages au permis de construire, paralysant en outre l’urbanisme dans plusieurs régions.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Projet Sollys : l’îlot Santé & Bien-être est livré

Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 décembre par les équipes de Linkcity Sud-Est et Bouygues Bâtiment Sud-Est. Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 […]


Vinci Immobilier vise le zéro artificialisation nette à l’horizon 2030

null
Le groupe, qui compte parmi les leaders de la promotion immobilière en France, s’est engagé ce jeudi sur cet objectif.


Réhabilitation des centres-villes : Nexity signe un partenariat avec Meridiam

Cet accord porte sur l’accompagnement des collectivités dans la réhabilitation des centres-villes en France.


Worldskills France 2022 : Vicat partenaire métiers

La phase 2 des finales nationales se déroule du 12 au 15 janvier à Lyon. Le groupe va fournir, dans ce cadre, tous types de produits.


«Un état mixte où on est à la fois locataire et propriétaire»

Mireille Vernerey est la présidente d’OGIC. Nous évoquons avec elle deux nouvelles solutions d’accession progressive à la propriété immobilière développées par le promoteur.


Le rebond de la construction de logements se poursuit

null
Le nombre de mises en chantier est désormais assez supérieur aux 12 mois précédant le premier confinement. Cette dynamique observée au niveau national est également sensible en Auvergne-Rhône-Alpes.


Le promoteur montpelliérain GGL s’implante dans la région

Aménageur et promoteur né à Montpellier il y a quarante ans, le groupe GGL a initié il y a deux ans une politique de conquête territoriale qui l’amène naturellement à envisager le secteur Rhône-Alpes. Deux projets sont déjà bien avancés au sein du pôle économique Techlid.


«Nous créons le lien entre investisseurs et promoteurs »

Mathieu Descout est président de Novaxia Investissement. Nous évoquons avec lui l’activité de la société de gestion, qui opère dans le recyclage urbain.


Vincent Davy, nouveau président de la FPI Alpes

nullLe directeur régional de Credit Agricole Immobilier succède à Oliver Gallais, qui présidait la FPI Alpes depuis presque 9 ans.


BLB Constructions devient Demathieu Bard Bâtiment Sud-Est

nullLe groupe basé à Villeurbanne a annoncé entamer une démarche d’uniformisation de ses entités et filiales.


Villefranche Beaujolais Saône : lancement du projet « Beau Parc »

nullSitué sur la commune d’Arnas, ce lancement constitue le plus grand projet de développement économique de la communauté d’agglomération.


Un comité local lancé en faveur de la jeunesse et de l’emploi

Ce comité a été lancé lundi en présence d’élus et de professionnels.


1e pierre d’un Intermarché au sein de la résidence «Le Liberty»

Le commerce s’implantera en rez-de-chaussée de la future résidence en cours de réalisation à Pierre-Bénite.


La FFB demande une mesure fiscale exceptionnelle

La fédération a été reçue par le ministre du Budget à Bercy, mardi matin.


Logement : forte hausse des permis de construire sur un an

null
468.000 logements ont été autorisés à la construction, soit 71.200 de plus qu’au cours des douze mois précédents. La hausse est ainsi de 17,9%. Sur 3 mois, les logements commencés sont, eux, en progression de 6%. La tendance s’observe aussi en Auvergne-Rhône-Alpes.