Lyon, 23ème ville la plus chère au monde

UBS vient de publier via sa division Wealth Management Research le palmarès des villes plus onéreuses au monde. Genève arrive en troisième position, aidé par la cherté du franc.

La cherté du franc suisse par rapport au dollar rend les villes suisses plus chères. C’est en substance la conclusion que l’on peut tirer de la dernière étude publiée par UBS Wealth Management Research sur les villes plus onéreuses au monde. En effet, deux villes suisses, à savoir Zurich et Genève, sont sur le podium de ce classement, où Oslo arrive néanmoins en première position. Lyon arrive pour sa part en 23ème position, derrière des villes comme New York, Sydney, Londres ou Tokyo, mais devant Rome, Madrid, Hong-Kong ou encore Los Angeles.

« Les villes américaines étudiées présentent actuellement un niveau de prix inférieur aux années précédentes » indique d’ailleurs UBS. Si bien que Paris est actuellement plus cher que toutes les villes des Etats-Unis.

Le dollar en berne

« Les économistes d'UBS justifient en grande partie ce recul par la dépréciation du dollar US face aux autres monnaies » indique la Banque suisse. L’effet devises joue d’ailleurs à plein. Le premier du classement, Oslo, a ainsi bénéficié à plein de l’appréciation de la couronne norvégienne (+21%).

En termes de pouvoir d’achat, Lyon est mieux placée que Paris, pointant au 22°rang, alors même que la capitale ne se classe que 28° au regard de ce critère. Côté salaire,  la deuxième aire urbaine française est un peu moins bien placée, et s’avère 25° du classement établi par UBS Wealth Management. Paris ne pointe qu’une place au-dessus (24°), alors que les salariés de Nairobi, de Manille et de Mumbai en Inde ont quant à eux les rémunérations les moins élevées des 73 villes étudiées.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Et Lyon est 23ième. C’est une bonne nouvelle ! Mais on peut mieux faire. Encore un effort et nous rattraperons un jour Paris. Bien sur, ce jour-là, Lyon ne sera plus Lyon, mais on s’en fout. Ce qui compte avant tout, c’est le pognon !! (Hé ! hé !)

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNSafer appelle à la préservation du foncier agricole

La fédération nationale des Safer attend un renouvellement des générations en favorisant l’émergence de nouvelles solutions pour permettre concrètement les installations.


Un ralentissement désormais jugé « probable » par la FNAIM

nullC’est ce que révèle la dernière note de conjoncture publiée au titre du mois de mai par la fédération portant sur le marché immobilier.


Baisse marquée des prix dans les arrondissements de l’hypercentre de Lyon


LPI-Seloger a fait part il y a quelques jours de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier.


Saint-Étienne, plus forte hausse des prix de l’immobilier régionale en 2021


Les Notaires de France ont fait part en fin de semaine de leur note de conjoncture immobilière, qui compilait les données de l’année dernière arrêtées à fin décembre. En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix ont flambé à Saint-Étienne et Clermont, mais sont en hausse plus mesurée à Lyon et Grenoble.


Le 2e et le 6e, arrondissements les plus chers de Lyon

nullLyon, qui affiche un prix médian de 5.060€ le m², voit des variations de prix importantes suivant les arrondissements.


Vente de plus de 30 millions d’euros sur la rive française du lac Léman

Barnes Léman a réalisé la vente de ce dossier exceptionnel, mené en collaboration avec le cabinet parisien d’avocats Cohen Amir-Aslani.


Immobilier : l’attrait confirmé pour la grande couronne lyonnaise

L’augmentation des prix médians des appartements et des maisons dans le Rhône surpasse celle de Lyon. L’attrait pour la périphérie, déjà perceptible en 2020, s’est confirmé en 2021.


2021, année record pour l’immobilier dans le Rhône

nullLa Chambre des notaires du Rhône a présenté ce mardi les chiffres des marchés immobiliers dans le département au titre de l’année 2021. Les prix et les volumes étaient orientés en nette hausse à Lyon, mais aussi en deuxième couronne.


Baisse des transactions au premier trimestre, selon Laforêt

nullLe réseau d’agences franchisées a fait part en ce début de semaine de son point d’activité trimestriel.


La hausse des prix de l’immobilier de luxe a ralenti à Lyon en 2021

C’est le constat récemment dressé par Coldwell Banker et PriceHubble.


Baisse des prix de l’immobilier dans 3 arrondissements lyonnais

LPI Seloger a fait état dans le courant de la semaine dernière de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier.


Un marché de l’immobilier qui «se porte bien» dans la Loire

Le président de la FNAIM de la Loire, Jean-Paul Reduron, a livré, à l’occasion du salon de l’immobilier de Saint-Étienne, son analyse sur le marché immobilier de la Loire.


Prix de l’immobilier : LPI-Seloger constate un ralentissement

LPI Seloger a fait état fin février de son baromètre national des prix de l’immobilier. Au niveau national, les prix sont en hausse, même si cette progression s’émousse dans les grandes villes.


La hausse des prix ralentit en France et en Auvergne-Rhône-Alpes

LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. La hausse des prix des logements anciens ralentit, y compris à Lyon. LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. En France, le prix du m² signé sur 3 mois est en hausse de 1,6% 3.385€. LPI […]


En France et en Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des maisons bondissent

nullLes notaires de France ont publié leur note de conjoncture avec de chiffres compilés à fin novembre 2021. Les prix des appartements et des maisons sont en hausse dans la région, notamment à Saint-Étienne.