Les français s’attendent de plus en plus à une baisse des prix de l’immobilier

Selon une étude réalisée par TNS-Sofres pour Logic-Immo.com, un Français sur cinq pense reporter son projet immobilier après la présidentielle.

Élections, baisse des prix : les raisons sont nombreuses pour rendre les français attentistes. La dernière étude trimestrielle de Logic Immo réalisée par TNS Sofres semble confirmer une certaine morosité dans le secteur de l’immobilier. L’indice de confiance a en effet chuté à -14,8 points en janvier 2012, contre +11,4 points l’année dernière à la même époque.

Surtout, l’attentisme des français se développe. Près d’un français sur 5 (19%) déclare notamment attendre la présidentielle pour prendre une décision dans l’immobilier. Il y a trois mois, la proportion des gens souhaitant attendre était bien moindre : à 9%.

D’autre part, les français sont de plus en plus nombreux à attendre des baisses de prix dans les 6 prochains mois. Ils sont désormais 45% à attendre une baisse des prix, contre 11 % en janvier 2011.

« Pessimisme croissant »

Les futurs acquéreurs attendent notamment d’avoir une meilleure visibilité sur les grandes tendances du marché immobilier. Les personnes jugeant le moment opportun pour un projet immobilier sont devenues minoritaires, à 37% contre 50% un an plus tôt. Un changement lié aux interrogations sur les conditions de financement qui demeurent au cœur de l’actualité immobilière », juge Logic-immo.

Pour 55% des futurs accédants les conditions d’octroi de prêt immobilier sont plus sévères, un niveau bien supérieur à l’an dernier, lorsque le pourcentage n’était alors que de 28%. La perception du climat économique joue également beaucoup sur les intentions des français. 73% d’entre eux anticipent ainsi une baisse du niveau de vie général dans les six prochains mois. Ils étaient 58 % en janvier 2011.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il ne faut pas s’inquiéter des conditions de financement bien au contraire: plus elles deviendront mauvaises et plus les pris du mètre carré baisseront en désolvabilisant davantage d’acheteurs.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier accéléraient encore au 1er trimestre

Selon l’indice INSEE-notaires, les indices des prix des logements anciens accéléraient nettement avant la crise du Covid-19.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.


Un marché de l’immobilier ancien «en mode pause», selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées décrit un marché à l’arrêt depuis le début du confinement, après un début d’année dynamique.


Villeurbanne, ville où les prix étaient le plus en hausse avant le confinement

C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances de prix avant confinement. Les prix restaient nettement orientés à la hausse avant le confinement. C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances du marché immobilier avant le 17 mars. Et selon celui-ci, l’orientation des prix des […]


Immobilier ancien : Guy Hoquet fait le bilan d’une année sous tension

Guy Hoquet l’Immobilier a fait un bilan de l’année 2019 en termes de prix et de ventes, au niveau national et dans les régions.


Accélération de la hausse des prix de l’immobilier au 4ème trimestre


L’Insee a dévoilé les indices des prix des logements anciens au 4ème trimestre, réalisés avec les notaires. Les prix ont augmenté de 3,7% en 2019 et les volumes dépassent très nettement le million de transactions.


Xerfi prévoit une accalmie pour le marché immobilier en 2020

Le marché de l’immobilier résidentiel va connaître une relative accalmie, selon le cabinet spécialisé dans les études économiques sectorielles.


Immobilier : des tensions qui s’affirment sur les prix dans de nombreuses villes

LPI Seloger a publié cette semaine son baromètre des prix de l’immobilier.


Lyon : une année 2019 très dynamique dans l’immobilier ancien

La Chambre du Rhône a dévoilé des premiers chiffres à l’occasion de la présentation vendredi par le CECIM des chiffres du logement neuf dans la Métropole de Lyon.